29/11/2016

Syrie : Bataille d'Alep - Les rebelles subissent un important revers à Alep - Blog du 29 novembre 2016

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 29 novembre  2016
Extrait de la 516ème newsletter publiée le 28 novembre sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est accessible contre abonnement.
Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com


Syrie : Bataille d'Alep - Les rebelles subissent un important revers à Alep
Après la perte par les rebelles du quartier de Massaken Hanano, samedi 26 novembre, la situation évolue très vite sur le terrain à Alep-est.  Les rebelles syriens ont maintenant perdu le contrôle de tout le nord-est de leur bastion d'Alep.
La première percée a eu lieu dans le quartier Massaken Hanano, au nord est des quartiers est de la ville. C'est le premier quartier qui a été occupé par les rebelles en 2012.28 novembre 2016 - 2.jpg
Durant le Week-end, les forces régulières ont repris les quartiers adjacents de Jaba Badro puis la totalité du quartier stratégique de Sakhour, qui coupe ces quartiers en deux, ainsi qu'une partie de Haydariyah.
Lundi 28 novembre, les rebelles ont été délogés en une heure du quartier d'Al Qadisiyah, a indiqué le Centre russe de réconciliation des parties en conflit en Syrie. Et les rebelles prennent la fuite.
Dernière évolution ce lundi 12h30 (heure locale), c'est le quartier Cheikh Kheder qui a été totalement libéré.
Les Kurdes profitent également de la situation
De leur côté, les forces kurdes ont profité de l'effondrement de la résistance des rebelles pour s'emparer du quartier de Cheikh Fares.
Les unités de protection du peuple kurde (YPG) se sont lancées dans la bataille à  la dernière minute. Elles ont lancé des opérations éclair en direction de Bustane al-Pacha et du quartier al-Mahlak, profitant du fait que ces quartiers ont été évacués par les milices pro turques Mourad-4 et Mohammad al-Fateh, lesquelles ont rejoint l'offensive turque "Bouclier de l'Euphrate" menée dans le nord de la Syrie.
Les Kurdes ne sont officiellement alliés ni de Damas ni des rebelles, mais l'opposition les accuse de coopérer avec le régime.
Avec la perte de contrôle de tous les quartiers du nord-est d'Alep, les rebelles subissent leur plus grand revers depuis 2012.
La prise lundi 28 novembre du quartier de Sakhour est stratégique pour le régime car elle lui permet de couper définitivement Alep-Est en deux.
La chute des quartiers rebelles - conséquences d'une vaste offensive du régime
Les rebelles ont dû reculer devant la puissance de feu de l'armée syrienne et de ses alliés, et des assauts ciblés lancés par des troupes d'élite, appuyées par des avions et des hélicoptères, et bénéficiant d'une intense couverture d'artillerie.
Encerclés par plus de 25 000 hommes, des soldats syriens, mais aussi des combattants libanais du Hezbollah, des soldats du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d'Iran (CGRI) et des miliciens chiites irakiens, les rebelles ont eu toutes leurs voies de ravitaillement coupées, rendant leur situation désespérée.
Les quartiers rebelles sont défendus par quelque 8.000 miliciens appartenant à 40 factions dont les jihadistes du front Jeich Fateh al-Cham (ex-Front al-Nosra, ex- branche syrienne d'al-Qaïda) constituent le noyau dur. les rebelles sont assiégés depuis la prise de la route du Castello en juillet dernier.
Il semble que la résistance des rebelles se soit effondrée après que  des centaines de miliciens des milices Noureddine al-Zanki, du mouvement al-Safwat al-Islamiyyat, Ahrar al-Sham, et Istakim Kama Oumirt aient abandonné leurs positions après avoir résisté pendant trois jours à une violente offensive des forces loyalistes.
Vidéo (langue russe) des combats de rues à Alep-est :
https://youtu.be/BNN36mvNKnQ
Un leurre russe a trompé les rebelles
Les rebelles auraient été trompés par une annonce de l'état-major russe qu'une offensive allait être déclenchée dans les provinces de Homs et d'Edleb. L'armée syrienne n'avait pourtant pas les forces nécessaires pour mener de telles offensives mais cela a suffi pour persuader les rebelles de la coalition Jeich al-Fateh (l'armée de la conquête)  qu'il valait mien ne pas dégarnir ces fronts. En outre, les quelques renforts qui ont été envoyés vers Alep ont été anéantis par les raids aériens et les tirs de missiles effectués par la flotte russe croisant en Méditerranée au large de la Syrie.
Des centaines de rebelles ont déposé les armes
Depuis quelques heures, "plus d'une centaine de combattants ont déposé les armes et quitté les quartiers est de la ville via les couloirs humanitaires mis en place par le Centre russe de réconciliation des parties en conflit en Syrie", a indiqué le Centre russe.
Certains de ces miliciens sont sortis avec les civils, quitte à ce que leur situation soit réglée ultérieurement, en fonction de la loi d'amnistie décrétée par le président syrien pour ceux qui se rendent.
La bataille est loin d'être finie
La bataille n'est pas finie pour autant. Elle va se poursuivre dans les quartiers sud où les miliciens  se concentrent le plus, fuyant avec leurs familles les zones nord. Ils y disposent d'un atout majeur favorisé par la densité des bâtisses et devraient y mener un combat sans merci.
Près de 10.000 civils ont fui Alep est
Près de dix mille personnes ont fui Alep-Est vers les zones gouvernementales et le quartier kurde de Cheikh Maqsoud depuis la nuit du samedi 26 au dimanche 27 novembre. Au moins 6.000 d'entre eux sont allés dans le quartier (sous contrôle des forces kurdes) de Cheikh Maqsoud, le reste est allé dans les zones gouvernementales d'Alep.
Vidéo : Fuite des civils au cours de la nuit :https://youtu.be/jLK_CGO7VuY

28 novembre 2016.jpg

Jean René Belliard

Thèmes abordés dans la newsletter du 28 novembre - accessibles seulement aux abonnés:

Allemagne-Belgique-France : Allemagne : La moitié des jihadistes de retour n'ont pas abandonné leurs convictions

Irak : Bataille de Mossoul - Dimanche 27 et lundi 28 novembre : 41ème et 42ème jours
Irak : Bataille de Tal Afar
Irak : Attaque kamikaze à Samarra - Quatre policiers tués

Libye : Le chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar visé par une frappe aérienne française

Syrie : Bataille d'Alep : Les rebelles subissent un important revers à Alep
Syrie : Opération turque "Bouclier de l'Euphrate" : Daech attaque au gaz les alliés d'Ankara
Syrie : Incidents sur le Golan entre les jihadistes de Daech et l'armée israélienne

Coalition internationale : Communiqués des 27 et 28 novembre du CENTCOM

Jihad mondial : Espagne : Arrestation de quatre individus soupçonnés de liens avec l'Etat islamique

Des informations sur les principaux évènements qui secouent les pays du Moyen Orient, d'Afrique du nord et du Sahel, des messages importants, des alertes sécuritaires, vous aussi, comme de nombreux députés, sénateurs, ambassades, sociétés civiles et morales engagées dans la sécurité, des directions du personnel soucieuses de la sécurité de leurs employés à l'étranger, vous pouvez vous abonner à l'ensemble de la newsletter publiée par Jean René Belliard et l'ensemble de ses quinze correspondants. Le coût d'un abonnement est de 100€ pour un an ou de 60€ pour six mois.

Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

 

07:52 Publié dans Alep, Corps des Gardiens de la Révolution Islamique, Hezbollah, Iran, Russie, Syrie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.