11/05/2016

Une espionne russe infiltrée au sein de l'Etat Islamique découverte et exécutée - 11 mai 2016

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 11 mai   2016
Extrait de la newsletter publiée par Jean René Belliard le mardi 10 mai sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est envoyée contre abonnement.
Pour s’abonner, écrire à :ptolemee@belliard74.com


Une espionne russe infiltrée au sein de l'Etat Islamique découverte et exécutée
Pendant quatre ans, Elvira Karaeva, alias Sumayah, membre du FSB russe, a espionné les rebelles tchétchènes dans la province du Caucase avant de gagner le Califat islamique pour poursuivre sa mission. Elvira Karaeva aurait provoqué la mise hors de combat de sept Jihadistes tchétchènes. 
L'espionne a "liquidé" un Jihadiste par empoisonnement
L'histoire de l'espionne a été révélée par Istok, le magazine en ligne en langue russe du groupe islamiste tchétchène, et reprise par l'Institut de recherche MEMRI. Les islamistes affirment qu'Elvira a pu se joindre à l'organisation sans éveiller de soupçons et collecter de précieuses informations sur les membres de l'appareil de sécurité des jihadistes qu'elle a transmises aux services russes.
Selon l'acte d'accusation dressé par les Jihadistes, la jeune fille a photographié des maisons "sûres", des dépôts d'armes et de munitions, les combattants eux-mêmes. Sa tâche avait été facilitée par le fait qu'elle avait épousé un Jihadiste tchétchène, ce qui lui a permis de se déplacer librement au sein du groupe. "Sumayah" aurait également participé à l'empoisonnement d'un Moujahid.
Plus tard, peut-être parce qu'elle a suivi son mari, elle a gagné le califat islamique. Un chemin suivi par d'autres "taupes" du FSB. Et une fois au Moyen-Orient, elle s'est révélée une source précieuse, et donné au FSB d'utiles renseignements.  
Elle a tenu bon pendant les interrogatoires
Selon les Jihadistes, Elvira était une femme qualifiée et rusée, capable d'évacuer les soupçons qui pesaient sur elle. Elle a été "interrogée plusieurs fois. Mais a chaque fois, elle a réussi à échapper aux accusations".
Elle a été découverte à cause d'un enregistrement audio envoyé par un Islamiste ingouche - un Jihadiste qui est mort depuis. C'est lui qui a fourni les preuves de son appartenance au FSB. 
Sumayah a nié mais les charges pesant contre elles étaient trop évidentes. Elle a été condamnée selon la loi islamique et exécutée, tout comme d'autres agents russes découverts avant elle.

Jean René Belliard

Liste des thèmes développés le 10 mai dans la newsletter envoyée  aux abonnés :
- Algérie : L'armée découvre une nouvelle cache d'armes près du Mali
- Irak : Le chef de Daech pour la province sunnite d'al-Anbar tué par une frappe américaine
- Israël - Cisjordanie - Gaza : Jérusalem : Deux femmes poignardées
- Syrie : Un avion militaire russe abattu en Syrie (pas de confirmation) ?
- Syrie : Progression de l'Etat Islamique près de la base T-4 (ouest de Palmyre)
- Turquie : Attentat contre un bus de l'armée à Diyarbakir
- Yémen : Si vous n'êtes pas d'Aden, vous avez désormais besoin d'un "parrain" pour habiter la ville
- Yémen : Les délégations gouvernementales et rebelles chiites d'accord pour échanger les prisonniers
- Jihad global : Une espionne russe infiltrée au sein de l'Etat Islamique découverte et exécutée

Pour vous abonner, écrire à :ptolemee@belliard74.com

 

08:52 Publié dans Etat Islamique, FSB, Istok magazine, Russie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.