26/04/2017

Emmanuel Macron, "un ami de l'Algérie", affirme le ministre algérien des AE

Emmanuel Macron est "notre ami", affirme le ministre algérien des AE  
Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a qualifié Emmanuel Macron, le candidat au second tour de la présidentielle française, d'"ami de l'Algérie".
"Emmanuel Macron est notre ami, c'est un ami de l'Algérie et c'est la réalité", a déclaré à la presse M. Lamamra avant d'ajouter: "nous attendons le second tour" le 7 mai, selon ses propos diffusés notamment par la chaîne privée Ennahar TV.


Des propos, lors d'une visite en Algérie d'Emmanuel Macron qui avaient provoqué une polémique

Lors de sa visite à Alger en février, Emmanuel Macron avait qualifié la colonisation de "crime contre l'humanité", des propos qui avaient été accueillis favorablement en Algérie mais qui avaient provoqué une polémique en France.

"La colonisation fait partie de l'histoire française. C'est un crime, c'est un crime contre l'humanité, c'est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l'égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes", avait déclaré le candidat centriste.
 
La colonisation française de l'Algérie: des précisions historiques
La colonisation française en Algérie a débuté en 1830. L'objectif initial était de mettre fin à la piraterie en Méditerranée. En effet, toute la côte « barbaresque », de l'Egypte à Gibraltar, n'était qu'une seule et très active base d'opérations de piraterie dirigée contre la France, l'Espagne, l'Italie et surtout contre les convois chargés de marchandises qui sillonnaient la Méditerranée.
Forte de ses soixante bâtiments dont trente-cinq galères, la flotte algérienne écumait la Méditerranée et amassait des trésors. De plus une autre source énorme de profits était constituée par l'esclavage. Il s'exerçait, pour une part, aux dépens de populations d'Afrique noire que l'on enlevait après avoir investi les villages et, pour une autre part, de la piraterie. L'avantage de cette dernière résidait dans l'échange des esclaves chrétiens contre de fortes rançons. Un bénédictin espagnol, le Père Haedo, estimait à l'époque qu'Alger devait avoir 60 000 habitants et 25 000 esclaves chrétiens.
Quand Charles X décida l'occupation d'Alger, la Prusse, l'Autriche, la Russie, les grands de l'heure, l'approuvèrent sans commentaires particuliers. C'est ainsi qu'en cette aube du 25 mai 1830, la France est partie pour l'Algérie... sans se douter qu'elle allait y rester 132 ans. La colonisation française  s'est achevée avec l'indépendance du pays en 1962 après une guerre de huit ans qui a fait près d'un million de victimes. 
 
Jean René Belliard
 
Jean René Belliard publie chaque jour une newsletter réservée aux abonnés. Pour plus d'informations, envoyer un mail à ptolemee@belliard74.com
 
Liste des thèmes abordés dans la newsletter envoyée aux abonnés le 26 avril 2017 :
Union européenne : Espagne : Lutte antiterrorisme: un Egyptien et un Espagnol arrêtés
Union européenne
: France : dix interpellés dans l'enquête sur les attentats de 2015
Union européenne : France : quatre interpellations dans une opération anti-terroriste à Trappes
Union  européenne : Départ d'une mineure en Syrie: l'État français condamné pour une défaillance de contrôle aux frontières
Afghanistan : 35 interpellations après l'attaque de la base militaire près de Mazar-e-Sharif
Algérie : Emmanuel Macron, "un ami de l'Algérie", affirme le ministre algérien des AE
Arabie saoudite : L'Arabie dit avoir déjoué une attaque du Yémen contre un site pétrolier
EgypteLes membres d'une tribu du Sinaï brûlent vifs des jihadistes de l'EI
Irak : Deux gardes-frontières tués par l'EI dans l'ouest de l'Irak
Irak : Les forces pro-gouvernementales reprennent à l'EI la cité antique de Hatra
Iran : Incident dans le Golfe entre l'US Navy et un navire iranien
Israël-Cisjordanie-Gaza : Derniers incicents
Russie : La Russie dit avoir déjoué une attaque de l'Etat islamique à Sakhaline
Russie : Impunité, torture, droits des femmes: la Tchétchénie épinglée par le Conseil de l'Europe
Syrie : Aucune solution en vue en Syrie sans le départ d'Assad, dit le président turc
Syrie : Frappes turques contre des positions kurdes dans la région d'Afrin - 28 morts
Syrie : Bataille de Tabqa - Daech a recours à des drones armés
Syrie : L'armée russe annonce le retrait de la moitié de ses avions et hélicoptères
Syrie : Attaque chimique: le ministre français des AE incrimine Damas
Afrique menacée : Nigeria: un mort dans un triple attentat-suicide dans le nord-est

 

19:10 Publié dans Algérie, Colonisation française, France, Lamamra Ramtane (Ministre des AE), Macron | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |

Commentaires

Encore un qui veut une place de ministre en ......................France!

Écrit par : dominique degoumois | 26/04/2017

Les commentaires sont fermés.