18/10/2016

Après le 1er jour de la bataille de Mossoul - 18 octobre 2016

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 18 octobre  2016
Extrait de la newsletter publiée par Jean René Belliard sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est accessible contre abonnement.
Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com


La bataille de Mossoul
Ce sont les Peshmergas kurdes qui sont entrés les premiers dans la bataille
Les forces armées irakiennes sont aidées par 4.000 combattants Peshmergas, conformément à un accord entre les Kurdes et le gouvernement irakien. Les Kurdes ont fait mouvement vers la ville tôt, lundi matin 17 octobre, le long d'une route poussiéreuse. Ils seraient encore à environ 11 km de l'entrée de Mossoul.17 octobre 2016 -Kurdes à l'assaut.jpg
Les jihadistes ont aussitôt opposé un barrage de mortiers pour tenter de stopper le convoi des Peshmergas, tandis que les mitrailleuses résonnaient des deux côtés. Les Peshmergas ont également rapporté plusieurs attaques kamikazes et indiqué qu'ils avaient perdu trois combattants dans la matinée.
Au niveau de Bartella, un objectif clé de l'avance kurde, des piles de pneus avaient été enflammés pour réduire la visibilité sur le champ de bataille.
L'offensive longuement attendue contre la capitale de l'Etat islamique en Irak venait de commencer.
Mais, Jamal Iminiki, chef de l'état-major général des forces Peshmergas, a confirmé que les combattants kurdes n'entreraient pas dans la ville en respect des accords conclus avec Bagdad.
Vidéo d'une attaque kamikaze contre le convoi kurde:
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=26945fb6c875
Vidéo d'une autre attaque kamikaze et progression du convoi kurde
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=48fdf5b3a855
Vidéo : Partout des attaques kamikazes au véhicule piégé :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=330ae0da81a4
Arabes irakiens et Kurdes coopèrent - un succès des stratèges américains
Il s'agit assurément d'un succès des stratèges américains. Ils ont réussi à convaincre les uns et les autres de coopérer pour mener la bataille, comme en témoigne d'ailleurs l'afflux de soldats irakiens dans les zones contrôlées normalement par les Kurdes. De même, les Américains ont insisté pour que l'armée irakienne et les Peshmergas mettent en place des bureaux d'information mixtes spéciaux pour informer les medias. "Les médias sont une arme", a déclaré le général Yahya Rasoul, porte-parole du commandement des opérations militaires conjointes de l'armée irakienne.
Mais la suspicion n'a pas disparu pour autant et les relations pourraient devenir nettement plus fraiches entre les uns et les autres à l'issue de la bataille.
En attendant, tandis que le convoi des Peshmergas kurdes progressait sur le front Khazir, à l'est de Mossoul, les soldats irakiens lançaient des offensives séparées au sud de la ville.
La Turquie veut à tout prix participer à l'offensive pour reprendre Mossoul
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a une nouvelle fois affirmé, lundi 17 octobre, qu'il était "hors de question" que la Turquie reste en dehors de l'opération lancée par Bagdad pour reprendre Mossoul.
"Nous ferons partie de l'opération, nous serons à la table. Il est hors de question que nous restions en dehors", a déclaré M. Erdogan lors d'un discours télévisé.
De son côté, le vice-Premier ministre turc, Numan Kurtulmus, a déclaré que quelques 3.000 forces irakiennes formées par la Turquie participaient à l'opération pour libérer Mossoul..
Il semble, qu'en fait, seulement la moitié des 3000 forces formées par les Turcs participaient à l'opération, tandis que l'autre moitié serait gardée en réserve.
Bombardements intensifs de la coalition internationale
La coalition internationale menée par les Etats-Unis, qui soutient le gouvernement irakien, devrait intensifier ses frappes aériennes sur les positions jihadistes. Elle a d'ailleurs effectué de nombreux raids au cours de la journée du dimanche 16 octobre pour affaiblir les défenses de la ville.
Par ailleurs, les mortiers lourds américains, installés à environ 20 km du centre-ville de Mossoul, ont ouvert le feu contre des positions de Daesh, samedi 15 octobre.
A noter que l'artillerie française, qui a aligné des batteries de canons de 155mm CAESAR SPHs, est également entrée en action contre les positions jihadistes à Mossoul. 
Vidéo des bombardements de Mossoul :
- Vidéo mise en ligne par la brigade chiite al-Badr :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=19b5e0759048
- Autre vidéo - Brigade non identifiée :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=9266207f5bf0
- Autre vidéo :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=ebc098407f45
Dernières nouvelles du front :
- Lundi (14H) :
Les forces Peshmergas kurdes ont libéré cinq villages au sud-est de Gwer. Elles ont également encerclé un autre village.
Selon des rapports kurdes, les forces Peshmergas contrôlent à présent la route principale reliant Mossoul à Erbil, plus à l'est.
L'agence de presse de l'Etat islamique a affirmé que des avions de combat de la coalition menée par les USA ont détruit le pont Hurriyeh sur la rivière Tigre qui relie les quartiers Est de Mossoul aux parties occidentales de la ville.
L'attaque du pont a eu lieu samedi soir 15 octobre, soit avant le début de l'offensive contre Daech.
- Lundi (17H).
La progression des Peshmergas est très lente. Les Kurdes ont réussi à prendre le contrôle de quelques villages, désertés de leurs habitants.
Vidéo (langue kurde) de la prise d'un village par les Peshmergas :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=6007b1a18580
Mais la progression des Peshmergas est très ralentie par les IED (Improvised Explosive Devices) qui jalonnent les bords de routes et les nombreuses attaques kamikazes de voiture ou de camions bourrés d'explosifs (VBIED).  Une de ces attaques suicides a détruit un tank kurde sans qu'on connaisse le sort de l'équipage.
Vidéo de l'attaque kamikaze contre un char kurde - L'attaque a lieu dans la seconde moitié de la vidéo (impressionnant) :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=ab9b329fe6df
Au sud de Mossoul, l'armée irakienne doit également faire face aux attaques kamikazes nombreuses et une source sur place mentionne la perte de 70 soldats au cours de diverses attaques.

865824_20161017113459.jpg

Jean René Belliard

Liste des thèmes abordés dans la 486ème newsletter envoyée le 17  octobre aux abonnés :

Irak : La bataille de Mossoul
Irak : Un convoi de l'EI détruit par l'armée de l'air irakienne dans la province d'al-Anbar
Irak : Attentat suicide à Bagdad - Au moins dix morts

Liban : Assassinat d'un soldat libanais à Ersal par deux tueurs de l'Etat islamique
Liban : L'armée bombarde les jihadistes dans les jurds de Ras Baalbeck et Qaa

Libye : La Garde présidentielle s'est ralliée au Congrès National Général (rival du GNA)
Libye : L'armée de l'air américaine bombarde des positions de l'EI à Syrte
Libye : Qui contrôle quoi en Libye ?

Maroc : Les dix femmes terroristes incarcérées

Syrie : Bataille d'Alep : Au moins 12 civils tués dans des raids aériens
Syrie : Nouvelles de l'opération turque "Bouclier de l'Euphrate" : Après Dabiq, al-Bab
Syrie : Attentat au sanctuaire chiite de Saydé Zeinab (sud de Damas) - Démenti du Hezbollah
Syrie : Un kamikaze tue trois personnes à la frontière jordano-syrienne

Tunisie : Démantèlement d'une cellule terroriste d'une soixantaine de membres

Yémen : L'Arabie saoudite perçoit des signes de trêve possible au Yémen

Afrique menacée : Niger : L'armée repousse une nouvelle attaque de prison où sont détenus des djihadistes
Afrique menacée : Nigeria : La branche de Boko Haram affiliée à l'EI affirme avoir tué 20 soldats

Jihad global : Bangladesh : un islamiste accusé de plusieurs assassinats arrêté
Jihad global : Italie : Un sympathisant de l'Etat islamique arrêté près de Naples 

Des informations sur les principaux évènements qui secouent les pays du Moyen Orient, d'Afrique du nord et du Sahel, des messages importants, des alertes sécuritaires, vous aussi, comme de nombreux députés, sénateurs, ambassades, sociétés civiles et morales engagées dans la sécurité, des directions du personnel soucieuses de la sécurité de leurs employés à l'étranger, vous pouvez vous abonner à l'ensemble de la newsletter publiée par Jean René Belliard et l'ensemble de ses quinze correspondants. Le coût d'un abonnement est de 100€ pour un an ou de 60€ pour six mois.

Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

 

Les commentaires sont fermés.