05/11/2016

Attentat à la voiture piégée devant un poste de police à Diyarbakir - Blog du 5 novembre 2016

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 5 novembre  2016
Extrait de la 501ème newsletter publiée le 3 novembre sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est accessible contre abonnement.
Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com


Attentat à la voiture piégée devant un poste de police à Diyarbakir
Huit personnes ont été tuées, dont deux policiers, et une centaine d'autres blessées par une puissante explosion qui s'est produite vendredi 5 novembre dans le quartier de Baglar, près d'un bâtiment de la police à Diyarbakir, une ville à majorité kurde dans le sud-est de la Turquie.
Un véhicule piégé
L'explosion a été causée par "ce qui semble être un véhicule piégé utilisé par des membres de l'organisation terroriste séparatiste", une expression désignant le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), a indiqué le gouvernorat de Diyarbakir dans un communiqué. Il n'est pas sûr, toutefois, que l'attentat soit l'œuvre du PKK car l'Etat islamique a revendiqué la responsabilité de l'attentat. Deux habitants de la ville ont affirmé à l'AFP avoir vu un minibus exploser devant le bâtiment de la police, situé dans le district de Baglar.
Des coups de feu ont éclaté après la déflagration.
Quelques heures après l'interpellation de dirigeants politiques kurdes
Cette déflagration survient quelques heures après l'arrestation de Selahattin Demirtas (photo de gauche) et  Figen Yüksekdag (photo de droite), ainsi que dix autres députés du parti HDP, principal parti prokurde et troisième force politique de Turquie. Les arrestations ont été ordonnées dans le cadre d'une enquête "antiterroriste" en lien avec les rebelles du PKK. Semirtas et Yuksekdag.jpg
Dans le dossier judiciaire de Selahattin Demirtas, il est indiqué qu'il a commis les crimes suivants, "Fonder une organisation pour commettre des crimes", "Etre membre d'une organisation terroriste", "Etre membre d'une organisation terroriste armée", et "Commettre des crimes au nom de l'organisation".
Ceux de Figen Yuksekdag sont les suivants: "Fondation d'une organisation pour commettre des crimes", "Propagande pour une organisation terroriste", "Incitation au crime", " Injure à l'encontre du gouvernement de la République de Turquie, l'Etat, les organes judiciaires, la police et l'armée nationale" et "Détérioration de l'unité de l'Etat et du pays, ainsi que apologie des coupables [de terrorisme]."
Les arrestations surviennent dans un contexte de purges visant les opposants au gouvernement turc, à la faveur de l'état d'urgence instauré après la tentative manquée de renversement du président Recep Tayyip Erdogan imputée aux réseaux du prédicateur Fetullah Gülen.
L'arrestation des douze députés du HDP a suscité l'inquiétude de  l'Union européenne déjà préoccupée par la purge des services publics, depuis le coup d'Etat manqué du 15 juillet.
Il n'était pas possible d'établir dans l'immédiat un lien entre l'arrestation des dirigeants du HDP et l'explosion de Diyarbakir.
Le PKK promet d'intensifier la lutte armée
L'un des chefs militaires du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a promis, vendredi 4 novembre, une intensification de la lutte armée contre les autorités turques après l'arrestation d'une douzaine de députés du Parti démocratique des peuples (HDP).
Il est très "très important" que les Kurdes réagissent à ses arrestations, dit Murat Karayilan dans un enregistrement vidéo diffusé sur un site internet proche du mouvement séparatiste.
Six membres du PKK tués dans la province de Sirnak
Les forces de l'ordre ont neutralisé six membres du PKK, à Sirnak, dans le sud-est de la Turquie.
Selon une déclaration faite par le gouvernorat de Sirnak, six éléments ont été neutralisés au cours des opération menées contre le PKK, dans le district Uludere de la zone Bestler-Dereler.
L'opération se poursuit dans la région, d'après les autorités locales.

Jean René Belliard

Thèmes abordés dans la newsletter du 4 novembre - accessibles seulement aux abonnés:

Arabie saoudite : Tensions entre Riyad et Téhéran à propos de la production de pétrole

Egypte : Un juge égyptien échappe à un attentat à la voiture piégée

Irak : Vendredi 4 novembre : 19ème jour de la bataille de Mossoul - derniers développements, cartes et explications

Jordanie : Deux instructeurs américains tués par balles sur une base militaire

Libye : Un chef tribal échappe à une tentative d'attentat à la voiture piégée

Maroc : Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tetouan

Syrie : Situation à Alep

Tunisie : Le ministre des affaires religieuses limogé pour avoir accusé l'Arabie saoudite d'être à l'origine du terrorisme

Turquie : Attentat à la voiture piégée devant un poste de police à Diyarbakir

Jihad mondial : Alerte attentat pour lundi 7 novembre au Texas et Virginie et mardi 8 novembre à New York

Des informations sur les principaux évènements qui secouent les pays du Moyen Orient, d'Afrique du nord et du Sahel, des messages importants, des alertes sécuritaires, vous aussi, comme de nombreux députés, sénateurs, ambassades, sociétés civiles et morales engagées dans la sécurité, des directions du personnel soucieuses de la sécurité de leurs employés à l'étranger, vous pouvez vous abonner à l'ensemble de la newsletter publiée par Jean René Belliard et l'ensemble de ses quinze correspondants. Le coût d'un abonnement est de 100€ pour un an ou de 60€ pour six mois.

Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

 

Les commentaires sont fermés.