12/05/2016

Italie - Une cellule terroriste démantelée parmi des demandeurs d'asile - 12 mai 2016

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 12 mai   2016
Extrait de la newsletter publiée par Jean René Belliard le Mercredi 11 mai sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est envoyée contre abonnement.
Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com


Italie - Une cellule terroriste démantelée parmi des demandeurs d'asile
Le Centre d'accueil de réfugiés CARA de Bari-Palese dans les Pouilles, une province méridionale de l'Italie, a été construit pour accueillir 850 réfugiés. Aujourd'hui, ils sont 1389. La plupart sont des hommes venant du Nigeria, d'Afghanistan, du Pakistan et du Bangladesh qui attendent derrière de hauts murs et des rouleaux de fil de fer barbelé les résultats de leur demande d'asile politique.
Le centre est un foyer de mécontentement, et la plupart des hommes qui y séjournent préféreraient être partout ailleurs sauf à cet endroit. En 2013, un réfugié kurde a été tué au cours d'une émeute qui était à l'origine une protestation contre les mauvais traitements. Depuis lors, les portes du camp sont laissées ouvertes pour que les réfugiés et les migrants puissent aller et venir à leur guise.
Tôt mardi 10 mai, la police italienne anti-mafia (qui est également en charge des activités de lutte contre le terrorisme) est entrée dans le camp et a arrêté Hakim Nasiri, un Afghan de 23 ans, sur des accusations de terrorisme international. Il venait d'obtenir l'asile politique provisoire le 5 mai, en dépit du fait que les agents des services de renseignement se faisant passer pour des réfugiés à l'intérieur du camp, avaient observé des mouvements suspects depuis décembre 2015.
Les enquêteurs ont découvert sur son téléphone portable des photos montrant Nasiri brandissant des armes semi-automatiques.
La police a également arrêté un Afghan, Gulistan Ahmadzai, 29 ans. Il est accusé d'avoir encouragé l'immigration clandestine de combattants jihadistes qui il a aidés à entrer en Europe. Le mandat d'arrêt délivré par la police anti-mafia parle également d'une connexion avec les Jihadistes liés aux attaques de Paris et en Belgique. Sur son ordinateur, la police dit avoir trouvé du matériel de propagande en faveur de l'État islamique» et des manuels d'instruction pour la fabrication de bombes. Toujours selon le mandat d'arrêt, il serait membre de l'Emirat islamique d'Afghanistan, un groupe lié à l'Etat Islamique qui aurait rompu avec les Talibans.
Ahmadzai avait obtenu l'asile politique en septembre 2011 et avait  peut-être aidé Nasiri à entrer en Italie. La police a également identifié trois autres Jihadistes qui seraient toujours en liberté : Ahmadzai Qari Khesta, Ahmadzai Surgul, et Amjad Zulfiqar Tous ces hommes sont affiliés à la cellule terroriste présumée.
La cellule aurait été découverte en décembre 2015 lorsque la police a interpellé quatre hommes qui filmaient un centre commercial avec leur téléphone mobile. Ce sont ces téléphones qui les ont conduits aux suspects arrêtés mardi 10 mai.
Plusieurs des suspects avaient apparemment pris des vols low-cost de Bari à Paris en décembre 2015. Ils sont également accusés d'avoir joué un rôle essentiel dans un réseau de trafic d'êtres humains vers l'Italie, à Calais en France et vers la Hongrie.
Roberto Rossi, directeur de district anti-mafia des Pouilles, a déclaré que les hommes en détention avaient des photos et des vidéos sur leurs téléphones portables du Colisée et du Circus Maximus de Rome, ainsi que du port de plaisance  et d'un grand centre commercial de Bari. «Il s'agit de repérages effectués par la cellule pour mener des attaques."
Les suspects avaient également un certain nombre de photos et de vidéos d'hôtels, de centres commerciaux, et de blocs d'appartements dans la banlieue de Londres, y compris le Sunborn Yacht Hôtel, qui est amarré en permanence dans les East London Royal Docks, ainsi que le  South Quay Foot drawbridge to Canary Wharf et les entrées du Premier Inn London Stratford et Ibis Styles London Excel, qui, à la surprise des enquêteurs, ne sont pas des grands hôtels de luxe.
«Il s'agit d'une organisation qui planifiait une attaque et qui repérait des lieux, y compris par la photographie et la vidéo», a déclaré Rossi. "Ils planifiaient clairement des attaques terroristes dans les aéroports, les ports, les bâtiments de la force publique, les centres commerciaux, les hôtels, ainsi que d'autres attaques terroristes non précisées en Italie et en Angleterre."

Jean René Belliard

Liste des thèmes développés le 11 mai dans la newsletter envoyée  aux abonnés :
- Irak : Journée sanglante à Bagdad
- Libye : Les milices de Misrata s'apprêtent à lancer une offensive contre Syrte, place-forte de l'EI
- Libye : Création d'une Garde Présidentielle
- Libye : Que faire du général Khalifa Haftar ?
- Syrie : Pour Vladimir Poutine, l'armée syrienne a encore beaucoup à faire
- Syrie : Une réunion du Groupe international de Soutien à la Syrie aura lieu le 17 mai
- Syrie : Situation dans la province d'Alep
- Syrie : Situation dans la province d'Edleb
- Syrie : Situation dans la Ghouta orientale (est de Damas)
- Syrie : C'est un hélicoptère de l'armée de l'air syrienne et non pas un avion russe qui a été abattu mardi 10 mai
- Tunisie : La Tunisie veut renforcer la coopération avec l'Algérie et le Maroc en matière de sécurité
- Tunisie : Affrontement avec des Djihadistes : Deux terroristes tués et 16 autres blessés
- Tunisie : Grève générale à Ben Guerdane
- Yémen : Les Chiites houthis bombardent des positions du régime à l'est de Sanaa à l'artillerie lourde
- Yémen : Un haut gradé de l'armée yéménite échappe à un attentat d'al-Qaïda
- Jihad global : Allemagne : Le nombre de Jihadistes entrés parmi les réfugiés supérieur à ce qu'on avait imaginé
- Jihad global : Italie - Une cellule terroriste démantelée parmi des demandeurs d'asile
- Jihad global : Australie : Cinq Islamistes arrêtés alors qu'ils tentaient de rejoindre la Syrie par la mer

Pour vous abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

 

13:21 Publié dans Etat Islamique, France, Grande Bretagne, Italie | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |

Commentaires

Infiltrations djihadistes via migrations & quotas d'accueil en Suisse => sur le top de l'iceberg, arrestations, enquêtes, un fait découvert, après l'autre

bravo à l'Italie - décidément proactive /en contraste avec la lenteur des services français, ou l'aveuglement des services d'immigration suisses

Écrit par : divergente | 12/05/2016

Les commentaires sont fermés.