17/08/2016

Affrontements dans le camp de réfugiés de Fawwar, près de Hébron - 17 août 2016

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 17 août  2016
Extrait de la newsletter publiée par Jean René Belliard le 16 août sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est accessible contre abonnement.
Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com


Affrontements dans le camp de réfugiés de Fawwar, près de Hébron
Un Palestinien a été tué et près de quarante autres blessés, mardi 16 août, lors d'affrontements avec l'armée israélienne, dans le camp de réfugiés de Fawwar, près de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie.
Une section militaire a fait une descente, lundi matin 15 août, dans le camp pour effectuer des perquisitions dans les maisons. Les militaires ont interpellé un Palestinien sous prétexte qu'il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt.
Des affrontements ont éclaté entre les habitants du camp et les soldats israéliens à la suite de cette incursion. Des jeunes Palestiniens ont lancé des pierres et des bouteilles vides sur les soldats qui ont riposté par des tirs de gaz lacrymogènes et de balles réelles et en caoutchouc en direction de la foule.
Un Palestinien est tué par les forces de sécurité dans le camp de Fawwar
On apprenait dans l'après-midi du mardi 16 août qu'un Palestinien de 17 ans avait été tué par balles lors des heurts avec les soldats israéliens dans le camp de réfugiés de Fawwar.
"Mohammed Abou Hashash, 17 ans, est mort après avoir été atteint par balles dans la poitrine lors de heurts dans le camp de Fawwar", a rapporté le ministère de la santé palestinien dans un communiqué.
Six maisons de Palestiniens détruites à Sa'ir, au nord de Hébron
A Sa'ir, village au nord de Hébron, les bulldozers israéliens ont détruit six maisons de fortune appartenant à des Palestiniens, sous prétexte qu'elles ont été bâties sur une "zone C", sans permis de construire, selon les habitants.
La Cisjordanie est partagée en trois zones selon les Accords d'Oslo II
Conformément à l'accord d'Oslo II de 1995, la Cisjordanie a été partagée en trois zones, A, B et C.
La zone «A» représente 18% de la superficie de la Cisjordanie et est entièrement contrôlée par l'Autorité palestinienne, aux plans sécuritaire et administratif.
La zone B couvre 21% de la superficie de la Cisjordanie et est soumise à une direction civile palestinienne et sécuritaire israélienne.
Tandis que la zone C, qui constitue 61% de la superficie de la Cisjordanie, elle est contrôlée totalement par Israël, aux plans administratif et sécuritaire, ce qui nécessite l'accord des autorités de Tel-Aviv pour tout projet ou mesure de l'Autorité palestinienne.

Jean René Belliard

Liste des thèmes abordés dans la 443ème newsletter publiée le 16 août :

Allemagne-Belgique-France : Belgique : l'angélisme a encore sévi - Le cerveau des attentats de Bruxelles activement recherché
Allemagne-Belgique-France : La Bulgarie ordonne l'expulsion vers la France d'un Jihadiste beau-frère d'un tueur de Charlie Hebdo

Irak : 8 gardes-frontières tués par Daech et 17 autres blessés à l'ouest d'al-Anbar

Iran : L'Iran affirme avoir abattu quatre membres de Daech

Israël-Cisjordanie-Gaza : Affrontements dans le camp de réfugiés de Fawwar, près de Hébron
Israël-Cisjordanie-Gaza : Les autorités affirment avoir démantelé une cellule du Hezbollah prête à l'action

Libye : Les forces pro-GNA ont repris à l'EI le quartier N°2 au centre de Syrte

Maroc : Quatre nouvelles arrestations de membres de Daech à Casablanca

Syrie : Les enjeux de la bataille d'Alep
Syrie : Des bombardiers russes opèrent à partir de l'Iran
Syrie : Au moins 19 civils tués par des bombardements aériens sur les quartiers rebelles d'Alep
Syrie : HRW dénonce l'utilisation de bombes incendiaires par les armées de l'air syrienne et russe

Des informations sur les principaux évènements qui secouent les pays du Moyen Orient, d'Afrique du nord et du Sahel, des messages importants, des alertes sécuritaires, vous aussi, comme de nombreux députés, sénateurs, ambassades, sociétés civiles et morales engagées dans la sécurité, des directions du personnel soucieuses de la sécurité de leurs employés à l'étranger, vous pouvez vous abonner à l'ensemble de la newsletter publiée par Jean René Belliard et l'ensemble de ses quinze correspondants. Le coût d'un abonnement est de 100€ pour un an ou de 60€ pour six mois
Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

 

Les commentaires sont fermés.