20/04/2016

Genève : Le chef de la délégation du pouvoir refuse de discuter du sort de Bachar al-Assad - 20 avril 2016

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 20 avril   2016
Extrait de la newsletter publiée par Jean René Belliard le mardi 19 avril sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est envoyée contre abonnement.
Pour s’abonner, écrire à :

ptolemee@belliard74.com


Genève : Le chef de la délégation du pouvoir refuse de discuter du sort de Bachar al-Assad
Le chef de la délégation du gouvernement syrien aux négociations de Genève a déclaré mardi matin 19 avril que le sort du président Bachar el-Assad ne pouvait pas être discuté dans le processus sous médiation des Nations unies.
Bachar el-Jaafari a ajouté que l'objectif poursuivi par Damas à Genève était de parvenir à un gouvernement élargi sous la présidence d'Assad qui maintiendrait les institutions actuelles du pays.
"A Genève, nous avons pour seul mandat de parvenir à un gouvernement national élargi, c'est notre mandat, c'est l'objectif auquel nous aspirons dans les pourparlers de paix de Genève", a-t-il dit à la télévision libanaise.
M. Jaafari a par ailleurs rejeté catégoriquement une proposition formulée par le médiateur de créer trois postes de vice-présidents choisis par l'opposition et de ne laisser au président Assad qu'un rôle protocolaire.
Cette idée "ne sera jamais discutée dans aucune session car elle ne relève pas de l'autorité des négociateurs à Genève", a-t-il dit.
Le Haut Comité des négociations (HCN) de l'opposition syrienne a également rejeté cette proposition. Il a annoncé, lundi 18 avril, qu'il ajournait sa participation aux négociations de Genève, fragilisées par la dégradation des conditions sur le terrain.
Une partie de la délégation de l'opposition a quitté Genève
On apprenait d'ailleurs dans la soirée du mardi 19 avril qu'une partie de la délégation de l'opposition avait quitté Genève après avoir appris la nouvelle que 44 civils avaient été tué par des bombardements de l'armée de l'air syrienne dans la province d'Edleb.
Le médiateur de l'ONU toujours optimiste
le médiateur de l'ONU reste optimiste et a estimé, lundi 18 avril, que les délicates négociations engagées depuis janvier 2016 avaient permis "un progrès majeur": "tout le monde est d'accord sur le fait que "la transition politique" est à l'ordre du jour".
Soucieux de sauver un processus de paix menacé par les violations de la trêve et par le retrait partiel de l'opposition, M. De Mistura a d'ailleurs annoncé qu'il allait tout de même continuer ses consultations avec les différents groupes venus à Genève. Il devait notamment rencontrer dans l'après-midi du mardi 19 avril le groupe de travail (taskforce) sur la cessation des hostilités mis en place après l'entrée en vigueur de la trêve le 27 février.
Le médiateur se donne la semaine pour poursuivre ses discussions avec toutes les parties impliquées et fera le point vendredi 22 avril.

Jean René Belliard

Liste des thèmes développés dans la newsletter du 19 avril :
- Egypte : Trois policiers tués par l'Etat Islamique dans le Sinaï
- Irak : Tensions politiques en Irak - Le chef du Parlement suspend les sessions de la Chambre
- Irak : L'armée turque tue 32 Jihadistes de l'EI après une attaque contre un char turc
- Israël - Cisjordanie - Gaza : L'Union Européenne ne reconnaît pas l'annexion du Golan par Israël
- Liban : Le Hezbollah qualifie la visite de Hollande au Liban de "visite spectacle"
- Libye : Le Parlement de Tobrouk incapable de statuer sur la confiance au gouvernement d'union
- Syrie : Genève : Le chef de la délégation du pouvoir refuse de discuter du sort de Bachar al-Assad
- Syrie : 44 civils tués par des raids aériens dans la province d'Edleb
- Syrie : Des rebelles islamistes syriens suivent un stage de formation sur les missiles anti-aériens MANPADS
- Syrie : Des statistiques intéressantes sur les pertes des forces étrangères alliées à l'armée syrienne.
- Turquie : L'EI tire à nouveau des roquettes sur la ville de Kilis - des blessés
- Turquie : La Turquie pourrait demander l'aide alliée à sa frontière avec la Syrie
- Turquie : Et raid aérien turc contre le PKK dans le nord de l'Irak
- L'Afrique en danger : Cameroun : Trois soldats camerounais tués par les Jihadistes de Boko Haram
- Jihad international : Des Jihadistes étrangers présents en Syrie veulent faire des attentats en Europe

Pour vous abonner, écrire à :
ptolemee@belliard74.com

Les commentaires sont fermés.