23/01/2017

Aririvée de Donald Trump au pouvoir - Premières conséquences sur les relations israélo-palestiniennes

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 23 janvier 2017
Extrait de la 562ème newsletter publiée le 22 janvier 2017.
Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

Avec l'entrée en fonction de l'administration Trump, nous devrions parler beaucoup plus du dossier israélo-palestinien, car la façon dont il sera traité par la nouvelle administration donnera une idée de la philosophie de sa politique étrangère : la force ou la diplomatie ?


La Maison Blanche dit être aux "premier stades" des discussions sur un déménagement à Jérusalem de l'ambassade américaine en Israël
Les discussions sur le déménagement à Jérusalem de l'ambassade américaine en Israël en sont à leurs prémices, a déclaré dimanche 22 janvier le porte-parole, Sean Spicer.
Cette décision, qui serait vécue comme une provocation par les populations arabes, figure parmi les engagements de campagne de Donald Trump, investi vendredi à la présidence des Etats-Unis.

Feu vert à la construction de 566 logements à Jérusalem-Est
La mairie israélienne de Jérusalem a donné son feu vert définitif à la construction de 566 logements dans trois quartiers de colonisation de Jérusalem-Est deux jours après l'entrée en fonction du président américain Donald Trump, a annoncé un conseiller municipal.Colonies-2.jpg
Les permis de construire de ces logements avaient été gelés à la fin décembre à la demande du Premier ministre Benjamin Netanyahu en attendant l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, a précisé Meïr Turjeman, président de la commission de la construction et de planification de la municipalité de Jérusalem.
Ces logements seront construits dans les quartiers de colonisation de Pisgat Zeev, Ramot et Ramat Shlomo, a précisé Meïr Turjeman.
"Les règles du jeu ont changé depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump"
Selon lui, "les règles du jeu ont changé avec l'arrivée au pouvoir de Donald Trump. Nous n'avons plus les mains liées comme du temps de Barack Obama, désormais nous pouvons enfin construire".
"Ces 566 logements ne sont qu'un coup d'envoi. Nous avons des plans pour la construction de 11.000 logements qui attendent les autorisations", dans les quartiers de colonisation de Jérusalem-Est, a-t-il ajouté.
Benjamin Netanyahu s'est chaudement félicité de l'arrivée au pouvoir de Donald Trump après avoir entretenu des relations tendues avec Barack Obama, critique sur la question des colonies présentées comme un des obstacles à la reprise des négociations avec les Palestiniens gelées depuis plus de deux ans.
Le 23 décembre 2016, le Conseil de sécurité de l'ONU a voté un texte condamnant les colonisations israéliennes
La tension avec Obama avait atteint son paroxysme lorsque le 23 décembre les Etats-Unis, pour la première fois depuis 1979, n'ont pas mis leur veto à une résolution de l'ONU condamnant les colonies israéliennes.
Les 14 autres membres du Conseil ont voté en faveur du texte qui exhorte Israël à "cesser immédiatement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est", et affirme que les colonies "n'ont pas de valeur juridique" et sont "dangereuses pour la viabilité d'une solution à deux Etats" israélien et palestinien.
430.000 colons israéliens
Quelque 430.000 colons israéliens vivent actuellement en Cisjordanie et ils sont plus de 200.000 à Jérusalem-Est dont les Palestiniens veulent faire la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.
Jean René Belliard

Colonie de Maale Adoumim : Binyamin Netanyahu demande à Naftali Benett d'attendreNetanyahu et Benett Naftali.jpg
Le Premier ministre Binyamin Netanyahu (à droite sur la photo) a demandé à Naftali Benett, ministre de l'éducation, (à gauche sur la photo) et Ayelet Shaked de reporter la discussion prévue dimanche sur la loi d'annexion de Maale Adoumim. Binyamin Netanyahu leur demande d'attendre qu'un débat approfondi ait lieu préalablement au gouvernement sur cette question avant de déposer la proposition de loi.
Des proches du Premier ministre indiquent que ce dernier ne veut pas « surprendre » la nouvelle Administration Trump alors qu'elle entame à peine son mandat. Mais d'autres sources indiquent que ce sont des responsables de la nouvelles administration américaine qui auraient fait passer des messages de la part du nouveau président demandant au Premier ministre israélien de ne pas entreprendre des initiatives unilatérales.

Netanyahu veut s'entretenir dimanche soir 22 janvier avec Donald Trump pour attirer l'attention sur le "mauvais accord" sur le nucléaire iranien
Le Premier ministre israélien a annoncé qu'il allait s'entretenir dimanche soir au téléphone avec le président américain Donald Trump pour la première fois depuis son entrée en fonction à la Maison Blanche, vendredi 20 janvier.
"Ce soir (dimanche), je vais avoir un entretien téléphonique avec le président Trump sur des sujets portant sur les Palestiniens, la situation en Syrie et la menace iranienne", a affirmé Benjamin Netanyahu dont les propos lors du conseil des ministres ont été diffusés par la radio publique.
"J'apprécie beaucoup sa profonde amitié envers Israël ainsi que sa volonté affichée de combattre le terrorisme radical islamique avec force et énergie", a affirmé le Premier ministre. Selon lui "la première priorité de l'Etat d'Israël est de lever la menace que fait peser le mauvais accord nucléaire conclu avec l'Iran".
Benjamin Netanyahu a mené une virulente campagne contre l'accord conclu à Vienne en juillet 2015 entre Téhéran et les grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne sous l'égide de l'Union européenne) qui vise à garantir la nature pacifique du programme nucléaire iranien, en échange d'une levée progressive des sanctions économiques contre Téhéran.
Le président américain sortant Barack Obama avait joué un rôle majeur dans la conclusion de cet accord, que M. Netanyahu a qualifié "d'erreur historique". Avant son entrée à la Maison Blanche, Donald Trump avait affirmé dans une interview conjointe aux quotidiens britannique The Times et allemand Bild que ce texte était "l'un des pires accords".
L'ensemble de la communauté internationale, y compris les plus farouches adversaires de l'Iran, comme Israël et l'Arabie saoudite, reconnaît que Téhéran a jusqu'à présent respecté les termes de l'accord de Vienne.

Jean René Belliard

Thèmes abordés dans la newsletter du 22 janvier 2017 – réservée  aux abonnés:

Union européenne : De retour de Syrie, le jihadiste Kevin Guiavarch mis en examen et écroué en France
Union européenne : France - Le problème des "revenants", ces jihadistes de retour en France, souvent très fanatisés

Afghanistan : Les talibans mettent en garde Donald Trump
Arabie saoudite : Deux hommes se font exploser après un échange de tirs avec la police

Irak : Bataille de Mossoul - 21 et 22 janvier - 106 et 107èmes jours
Irak : Trois attentats à Bagdad font 2 morts et au moins 9 blessés

Israël-Cisjordanie-Gaza : La Maison Blanche dit être aux "premier stades" des discussions sur un déménagement à Jérusalem de l'ambassade américaine
Israël-Cisjordanie-Gaza : Feu vert à la construction de 566 logements à Jérusalem-Est
Israël-cisjordanie-Gaza : Colonie de Maale Adoumim : Binyamin Netanyahu demande à Naftali Benett d'attendre
Israël-Cisjordanie-Gaza :Netanyahu veut s'entretenir avec Donald Trump pour attirer son attention sur le "mauvais accord" sur le nucléaire iranien

Liban : Un attentat majeur déjoué à Beyrouth - Le kamikaze capturé
Liban : Des hélicoptères syriens et russes survolent la frontière libano-syrienne

Libye : Deux morts dans l'explosion d'une voiture près de l'ambassade d'Italie

Syrie : La délégation des rebelles syriens arrivée à Astana pour participer aux pourparlers avec les représentants du régime
Syrie : Les forces du régime délogent Daech d'un village au nord-est d'Alep
Syrie : Attentat samedi 21 janvier dans un camp de déplacés près de la frontière jordanienne : 11 morts
Syrie : Frappes russes contre l'EI à Deir ez-Zor
Syrie : Explications de la bataille de Palmyre
Syrie : Nouvelle frappe israélienne en Syrie

Turquie : Arrestation d'un terroriste impliqué dans l'attaque contre le siège du parti au pouvoir et la Sûreté à Istanbul

Yémen : Près de 70 morts dans des combats au cours des dernières 24 heures
Yémen : 4 membres d'al-Qaïda tués par deux attaques de drones américains

Afrique menacée : Sud-est du Niger: deux soldats nigériens tués dans une attaque de Boko Haram

Des informations sur les principaux évènements qui secouent les pays du Moyen Orient, d'Afrique du nord et du Sahel, des messages importants, des alertes sécuritaires, vous aussi, comme de nombreux députés, sénateurs, ambassades, sociétés civiles et morales engagées dans la sécurité, des directions du personnel soucieuses de la sécurité de leurs employés à l'étranger, vous pouvez vous abonner à l'ensemble de la newsletter publiée par Jean René Belliard et l'ensemble de ses quinze correspondants. Le coût d'un abonnement est de 100€ pour un an ou de 60€ pour six mois.

Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com
 

Les commentaires sont fermés.