09/05/2016

Un groupe sahraoui affilié à l'Etat Islamique menace le Maroc - 9 mai 2016

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 9 mai   2016
Extrait de la newsletter publiée par Jean René Belliard le dimanche 8 mai sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est envoyée contre abonnement.
Pour s’abonner, écrire à :

ptolemee@belliard74.com


Un groupe sahraoui affilié à l'Etat Islamique menace le Maroc
Adnan Abou Walid al-Sahraoui, leader d'un groupe qui a prêté allégeance en mai 2015 à Abou Bakr al-Bagdadi, le calife auto-proclamé de l'Etat Islamique, a appelé à attaquer les postes de la Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO) installés dans la région, ainsi que les postes de l'armée marocaine et les organisations internationales. Il a également appelé à prendre pour cible les touristes occidentaux présents dans les différentes stations balnéaires à travers le Maroc. Abou Wali al-Sahraoui.png
Abou Walid al-Sahraoui (photo ci-contre) a encouragé tous les musulmans présents sur les terres du Maghreb à prêter serment d'allégeance et rejoindre le Califat islamique.
La déclaration d'Abou Walid al-Sahraoui intervient après une longue période de silence du leader islamique. Depuis qu'il a prêté serment d'allégeance à l'Etat islamique le groupe est entré dans la clandestinité et n'a procédé à aucune attaque notable. Selon une information donnée par le journal algérien el-Watan le 17 juin 2015, Abou Walid al-Sahraoui aurait été blessé lors d'affrontements armés avec des Jihadistes du groupe al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), ce qui pourrait avoir expliqué son silence. Il faut savoir qu'Abou Walid al-Sahraoui était l'un des dirigeants d'AQMI avant de rejoindre l'Etat Islamique avec un groupe de fidèles.
Les hommes d'Abou Walid al-sarahoui sont soupçonnés d'avoir pris en otage une roumaine au Burkina Faso en avril 2015.
Les menaces d'Abou Walid al-Sahraoui doivent être prises au sérieux.  Le groupe est principalement présent dans la région de Gao, aux frontières avec le Niger, avec celles du Burkina Faso et peut-être dans le centre du Mali. On ne sait pas encore jusqu'à quel point les hommes d'al-Sahraoui peuvent sérieusement menacer le sud du Maroc.
Pour l'instant, l'Etat islamique, pas plus qu'AQMI ou le Mouvement pour l'unité et le djihad en Afrique de l'Ouest (MUJWA), n'ont perpétré des attaques dans le sud du Maroc, malgré la présence de ces groupes djihadistes au nord du Mali.
Le seul incident notable à proximité de la zone est l'enlèvement de trois humanitaires en octobre 2011 au camp de Tindouf en Algérie. L'enlèvement a ensuite été revendiqué par le MUJWA.
Ce n'est pas la première fois qu'un groupe djihadiste publie un message de menaces concernant le Maroc. Cependant le Maroc reste le seul pays d'Afrique du Nord à ne pas avoir subi d'attaques violentes de cellules opérant sous le couvert de l'Etat Islamique. Cela ne veut pas dire que le danger n'existe pas car un nombre important de combattants marocains a rejoint les groupes djihadistes en Libye, en Syrie et en Irak.
Pour faire face à la menace, le Maroc a mis en œuvre un programme sécuritaire visant à réduire la menace des combattants de retour au pays. Les autorités marocaines ont également démantelé un nombre important de cellules armées liées à l'Etat islamique ou à al-Qaïda.

Jean René Belliard

Liste des thèmes développés le 8 mai dans la newsletter envoyée  aux abonnés :
- Egypte : Huit policiers tués au sud du Caire
- Egypte : L'Egypte toujours en quête d'hélicoptères pour ses BPC (Mistral)
- Irak : Douze morts dans plusieurs attaques à Bagdad
- Irak : La milice Saraya al-Salam prête à envoyer 10.000 combattants pour reprendre Mossoul
- Maroc : Un groupe sahraoui affilié à l'Etat Islamique menace le Maroc
- Syrie : Calme relatif à Alep mais violents combats dans la province
- Syrie : L'artillerie turque tue 55 Jihadistes de l'Etat Islamique au nord d'Alep
- Turquie : Encore deux soldats tués dans le sud-est de la Turquie
- Yémen : Les pourparlers inter yéménites de Koweït suspendus indéfiniment
- L'Afrique menacée : Le Kenya ferme deux grands camps de réfugiés en raison de l'insécurité
- L'Afrique menacée : Les Etats-Unis envisagent de vendre des avions de combat au Nigeria pour lutter contre Boko Haram

Pour vous abonner, écrire à :
ptolemee@belliard74.com

Les commentaires sont fermés.