08/04/2016

Israël - 7 avril 2016 : Hakintifada-4

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 8 avril   2016
Jean René Belliard a publié, jeudi 7 avril une nouvelle newsletter accessible aux abonnés. Pour vous abonner, écrire à :
ptolemee@belliard74.com


7 avril 2016 : Hakintifada-4
(De notre correspondant N.R.)
La branche de l'association Anonimous, qui réunit principalement les pirates de pays musulmans, prévoit de lancer le 7 avril une cyber-attaque massive, surnommée "Hakintifada" pour la quatrième année consécutive. L'action des Anonymous est supposée être en représailles à la politique menée par Israël envers les Palestiniens.
Les cyber-attaques ont débuté le 7 avril 2013.
Le 7 avril 2013 ("Hakintifada-1"), les Anonymous pro-palstiniens ont mené leur première attaque pirate massive contre Israël ("Hakintifada-1 "). Le 7 avril a été choisi parce que ce jour est considéré comme le "jour de la catastrophe" (youm al-Nakba) et également  le jour de l'héroïsme des Juifs (Holocaust Mémorial Day), célébré chaque année en Israël (en 2016, ce jour tombe le 5 mai). L'un des objectifs des cyber-terroristes avait été le site du Musée de l'Holocauste "Yad Vashem", mais ils n'ont pas réussi à le pénétrer. Les attaques des pirates de 2013 ont eu des effets à court terme entraînant des dysfonctionnements mineurs sur les sites des ministères des Affaires étrangères et de l'éducation. Il semble que le site du Premier ministre israélien ait également été affecté dans la nuit du 7 avril. D'autres sites Internet publics ont également été affectés. Ces attaques ont provoqué pendant quelques heures un léger ralentissement au niveau des sites qui offraient des services en ligne en raison des actions menées pour repousser ces attaques. Les pirates ont tout de même réussi à attaquer des centaines de sites israéliens mal protégés. En règle générale, les attaques revenaient à remplacer une ou plusieurs pages des sites attaqués pour afficher des slogans pro-palestiniens.
Le 7 avril  2014 ("Hakintifada-2"), les hackers pro-palestiniens ont piraté le site du ministère israélien de l'éducation et créé des difficultés pour accéder à un certain nombre d'autres sites gouvernementaux. L''adresse du site de la poste Israélienne a cessé de fonctionner ainsi que plusieurs sites Web d'information et privés, ou encore de nombreux routeurs et des modems. Les médias ont rapporté que le site de l'Office de l'aviation civile israélienne avait été affecté pendant un court instant.
Le 7 avril 2015 ("Hakintifada-3") seul un petit nombre de sites mal protégés avait été affecté, comme, par exemple,  le site du célèbre musicien israélien Shalom Hanoch ou  Ivri Lider, ou encore celui du groupe "A-Dag Nahash," de l'association des urologues et du Centre pour la technologie éducative avancée. Les pirates ont également réussi à casser quelques-unes des pages appartenant à des Israéliens sur le réseau Facebook, En outre, les clients de certaines compagnies cellulaires ont reçu un message spam: «Libérez le Mont du Temple des Juifs." Les pirates pro-palestiniens ont également fait irruption sur le site Web du Meretz israélien. On se demande pourquoi ils ont attaqué ce site qui appartient à l'un des partis «pro-palestiniens» d'Israël.
"Hakintifada-4" : L'Etat d'Israël s'est préparé à de nouvelles attaques des anonymous. Des dizaines d'experts de la sécurité informatique, se sont mobilisés pour protéger les serveurs et les réseaux informatiques israéliens au cours des prochains jours.
Les experts préviennent que, le 7 avril 2016, des tentatives peuvent être entreprises pour nuire aux internautes israéliens. Les attaques peuvent concerner non seulement les sites de la zone du domaine co.il, mais aussi les pages des Israéliens sur les réseaux sociaux, ainsi que leurs comptes de courrier électronique. Par conséquent, l'une des premières précautions à prendre est de changer leur  mot de passe pour en adopter un encore plus complexe.
Les experts recommandent également de ne pas ouvrir les messages suspects (email, WhatsApp, messageries instantanées et réseaux sociaux), provenant de personnes inconnues ou affichant des références obscures.
Les experts israéliens dans le domaine de la cyber-sécurité affirment que ces attaques massives jouent un rôle positif, car elles permettent de vérifier la fiabilité des systèmes de protection existants.

Jean René Belliard

Autres thèmes développés dans la newsletter du 7 avril :
- Egypte : Trois policiers tués à Cheikh Zoueid - Vaste coup de filet de la police à el-Arich
- Israël - Cisjordanie - Gaza : "Hakintifada-4"
- Israël - Cisjordanie - Gaza : Israël érige un mur de séparation dans un secteur chrétien
- Liban : Arrestation d'un Syrien membre de l'Etat Islamique
- Libye : Le gouvernement d'union nationale prend le contrôle du site internet du gouvernement rival de Tripoli
- Syrie : Les pourparlers de Genève repoussés au 13 avril
- Syrie : Les rebelles capturent le principal point de passage de l'Etat Islamique vers la Turquie
- Syrie : Deux responsables du Front al-Nosra tués par une frappe américaine
- Syrie : Le régime à la veille de lancer une grande offensive pour reprendre Alep
- Syrie :  Bataille autour de la base aérienne assiégée de Deir ez-Zhor
- Syrie : De nombreux combattants de Jeich al-Islam ont rejoint l'Etat Islamique
- Turquie : Cinq membres des forces de sécurité tués dans le sud est

Pour vous abonner, écrire à :
ptolemee@belliard74.com

09:12 Publié dans Anonymous, Hakintifada, Israel | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.