02/12/2016

Syrie : Bataille d'Alep - Dernières nouvelles - Blog du 2 décembre 2016

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 2 décembre  2016
Extrait de la 521ème newsletter publiée le 1er décembre sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est accessible contre abonnement.
Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com


Syrie : Bataille d'Alep - Dernières nouvelles
Les rebelles d'Alep forgent une nouvelle alliance
Les rebelles qui combattent à Alep ont forgé une nouvelle alliance militaire grâce à laquelle ils espèrent inverser le cours de la bataille, ont annoncé jeudi 1er décembre des dirigeants de deux groupes d'insurgés.
Assiégés par les forces gouvernementales dans l'est de la grande ville du nord de la Syrie, les rebelles perdent de plus en plus de terrain à mesure que s'intensifie l'offensive du régime.
Les rivalités entre groupes rebelles sont présentées comme l'une des principales explications aux revers essuyés par les insurgés en Syrie.
S'exprimant de Turquie, les dirigeants de deux groupes ont annoncé que l'alliance serait appelée "Armée d'Alep" et qu'elle serait conduite par le commandant de la faction rebelle Front du Levant (Jabhat Chamiyya), qui combat dans le nord de la Syrie sous la bannière de l'Armée syrienne libre.
Un autre dirigeant a confirmé que l'Armée d'Alep serait dirigée par Abou Abdelrahmane Nour.
Selon un responsable rebelle, cette nouvelle alliance permettra de faciliter la centralisation de la prise de décisions.
Les opérations militaires vont se poursuivre à l'est d'Alep promet le ministre des AE russe
Les opérations militaires vont se poursuivre dans les parties de l'est d'Alep que contrôlent encore les rebelles, a déclaré jeudi 1er décembre le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, en visite en Turquie.
S'exprimant en présence de son homologue turc Mevlut Cavusoglu, Sergueï Lavrov a affirmé que la Russie continuerait de fournir des efforts pour permettre à l'aide humanitaire d'être acheminée vers Alep.
Mevlut Cavusoglu a quant à lui déclaré que les deux hommes s'accordaient sur la nécessité d'instaurer un cessez-le-feu à Alep et dans le reste de la Syrie.
La Russie soutient les forces gouvernementales syriennes, à Alep notamment, tandis que la Turquie, adversaire déclaré du régime de Bachar el-Assad, appuie les rebelles qui combattent dans le nord du pays.
Près de 30.000 personnes ont déjà fui Alep-Est
Environ 30.000 personnes ayant fui les quartiers assiégés de l'est d'Alep ces derniers jours reçoivent une aide de l'ONU, a annoncé jeudi l'émissaire de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura.
A la date de mercredi 30 novembre, a-t-il précisé, quelque 18.000 habitants avaient été enregistrés à leur arrivée dans les secteurs sous contrôle gouvernemental. S'y ajoutent quelque 8.500 personnes qui ont gagné le quartier de Cheikh Maksoud, contrôlé par les miliciens kurdes.
Ces chiffres devraient augmenter dans la journée du jeudi 1er décembre, a poursuivi De Mistura.
Au total, a-t-il ajouté, Alep compte désormais 400.000 habitants déplacés.
Son conseiller humanitaire, Jan Egeland, a estimé de son côté qu'environ 200.000 habitants vivaient toujours dans l'enclave tenue par les groupes rebelles, où les réserves alimentaires sont épuisées.
L'ONU, a-t-il dit, accentue ses stocks dans Alep-Ouest, sous contrôle gouvernemental, où elle dispose de suffisamment de rations et de médicaments pour venir en aide à 150.000 personnes dans les quartiers du secteur oriental.
Mais la Russie et la Syrie, a poursuivi Egeland, ont rejeté un appel de l'ONU à une "pause humanitaire" dans l'offensive en cours.
"Il n'y a probablement pas de population plus vulnérable sur terre que les civils d'Alep", a insisté Egeland, renouvelant un appel lancé par l'ONU aux rebelles pour les inciter à quitter la zone assiégée, ce qui permettrait, a-t-il dit, de sauver des vies et de conforter les diplomates qui tentent de parvenir à un cessez-le-feu.
La Russie propose quatre couloirs humanitaires
La Russie a proposé la création de quatre couloirs humanitaires à Alep-Est, a indiqué jeudi 1er février un responsable des Nations unies, qui espère pouvoir évacuer les blessés et acheminer de l'aide dans la partie de la ville assiégée par les forces du régime syrien.
"La Fédération russe a annoncé vouloir mettre sur pied quatre couloirs humanitaires avec notre personnel là-bas" et "discuter de la façon dont nous pouvons utiliser les quatre couloirs", a déclaré Jan Egeland, qui dirige le groupe de travail sur l'aide humanitaire en Syrie, à l'issue d'une réunion à Genève.
Mais il avertit : "Un couloir humanitaire peut fonctionner si tous les groupes armés le respectent", a-t-il dit.

Jean René Belliard

Thèmes abordés dans la newsletter du 1er décembre – réservée  aux abonnés:

Allemagne-Belgique-France : Allemagne : un jihadiste "allemand" de retour du jihad, arrêté en Serbie
Allemagne-Belgique-France : Belgique : Un imam salafiste expulsé de Belgique arrive au Maroc

Irak : Bataille de Mossoul - Jeudi 1er décembre : 45ème jour
Irak : Bataille de Tal Afar
Irak : 2.000 membres des forces de sécurité et 1600 Peshmergas tués en novembre 

Israël-Cisjordanie-Gaza : Derniers incidents
Israël-Cisjordanie-Gaza : Mahmoud Abbas est "l'ennemi idéologique N°1" affirme un ministre israélien

Libye : Double attentat dans un hôpital de Benghazi
Libye : Tripoli au bord de l'explosion

Syrie : Bataille d'Alep
Syrie : Le président turc s'est expliqué avec Vladimir Poutine sur ses propos concernant Bachar al-Assad

Coalition internationale : Communiqués du CENTCOM - Mercredi 30 novembre
Coalition internationale : La coalition internationale reconnait 54 nouvelles victimes civiles

Des informations sur les principaux évènements qui secouent les pays du Moyen Orient, d'Afrique du nord et du Sahel, des messages importants, des alertes sécuritaires, vous aussi, comme de nombreux députés, sénateurs, ambassades, sociétés civiles et morales engagées dans la sécurité, des directions du personnel soucieuses de la sécurité de leurs employés à l'étranger, vous pouvez vous abonner à l'ensemble de la newsletter publiée par Jean René Belliard et l'ensemble de ses quinze correspondants. Le coût d'un abonnement est de 100€ pour un an ou de 60€ pour six mois.

Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

Les commentaires sont fermés.