11/10/2016

Liban : Guerre entre jihadistes dans la Bekaa - 11 octobre 2016

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 11 octobre  2016
Extrait de la newsletter publiée par Jean René Belliard le 10 octobre sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est accessible contre abonnement.
Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com


Liban : Guerre entre jihadistes dans la Bekaa
Un responsable de l'État islamique a été retrouvé mort, le corps criblé de balles, dimanche 9 octobre à Ersal, dans la Békaa.
Il s'agit d'"Abou Bakr al-Raqqaoui" (photo ci-contre), qui serait le "mufti" du groupe jihadiste à Ersal et le responsable des assassinats . Il serait également l'auteur de l'assassinat de l'agent des Forces de sécurité intérieure Zaher Ezzeddine, tué devant son domicile à Ersal le 8 janvier dernier. Abou Bakr Raqqaoui.jpg
Cette bourgade sunnite frontalière de la Syrie a été le théâtre de violents affrontements en 2014 entre l'armée et les jihadistes venus principalement de Syrie. Ces derniers avaient enlevé une trentaine de militaires. Quatre d'entre eux ont été assassinés en captivité, seize ont été libérés début décembre 2015 par Jeich Fateh a-Cham (ex al-Nosra), et neuf autres sont toujours otages de l'EI.
Jeich Fateh al-Cham pourrait être derrière l'assassinat d'Abou Bakr al-Raqqaoui
Jeich Fateh al-Cham aurait décidé d'en finir avec Daech à Ersal et dans le Qalamoun
Les jihadistes de Jeich Fateh al-Cham, ex- front al-Nosra, l'ancienne branche armée d'al-Qaida en Syrie, a pris la décision de mettre fin à la présence de Daech à Ersal et dans le Qalamoun.
Selon le journal libanais al-Akhbar, la liquidation, samedi 8 octobre, d'Aboubakr Raqqaoui, s'inscrit dans ce cadre.
Cheilkh Mostapah Houjeiri, alias Abou Taqqiyeh, qui figure sur la liste des assassinats dressée par Daech, jouerait un rôle de premier plan dans la campagne visant à éliminer Daech de la ville d'Ersal, au nord Est du Liban.
En effet, la guerre entre les deux groupes jihadistes rivaux a commencé il y a deux semaines, sur ordre du dirigeant d'al-Nosra dans le Qalamoun, Abou Malek Tallé, surtout après la multiplication des assassinats commis par Daech.
D'après le journal al-Akhbar, cette campagne s'étend de plus en plus, et elle a commencé à atteindre Wadi Mira, une vallée soumise au contrôle de Daech dans le jurd en face de Qaa et de Ras-Balbeck.
Le nom de Raqqaoui était apparu pour la première fois après l'attaque kamikaze menée par cinq terroristes dans le village de Qaa, à la frontière nord du Liban lors du mois de ramadan dernier. Deux terroristes arrêtés par les services sécuritaires libanais avaient avoués qu'ils exécutaient les ordres de Raqqaoui.
Abou Bakr al-Raqqaoui
De son vrai nom, Hussein Hammoud el-Ali, cet ancien dirigeant d'al-Nosra rallié à l'Etat islamique est originaire de Raqqa en Syrie. Il est impliqué dans plusieurs exécutions contre les habitants d'Ersal, qu'il avait accusé « de complicité avec l'Etat libanais et le Hezbollah ».
Agé à peine de 30 ans, il a supervisé l'exécution début 2016 du membre des forces de sécurité libanaises, Zaher Ezzedine. Il a également tué Qotayba Houjeiri après l'avoir torturé et crucifié au premier jour de l'Eid d'al-Fitr, l'accusant de « complicité avec l'Etat libanais et les brigades de la résistance».
Par ailleurs, Raqqaoui était derrière l'attentat contre le siège des oulémas musulmans à Ersal en novembre 2015, un attentat qui avait fait 6 morts et 10 blessés.
Il était encore le cerveau des attentats aux charges explosives contre les véhicules de l'armée libanais à Wadi Ata et le commandant des combats qui avaient éclaté dans ce village contre l'armée en 2013.
Enfin, c'est lui qui a transporté les soldats libanais enlevés par al-Nosra d'un endroit à un endroit et il contactait leurs familles pour leur demander de couper les routes et provoquer des troubles dans le pays.
Après le meurtre de Raqqaoui, des informations ont circulé selon lesquelles le front al-Nosra avait infiltré les rangs de Daech via une personne connue sous le nom d'Abou Daoud, chargé de planifier cet assassinat.

Jean René Belliard

Liste des thèmes abordés dans la 481ème newsletter envoyée le 10  octobre aux abonnés :

Allemagne-Belgique-France : Allemagne : Vaste chasse à l'homme pour retrouver un terroriste syrien
Allemagne-Belgique-FranceAutriche : Attaque à la voiture bélier en Autriche par un homme criant "Allah Akbar"
Allemagne-Belgique-France : Belgique : La police belge aurait sans doute pu interpeller les assaillants du Bataclan

Irak : Attentat de Daech à Bagdad : Cinq morts
Irak : Scène de guerre sur une route de la province sunnite d'al-Anbar

Israël-Cisjordanie-Gaza : Derniers incidents

Koweït : Camion bélier contre des Américains

Liban : Guerre entre jihadistes dans la Bekaa

Maroc : L'Espagne expulse vers le Maroc un islamiste marocain qui avait incendié une église
Maroc : Le Maroc arrête deux autres personnes en lien avec la cellule des 10 femmes terroristes
Maroc : Le PJD, parti islamique, remporte les élections

Syrie : Vétos tous azimuts au Conseil de sécurité de l'ONU
Syrie : Les Russes se soucient plus de soutenir le régime que de lutter contre Daech
Syrie : Bataille d'Alep
Syrie : Les forces loyalistes progressent à nouveau au nord de la province de Hama
Syrie : Nouvelles de l'opération turque "Bouclier de l'Euphrate"
Syrie : Les groupes jihadistes Jeich Fateh al-Cham et Jound al-Aqsa se regroupent

Tunisie : Attaque manquée contre un poste de la Garde Nationale à Khamouda (Kasserine)

Turquie : Derniers incidents
Turquie : L'armée annonce avoir tué 417 membres du PKK depuis la fin août

Yémen : Massacre à Sanaa : La coalition arabe menée par l'Arabie saoudite accusée
Yémen : Deux missiles tombent près d'un destroyer américain
Yémen : Attention au dérapage : Les Houthis en tiré deux missiles balistiques en direction de Taef, proche de La Mecque

Afrique menacée : Mali : Un chef touareg tué par l'explosion d'une mine

Jihad global : Sur 400 jihadistes revenus du Moyen orient en Grande Bretagne, seuls 14 sont incarcérés

Des informations sur les principaux évènements qui secouent les pays du Moyen Orient, d'Afrique du nord et du Sahel, des messages importants, des alertes sécuritaires, vous aussi, comme de nombreux députés, sénateurs, ambassades, sociétés civiles et morales engagées dans la sécurité, des directions du personnel soucieuses de la sécurité de leurs employés à l'étranger, vous pouvez vous abonner à l'ensemble de la newsletter publiée par Jean René Belliard et l'ensemble de ses quinze correspondants. Le coût d'un abonnement est de 100€ pour un an ou de 60€ pour six mois.

Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

 

Les commentaires sont fermés.