14/06/2017

L'armée américaine déploie des missiles HIMARS dans le sud syrien

L'armée américaine déploie des missiles HIMARS dans le sud syrien
(De notre correspondant en Syrie, Fahd M.)
Les troupes américaines étendent leur présence dans le désert syrien, à en croire des rebelles syriens, ce qui accroît le risque d'une confrontation directe, au sol, entre des Américains et des éléments soutenant le régime syrien.


Des éléments des forces spéciales américaines sont basés depuis 2016 à al-Tanf, un poste-frontière syrien à la frontière irakienne où les Américains aident des rebelles syriens à reprendre des territoires aux jihadistes de l'Etat islamique.
L'armée américaine vient de déplacer des systèmes mobiles de missiles HIMARS (High Mobility Artillery Rocket System) - voir photo ci-dessous - du territoire de la Jordanie pour les installer sud de la Syrie. L'information a été donnée par des rebelles syriens.  
Les systèmes HIMARS sont capables de frapper des cibles à une distance de 300 km. Ils ont été installés à proximité de la base militaire américaine d'Al Tanf, à proximité de la frontière jordanienne, où sont entraînés les forces rebelles syriennes destinées à lutter contre l'Etat islamique dans le désert syrien.
L'armée américaine a déjà utilisé les systèmes de missiles HIMARS à partir du territoire de la Jordanie ou de la Turquie pour fournir un appui feu aux forces de l'opposition syrienne agissant contre l'Etat islamique.
Des obusiers M777 ont également été mis en action.
Mais il semble aujourd'hui que l'armée américaine ait également l'intention de couper la route aux milices pro-iraniennes dans le sud de la Syrie.
La semaine dernière, déjà, un avion américain F-15E a abattu un drone iranien Shahed 129 près de la base d'Al Tanf.
Un sérieux renforcement des forces U.S. dans le sud syrien
Le déploiement des HIMARS renforce considérablement la présence militaire américaine dans la région, ce qui pourrait représenter une menace directe pour les forces gouvernementales syriennes déployées au nord-est d'al-Tanf.
Une deuxième base américaine dans le sud syrien
A en croire Abou al-Assir, porte-parole militaire du groupe rebelle Maghayir al-Thawra (Commandos de la révolution - MAT), les forces américaines se sont implantées dans une deuxième base en Syrie, à Zakf, située à 60-70 km au nord-est d'at-Tanf.
Un porte-parole de la coalition dément qu'il y ait une deuxième base
Le colonel Ryan Dillon, porte-parole de la coalition internationale en lutte contre l'EI en Irak et Syrie, a démenti que les Américains aient mis sur pied une nouvelle base.
Mais les forces de la coalition, a-t-il dit, mènent parfois des patrouilles et entraînent des rebelles, dans les environs d'at-Tanf, pour des durées allant de plusieurs jours à plusieurs semaines.
"Nous avons une garnison à at-Tanf, qui est une base temporaire et un lieu où nous entraînons des forces alliées à combattre l'EI, mais il s'agit de la seule base dans le sud de la Syrie, le seul endroit où sont stationnées des troupes de la coalition", a assuré le colonel Dillon.
Les forces spéciales US étendent leur rayon d'action à 100km d'al-Tanf
Abou al-Assire a dit à Reuters que les forces spéciales américaines patrouillent désormais à des distances allant jusqu'à 100 km d'at-Tanf. D'autres éléments des forces spéciales arrivent actuellement, que ce soit à at-Tanf ou dans la nouvelle base de Zakf, et des armes continuent d'être livrées aux insurgés qu'appuie Washington.
L'armée syrienne a contourné les bases américaines par le nord  
Jusqu'ici, l'armée syrienne a évité l'affrontement et procédé à un mouvement tournant par le nord d'al-Tanf pour atteindre quand même la frontière avec l'Irak où elle a commencé à s'installer. Il reste que le danger est grand de voir les deux parties se livrer à une escalade militaire à la frontière syrienne-irakienne qui pourrait finalement déboucher sur un affrontement direct.

Jean René Belliard

HIMARS.jpg

Liste des thèmes abordés dans la 666ème newsletter adressée aux abonnés le 14 juin 2017

Pour s'abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

Europe : Londres et Paris s'entendent sur un plan d'action "anti-terroriste" très concret
Europe : Bosnie : un jihadiste revenu de Syrie arrêté avant d'y repartir

Egypte : Le Parlement approuve la rétrocession de deux îlots à Riyad

Irak : Une attaque "Banzai" de l'EI repoussée à Mossoul

Iran : Les forces de sécurité iraniennes tuent 3 jihadistes sunnites et en capturent 5 autres

Syrie : Possible reprise des pourparlers en juillet à Genève
Syrie : Résumé des opérations militaires du mercredi 14 juin
SyrieL'armée américaine déploie des missiles HIMARS dans le sud syrien
SyrieBataille de Raqqa
SyrieAffrontements entre rebelles kurdes et rebelles pro-kurdes au nord d'Alep

Tunisie : L'état d'urgence prolongé de quatre mois

Afrique menacée : Somalie : attaque d'un restaurant en cours à Mogadiscio

Jihad global : Nationalités des kamikazes de l'Etat islamique

Pour s'abonner : Informations pour s'abonner

Les commentaires sont fermés.