19/04/2016

Un soldat accusé d'avoir tué froidement un Palestinien inculpé d'homicide - 19 avril 2016

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 19 avril   2016
Extrait de la newsletter publiée par Jean René Belliard le lundi 18 avril sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est envoyée contre abonnement.
Pour s’abonner, écrire à :

ptolemee@belliard74.com


Un soldat accusé d'avoir tué froidement un Palestinien inculpé d'homicide
Le soldat accusé d'avoir achevé un assaillant palestinien blessé à Hébron a été inculpé, lundi 18 avril, d'homicide par la justice militaire et non pour le crime plus grave d'assassinat, a-t-on appris de source militaire.
Le soldat franco-israélien de 19 ans, dont l'identité n'a pas été dévoilée et qui a comparu devant le tribunal militaire de Haïfa, a été inculpé pour avoir enfreint le 24 mars à Hébron les consignes de tirs en ouvrant le feu "sans justification opérationnelle alors que le terroriste était blessé à terre et ne présentait aucun danger", indique l'acte d'accusation.
 
Cinq Gazaouis condamnés à mort pour espionnage au profit d'Israël
Un tribunal militaire du mouvement islamiste Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a condamné lundi 18 avril cinq Palestiniens à la peine capitale pour avoir fourni à Israël des informations ayant conduit à la mort de combattants palestiniens.
"N.A, né en 1978, sera fusillé pour avoir collaboré avec le renseignement israélien en 2000", tandis qu' "A.S et O.A, tous deux habitants la ville de Gaza, seront pendus pour trahison et intelligence avec l'occupation ayant mené à la mort de combattants de la résistance".
En outre, "M.A, né en 1985, sera pendu pour avoir entretenu des contacts via messagerie électronique avec l'occupation en 2008 et dévoilé des informations sur l'identité et la localisation de combattants de la résistance ayant mené à leur mort", et "A.Q, né en 1964, sera exécuté pour avoir collaboré depuis 2008 avec l'occupation et avoir été reconnu coupable de trahison et d'espionnage".
Ce tribunal militaire a également condamné un sixième Palestinien à 10 ans de prison assortis de travaux forcés, pour "espionnage".
Depuis le début de l'année, une dizaine de peines de mort ont été prononcées contre des Gazaouis accusés d'espionnage au profit d'Israël par des tribunaux, civils ou militaires. La loi palestinienne prévoit la peine capitale pour les collaborateurs, les meurtriers et les trafiquants de drogue.
Selon le Centre palestinien des droits de l'Homme (PCHR), l'une des organisations les plus actives pour la défense des droits de l'Homme dans les Territoires occupés, neuf peines capitales ont été prononcées dans la bande de Gaza en 2015 et deux en Cisjordanie occupée, dirigée par l'Autorité palestinienne avec laquelle le Hamas est à couteaux tirés.
Depuis la création en 1994 de l'Autorité palestinienne, selon le PCHR, plus de 170 Palestiniens ont été condamnés à mort. Parmi eux, une trentaine ont été exécutés, en grande majorité dans la bande de Gaza. Les deux tiers l'ont été sans l'accord --pourtant obligatoire selon la loi palestinienne-- du président, après la prise du pouvoir par le Hamas à Gaza en 2007 et la rupture avec l'Autorité palestinienne.

Jean René Belliard

Liste des thèmes développés dans la newsletter du 18 avril :
- Irak : Tensions politiques en Irak
- Irak : Une force conjointe américano-kurde tue un chef de l'Etat Islamique
- Israël - Cisjordanie - Gaza : Derniers incidents
- Israël - Cisjordanie - Gaza : Un soldat accusé d'avoir tué froidement un Palestinien inculpé d'homicide
- Israël - Cisjordanie - Gaza : Cinq Gazaouis condamnés à mort pour espionnage au profit d'Israël
- Libye : Le gouvernement d'union nationale a pris le contrôle de deux ministères
- Libye : L'Etat islamique progresse à nouveau dans la région de Derna (Cyrénaïque)
- Syrie : Dernière minute : L'opposition suspend sa participation aux négociations de Genève
- Syrie : Les rebelles syriens repartent à l'offensive à l'ouest de la Syrie
- Turquie : Quatre personnes tuées par des roquettes tirées de Syrie sur la ville de Kilis
- Yémen : Grande manifestation indépendantiste à Aden pour la seconde journée consécutive
- L'Afrique menacée : Nigeria : Des Jihadistes de Boko Haram, mieux armés que les soldats, attaquent un régiment nigerian
- Jihad international : Belgique : Le jihadiste Younes Abaaoud serait revenu à Bruxelles

Pour vous abonner, écrire à :
ptolemee@belliard74.com

10:11 Publié dans Centre Palestinien des Droits de l'Homme (CPDH), Gaza, Hamas, Israel, Palestiniens | Lien permanent | Commentaires (5) | | | | |

Commentaires

"Un soldat accusé d'avoir tué froidement un Palestinien inculpé d'homicide"

C'est juste pour sauver les apparences. Je parie qu'en réalité il n'y aura aucune conséquence réelle.

Écrit par : André | 19/04/2016

André, vous avez déjà assisté au procès ou vous avez eu des informations du juge chargé de l’enquête ?
Combien de pays de par le monde connaissez vous ou un ancien Président d'Etat ainsi qu'un ex premier ministre en prison ?
Était ce aussi pour sauver les apparences ???

Il faut aussi noter qu'une grande partie de la population israélienne prend la défense de ce soldat. Il y a eu plusieurs manifestations en sa faveur...

Écrit par : Georges FAVIER | 19/04/2016

Georges FAVIER,

"Combien de pays de par le monde connaissez vous ou un ancien Président d'Etat ainsi qu'un ex premier ministre en prison ?"

Ça c'est parce que les crimes ou délits qu'ils ont commis l'ont été à l'encontre des autres citoyens considérés à part entière pour cet Etat, donc jouissant des droits. Mais un crime envers les palestiniens, vous en conviendrez, ce n'est pas du tout, mais alors pas du tout, pas du tout la même chose.. N'est-ce pas?

"Il faut aussi noter qu'une grande partie de la population israélienne prend la défense de ce soldat. Il y a eu plusieurs manifestations en sa faveur..."

Ben, cela illustre le bien fondé de mes propos.

En fait, ce qui m'intrigue, c'est que vous êtes pas sans savoir tout cela, et que cependant, vous rédigez un commentaire pour convaincre un autre (moi) de quelque chose que vous savez pertinemment faux.

Écrit par : Andy | 19/04/2016

Monsieur Georges FAVIER,

"Combien de pays de par le monde connaissez vous ou un ancien Président d'Etat ainsi qu'un ex premier ministre en prison ?"

Ça c'est parce que les crimes ou délits qu'ils ont commis l'ont été à l'encontre des autres citoyens considérés à part entière pour cet Etat, donc jouissant des droits. Mais un crime envers les palestiniens, vous en conviendrez, ce n'est pas du tout, mais alors pas du tout, pas du tout la même chose.. N'est-ce pas?

"Il faut aussi noter qu'une grande partie de la population israélienne prend la défense de ce soldat. Il y a eu plusieurs manifestations en sa faveur..."

Ben, cela illustre le bien fondé de mes propos.

En fait, ce qui m'intrigue, c'est que vous êtes pas sans savoir tout cela, et que cependant, vous rédigez un commentaire pour convaincre un autre (moi) de quelque chose que vous savez pertinemment faux.

Écrit par : André | 22/04/2016

Georges Favier foin de larmes de crocodiles. N'oublions quand même pas que cet assaillant que le soldat a achevé s'apprêtait A TUER. Lorsque des palestiniens se font assassiner à Yarnouk en Syrie, au Liban ou à Gaza, ON NE VOUS ENTEND GUERE!!!

Écrit par : frenkel | 23/04/2016

Les commentaires sont fermés.