12/01/2017

Le Hamas palestinien a piégé des dizaines de téléphones mobiles de soldats israéliens - Blog du 12 janvier 2017

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 12 janvier 2017
Extrait de la 555ème newsletter du 9 janvier 2017.
Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com


forward_2.gifLe Hamas palestinien a piégé des dizaines de téléphones mobiles de soldats israéliens
(De notre correspondant Nathan R.) soldat piraté.jpg
Les cyber-pirates du Hamas utilisant des numéros de téléphone prétextant appartenir à des filles juives servant dans l'armée israélienne, ont réussi à introduire des virus (Trojan) dans les téléphones mobiles de dizaines de soldats. Cela a permis au Hamas d'écouter des conversations sur les bases militaires, suivre le mouvement des troupes, ainsi que de recevoir des photos des installations militaires.
Les cyber-pirates du Hamas ont réussi cet exploit en créant des dizaines de comptes sur les réseaux sociaux au nom de personnages féminins virtuels, supposés membres de Tsahal et entrant en contact avec les soldats pour leur proposer de se joindre à des chats. Puis ils ont proposé aux soldats de télécharger «messenger» pour faciliter les  communications. Mais une fois le programme installé, la "fille" a disparu et le Hamas a pris le contrôle complet du téléphone mobile du militaire.
Le programme "Messenger", développé par les cyber-combattants du Hamas, a été mis en ligne sur le Web et était relié à  des dizaines d'autres applications bien connues comme Facebook et WhatsApp, ce qui a endormi la vigilance des soldats israéliens.
Pour attirer les soldats dans le piège, le Hamas a utilisé des photos de vraies femmes, parmi lesquelles se trouvaient des femmes israéliennes ou d'autres pays ayant l'intention d'émigrer en Israël. 886403_20170111172143.jpg
Le téléchargement du code malveillant sur le téléphone mobile a permis au Hamas de prendre le contrôle complet du téléphone de la victime. Les hackers du Hamas pouvaient alors écouter les conversations téléphoniques quand le soldat était sur une base militaire, ce qui permettait de surveiller les mouvements du soldat, l'accès aux terminaux, à des informations de service et même contrôler à distance la fonction photo du téléphone, selon les indications données par le site 0404.co.il.
L'armée israélienne a également évoqué le fait que les hackers du Hamas seraient entrés sur des centaines de groupes Facebook de soldats pour obtenir des informations.
"Nous allons diffuser et dénoncer les faux profils du Hamas, imposer des règles plus strictes pour les soldats qui sont sur des réseaux sociaux et former les militaires à réagir aux attaques avant qu'il ne soit trop tard", explique la source.
L'armée n'a pas précisé par quels moyens elle avait déterminé avec certitude que ces piratages étaient le fait de membres du Hamas.
Le virus a été découvert par des experts en sécurité informatique, des cyber-soldats des Forces de Défense Israélienne (FDI) et les spécialistes du Service général de sécurité (Shin Bet).
Les soldats piratés appartenaient à des troupes de combat, des soldats servant au sein d'états-majors, ainsi que des réservistes. Le nombre exact de téléphones infectés n'a pas été divulgué.

Jean René Belliard

Thèmes abordés dans la newsletter du 11 janvier 2017 – réservée  aux abonnés:

Union européenne : 2 personnes arrêtées à Bruxelles en relation avec l'attaque de Paris du 13 novembre 2015

Afghanistan : 5 responsables émiratis tués dans l'attentat contre la résidence du gouverneur de Kandahar

Israël-Cisjordanie-Gaza : L'armée israélienne interpelle 24 Palestiniens
Israël-Cisjordanie-Gaza : Le Hamas a piégé des dizaines de téléphones mobiles de soldats israéliens
Israël-Cisjordanie-Gaza : Grève contre les démolitions dans le secteur arabe

Libye : Le chef militaire du gouvernement de Tobrouk, rival du gouvernement d'union sur le porte-avions russe Amiral Kouznetsov

Syrie : Frappes du régime contre rebelles et jihadistes dans le nord malgré la trêve
Syrie : Wadi Barada - Un accord a été conclu pour un approvisionnement en eau de la capitale - les rebelles démentent
Syrie : Washington-Moscou : Réponse du berger à la bergère

Tunisie : Heurts entre forces de l'ordre et manifestants à Ben Gardane près de la Libye

Turquie : 2 femmes terroristes, qui préparaient des assassinats ciblés, neutralisées à Siirt

Yémen : Plus de 50 rebelles et soldats tués en deux jours

Jihad mondial : Indonésie : un groupe lié à l'EI classé "organisation terroriste" par les USA

Des informations sur les principaux évènements qui secouent les pays du Moyen Orient, d'Afrique du nord et du Sahel, des messages importants, des alertes sécuritaires, vous aussi, comme de nombreux députés, sénateurs, ambassades, sociétés civiles et morales engagées dans la sécurité, des directions du personnel soucieuses de la sécurité de leurs employés à l'étranger, vous pouvez vous abonner à l'ensemble de la newsletter publiée par Jean René Belliard et l'ensemble de ses quinze correspondants. Le coût d'un abonnement est de 100€ pour un an ou de 60€ pour six mois.

Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com
 

08:53 Publié dans Hamas, Tsahal (armée israélienne) | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.