18/04/2016

Syrie : Le nouveau round de négociations de Genève est mal parti - 18 avril 2016

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 18 avril   2016
Extrait de la newsletter publiée par Jean René Belliard le dimanche 17 avril sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est envoyée contre abonnement.
Pour s’abonner, écrire à :

ptolemee@belliard74.com


Syrie : Le nouveau round de négociations de Genève est mal parti
Un nouveau round de négociations a débuté mercredi 13 avril à Genève
Une nouvelle session de négociations indirectes entre le régime de Bachar el-Assad et l'opposition a débuté mercredi 13 avril dans l'intention de mettre fin à cinq ans de guerre civile.
L'opposition syrienne a rejeté samedi 16 avril une proposition de l'émissaire de l'ONU d'accorder à Bchar al-Assad une fonction protocolaire dans le processus de transition. Le sort du président syrien, au pouvoir depuis 16 ans, reste la principale pierre d'achoppement des pourparlers.
Le négociateur en chef de la délégation de l'opposition appelle à attaquer l'armée du régime
Contrairement aux demandes de la Russie et du pouvoir syrien, Mohammad Allouche, leader du groupe islamiste rebelle Jeich al-Islam, supporté par l'Arabie saoudite, est toujours  le négociateur en chef de l'opposition syrienne aux pourparlers inter syriens de Genève. Et  celui-ci a appelé, dimanche 17 avril, à de nouvelles attaques contre l'armée du régime de Bachar el-Assad malgré la trêve en vigueur depuis plus d'un mois et demi.
"Ne vous fiez pas au régime et ne vous attendez pas à ce qu'il prenne pitié de vous. Frappez-les (...) de tous les côtés", a tweeté Mohammad Allouche, en citant un verset du Coran.
Un membre de l'opposition participant au round de négociations de paix en cours à Genève a toutefois affirmé que M. Allouche exprimait son opinion personnelle.
"La position d'Allouche est personnelle. Nous au Haut Comité des négociations (HCN) ne pouvons pas adopter une telle position", a réagi Yahya al-Aridi membre de cet organisme qui regroupe les principaux représentants de l'opposition et de la rébellion hostile au régime.
L'opposition envisage de se retirer des négociations
L'opposition syrienne envisage de suspendre sa participation aux négociations de Genève si le régime de Damas continue à refuser de parler du sort du président Bachar al-Assad, a-t-on appris dimanche auprès d'opposants.
"Les négociations sont presque arrivées à une impasse en raison de l'entêtement du régime à refuser de discuter du sort d'Assad", a déclaré un membre de la délégation du Haut comité des négociations (HCN), qui regroupe les principaux représentants de l'opposition au régime et de la rébellion.
"Ce round est menacé d'un échec si les grandes puissances, et notamment les Etats-Unis et la Russie, n'interviennent pas pour faire pression" sur Damas, a-t-il dit, sous couvert de l'anonymat.
De son côté, Abdel Hakim Bachar, membre du HCN et vice-président de la Coalition de l'opposition, a déclaré, lui aussi, qu'il n'excluait pas une suspension de la participation de l'opposition à ces pourparlers.
"Tous les scénarios sont possibles", a-t-il dit. "Pas un retrait pur et simple, mais une suspension (..) si la situation reste telle quelle."
Le HCN réclame la mise en place d'un organe gouvernemental de transition, mais sans la présence du président syrien, au pouvoir depuis 16 ans, dont il exige le départ préalable.
Le régime de Damas se dit prêt à envisager un gouvernement de coalition avec l'opposition, mais considère que le sort du président Assad n'est pas négociable.
M. Abdel Hakim Bachar a souligné que le HCN était "en train de procéder à une revue complète" de la situation. "Les réunions vont se poursuivre aujourd'hui et demain (lundi), nous prendrons une décision", a-t-il dit.
M. Abdel Hakim Bachar a souligné qu'aucun progrès n'avait été fait au plan de l'aide humanitaire, ni sur celui des prisonniers. "Et la trêve est pratiquement rompue, car il y a actuellement une offensive contre Alep sur trois axes", a-t-il déploré.

Jean René Belliard

Liste des thèmes développés dans la newsletter des 16 et 17 avril :
- Algérie :Quatre soldats algériens tués dans une embuscade près de Constantine
- Liban : Vive tension dans le camp palestinien de Rachidiyé (Sud Liban)
- Liban : Nouveaux bombardements de positions jihadistes dans le jurd de Ras Baalbeck
- Libye : Le gouvernement d'union va prendre le contrôle des premiers ministères
- Libye : Combats à Tripoli au cours de la nuit du samedi au dimanche
- Maroc : Taitouan choquée par la mort de deux jeunes membres de Daech
- Maroc : L'Etat Islamique menace une nouvelle fois le Maroc
- Syrie : Le nouveau round de négociations de Genève est mal parti
- Syrie : Bataille au sud d'Alep entre le Front al-Nosra et l'armée
- Syrie : Bataille au nord de la province d'Alep entre l'EI et les rebelles non jihadistes
- Syrie : Bataille au sud de la province d'Alep (Khanasser) entre l'Etat Islamique et l'armée
- Syrie : Les miliciens chiites irakiens de la brigade Badr en progression à proximité de Damas
- Turquie : Quinze membres du PKK ont été mis hors de combat dans le sud-est
- Turquie : Dernière heure : Explosion à Istanbul
- Yémen : Quatre soldats loyalistes ont été tués par un Kamikaze près de l'aéroport d'Aden
- Yémen : Le mouvement sudiste relance ses revendications indépendantistes à Aden
- Jihad international : Espagne : Un couple maroco-espagnol arrêté à Algesiras

Pour vous abonner, écrire à :
ptolemee@belliard74.com

Les commentaires sont fermés.