21/09/2016

L'Etat islamique se prépare à livrer la bataille de Mossoul - 21 septembre 2016

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 21 septembre  2016
Extrait de la newsletter publiée par Jean René Belliard le 20 septembre sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est accessible contre abonnement.
Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com


L'Etat islamique se prépare à livrer la bataille de Mossoul
L'État islamique est en train de construire un fossé autour de Mossoul, en prévision d'une longue et dure bataille contre les forces gouvernementales irakiennes soutenues par la coalition internationale menée par les Etats-Unis.
L'Etat islamique est en train de se préparer à la plus grande bataille qu'il n'a jamais menée.
Selon des résidents, les Jihadistes ont scellé des quartiers entiers et construit un réseau de tunnels à travers la ville.
Le groupe a creusé des tranchées de deux mètres de large sur deux mètres de profondeur le long du périmètre de défense et réparti des réservoirs d'essence sur le bord de la tranchée pour créer une rivière de feu destinée à faire obstacle à l'avancée des troupes et entraver la surveillance aérienne.
On ne sait pas comment vont réagir les jihadistes lorsque la bataille va commencer. Dans certaines parties de l'Irak, ils ont opposé une farouche résistance tandis que dans d'autres, ils ont tout simplement abandonné le terrain devant l'armée irakienne et les milices chiites. C'est pour cette raison qu'il est difficile de prévoir comment ils vont réagir.
Le fait qu'ils soient en train de se préparer en aménageant un formidable système de défense peut être une indication qu'ils sont cette fois décidés à opposer une farouche résistance.
"Tranchées enflammées, les tunnels et les attentats suicides ne sauveront pas Daech de la défaite, mais ils rendront la bataille plus difficile", a déclaré Sabah al-Numani, porte-parole des forces antiterroristes qui devraient mener l'offensive.
«Nous sommes sûrs que Daech va se battre pour leur dernier combat pour conserver Mossoul."
Le fossé n'a pas été continué à l'ouest de la ville, ce qui pourrait signifier que les Jihadistes ont conservé la possibilité de s'échapper à travers le désert et gagner la Syrie pour se regrouper si Mossoul venait à tomber.
La population encore très nombreuse à l'intérieur de la ville est un sujet de préoccupation pour ceux qui planifient l'offensive. 
L'installation de réservoirs d'hydrocarbures autour des zones résidentielles augmente le risque que les frappes aériennes déclenchent des incendies majeurs, craint un ancien général de l'armée, Jasim al-Bahadli.
Outre le fossé, les jihadistes ont bouclé les quartiers centraux de Mossoul par l'empilement de murs de ciment anti-explosion en travers des voies principales.
Des dizaines de camions ont été vus plus tôt ce mois-ci transportant des obstacles similaires vers l'aéroport dans la banlieue sud de la ville.
Les jihadistes "utilisent les murs anti-souffle pour paralyser les pistes de l'aéroport de Mossoul.
Ils avaient utilisé la même tactique sur la base aérienne de Qayyara base aérienne située à 60 km au sud de Mossoul. Les forces américaines sont actuellement en train de remettre les pistes en état pour utiliser la base aérienne comme une plate-forme logistique pour l'opération de Mossoul.
Enfin, les Jihadistes font de grands travaux pour creuser une multitude de tunnels. Ces tunnels doivent servir à lancer des attaques contre les forces irakiennes, réapprovisionner leurs combattants et se cacher des frappes aériennes.
"Je peux voir Daech creuser des tunnels partout. Ils recouvrent les entrées des tunnels avec des couvertures. La maison de mon voisin fait maintenant partie d'un réseau de tunnels qui traverse toute la ville," a expliqué via internet à l'agence Reuters par internet un résident du quartier Sumer situé au sud-est de Mossoul.
Il a ajouté que l'État islamique resserrait son contrôle de la ville dans le but de surmonter le mécontentement populaire et des revers militaires, y compris les assassinats de hauts dirigeants.
Les fouilles de maisons ont augmenté au cours des deux derniers mois, les militants pourchassent les combattants locaux qui ont prêté allégeance au groupe, mais semblent avoir fait défection.
Le brigadier-général Yahya Rasoul, porte-parole du commandement des opérations interarmes, a expliqué que des contacts à Mossoul fournissaient les coordonnées précises des lieux de l'Etat islamique et menaient des assassinats contre les Jihadistes.
Haydar al-Abadi, le premier ministre irakien, a appelé cette semaine les habitants de Mossoul à résister à l'Etat islamique en préparation de l'offensive militaire.
"Notre objectif est de libérer le peuple de Mossoul ... et nous leur demandons de secouer Daech et de les expulser de Mossoul ou de les tuer," a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Bagdad. "Cela facilitera le travail des forces de sécurité et réduira leurs pertes."
 
Jean René Belliard

Liste des thèmes abordés dans la 470ème newsletter envoyée le 20 septembre aux abonnés :

Allemagne-Belgique-France : Suite de l'attaque jihadiste de Nice : Huit interpellations
Allemagne-Belgique-France : L'Union Européenne renforce son arsenal juridique contre les jihadistes

Irak : L'armée irakienne investit le "Qandahar de Daech"
Irak : A Mossoul, la radio de Daech cesse d'émettre
Irak : L'Etat d'urgence décrété par Daech à Mossoul
Irak : L'Etat islamique se prépare à la bataille de Mossoul
Irak : Abou Bakr al-Baghdadi a été repéré à Mossoul

Israël-Cisjordanie-Gaza : Derniers incidents
Israël-Cisjordanie-Gaza : Gaza : L'armée israélienne intercepte un drone du Hamas

Libye : Le commandant en chef de l'Armée Nationale Libyenne (pro-Haftar) meurt dans un accident d'hélicoptère

Syrie : Déchaînement de violences dès la fin de la trêve
Syrie : Les jihadistes de l'Etat islamique lancent leur première contre-offensive contre l'ASL et l'armée turque

Turquie : Quatre combattants kurdes tués dans le nord de l'Irak

Yémen : Tir d'un missile sur l'Arabie saoudite et raids de représailles sur la capitale du Yémen

Jihad global : Etats-Unis : New York - le suspect arrêté le 19 septembre dans un état critique

Des informations sur les principaux évènements qui secouent les pays du Moyen Orient, d'Afrique du nord et du Sahel, des messages importants, des alertes sécuritaires, vous aussi, comme de nombreux députés, sénateurs, ambassades, sociétés civiles et morales engagées dans la sécurité, des directions du personnel soucieuses de la sécurité de leurs employés à l'étranger, vous pouvez vous abonner à l'ensemble de la newsletter publiée par Jean René Belliard et l'ensemble de ses quinze correspondants. Le coût d'un abonnement est de 100€ pour un an ou de 60€ pour six mois.

Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

 

09:03 Publié dans Etat Islamique, Etats-Unis, Haïdar Abadi, Irak, Mossoul, Sabah al-Numani | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.