16/03/2017

Les Etats-Unis le promettent : Les forces qui reprendront Raqqa seront à 75% arabes

Pour vaincre l’hostilité de la #Turquie, les #Etats-Unis promettent que les #ForcesDemocratiquesSyriennes (#FDS) qui prendront #Raqqa seront à 75% arabes


Les Etats-Unis le promettent : Les forces qui reprendront Raqqa seront à 75% arabes
Les Forces Démocratiques Syriennes (FDS), la coalition arabo-kurde qui mène actuellement l'offensive en Syrie pour reprendre à l'Etat islamique la ville de Raqqa est à 75% arabe, a affirmé mercredi 15 mars un porte-parole militaire américain.
La composition de la force qui sera amenée à reprendre la capitale auto-proclamée du groupe Etat islamique est un sujet de contentieux au sein de la coalition. La Turquie ne veut pas voir les milices kurdes YPG participer à cette offensive, car elle considère les YPG comme un groupe terroriste. Or les milices YPG sont le fer de lance des Forces Démocratiques Syriennes (FDS).
Pour tenter de convaincre Ankara de donner son feu vert, les Etats-Unis ont multiplié les efforts pour muscler la composante arabe des FDS. "En ce moment même, 75% de la force qui est en train d'isoler Raqqa est arabe syrienne" a souligné mercredi 15 mars le colonel John Dorrian, un porte-parole militaire de la coalition qui s'exprimait en vidéo-conférence depuis Bagdad.
Le porte-parole a souligné qu'il était normal que des Kurdes participent à l'offensive finale sur Raqqa, puisque la ville majoritairement arabe a aussi une composante kurde. "Nous nous pensons qu'il y aura des Kurdes impliqués à un niveau ou à un autre", a-t-il dit. "Nous voulons que la composition démographique de la force qui libérera la ville reflète les habitants de la ville", a-t-il souligné.
La coalition "est ouverte à une participation des Turcs aux opérations contre l'EI dans le nord de la Syrie", a-t-il par ailleurs indiqué. Mais "nous ne sommes pas parvenus à un accSoldats U.S..jpgord sur ce que leur rôle sera, ou s'il y en aura un", a-t-il ajouté.
Les FDS ont lancé début novembre 2016 leur offensive sur Raqqa. Avec le soutien aérien de la coalition, elles sont parvenues à couper les principaux axes de communication de la ville avec l'extérieur, et se trouvent désormais près de la ville.
La coalition estime que de 3.000 à 4.000 jihadistes sont retranchés dans cette ville de 300.000 habitants, et s'attend à des combats très difficiles pour la reprendre.
Les Etats-Unis viennent de déployer une batterie d'artillerie des Marines en Syrie pour soutenir cette offensive. Et on parle de l'acheminement de 1000 soldats supplémentaires qui pourraient participer à l'offensive contre cette place forte de l'EI.

Jean René Belliard

Thèmes abordés dans la newsletter du 15 mars dans la 595ème newsletter réservée  aux abonnés:

Arabie saoudite : Encore un nouveau policier tué dans la ville chiite de Qatif

Irak : Bataille de Mossoul : 15 mars 2017 - 158ème jour de combats
Irak : Huit morts dans un attentat à la voiture piégée à Tikrit

Israël-Cisjordanie-Gaza : Tentative d'attaque à la voiture bélier déjouée en Cisjordanie
Israël-Cisjordanie-Gaza : Israël arrête 23 Palestiniens en Cisjordanie

Jordanie : Une Jordanienne sur la liste des "terroristes les plus recherchés" du FBI

Libye : Troisième jour de combats à Tripoli, une chaîne de télévision attaquée
Libye : Les forces loyales à Khalifa Haftar contrôlent toutes les richesses pétrolières

Maroc : Un Marocain finançant Daech arrêté en Espagne

Syrie : Les pourparlers d'Astana se terminent sans avancées
Syrie : La guerre civile entre dans sa 7ème année avec une série d'attentats à Damas
Syrie : Raids aériens sur Edleb : 14 enfants tués
Syrie : Les Etats-Unis le promettent : Les forces qui reprendront Raqqa seront à 75% arabes

Turquie : Affrontement verbal et médiatique entre Turcs et Européens
Turquie : Deux soldats tués dans un attentat sur l'autoroute Mardi-Diyarbakir

Afrique menacée : Cameroun: 5.000 civils libérés des mains de Boko Haram
Afrique menacée : Nigeria: 2 morts et 16 blessés dans un attentat exécuté par 4 femmes kamikazes

Des informations sur les principaux évènements qui secouent les pays du Moyen Orient, d'Afrique du nord et du Sahel, des messages importants, des alertes sécuritaires, vous aussi, comme de nombreux députés, sénateurs, ambassades, sociétés civiles et morales engagées dans la sécurité, des directions du personnel soucieuses de la sécurité de leurs employés à l'étranger, vous pouvez vous abonner à l'ensemble de la newsletter publiée par Jean René Belliard et l'ensemble de ses quinze correspondants. Le coût d'un abonnement est de 100€ pour un an ou de 60€ pour six mois.

Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com
 

Les commentaires sont fermés.