28/01/2016

Une agence de tourisme russe met en garde contre les risques d'enlèvement par l'EI en Turquie - 28 janvier

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 28 janvier 2016
Jean René Belliard publie une newsletter quotidienne accessible aux abonnés uniquement. Elle donne chaque jour un résumé des principaux évènements qui se déroulent au Moyen Orient et en Afrique du nord, rédigé à partir des informations réunies sur place par une quinzaine de correspondants. Ci-dessous, un extrait de la newsletter du 28 janvier 2016 – Et beaucoup d’autres informations importantes dans la newsletter envoyée aux abonnés.
Pour vous abonner, demander des informations à
ptolemee@belliard74.com


Une agence de tourisme russe met en garde contre les risques d'enlèvement par l'EI en Turquie
L'Agence fédérale russe du tourisme, Rostourism, a mis en garde, mercredi 27 janvier 2016, les touristes russes en Turquie contre les risques d'enlèvement par les jihadistes de l'Etat islamique.
"Les dirigeants de l'organisation terroriste internationale Etat islamique prévoient de prendre en otage des citoyens russes se trouvant en Turquie", a annoncé l'agence.
"Les otages peuvent être emmenés dans des zones contrôlées par les combattants pour des exécutions publiques ou utilisés comme "boucliers humains", a-t-elle ajouté.
"Tous les touristes voyageant en Turquie hors d'un cadre organisé (doivent) prendre toutes les mesures possibles et nécessaires pour assurer leur sécurité personnelle", a demandé l'agence.
Les Tours opérateurs russes n'avaient plus le droit de vendre des séjours en Turquie depuis le 28 novembre 2015
Depuis le 28 novembre, les tour-opérateurs russes n'ont plus le droit de vendre de voyages vers la Turquie, officiellement pour des raisons de sécurité, après qu'un bombardier Su-24 russe ait été abattu par l'aviation turque au-dessus de la frontière syrienne.
L'incident, qualifié de "coup de poignard dans le dos" par le président russe Vladimir Poutine, a causé une grave crise entre la Russie et la Turquie.
Moscou a adopté une série de mesures de rétorsion, allant de l'abrogation des facilités de visa à un embargo alimentaire, à l'encontre de ce pays jusqu'alors considéré comme un partenaire privilégié.
L'Etat Islamique actif en Turquie
La Turquie, voisine de la Syrie en guerre, a déjà été visée à plusieurs reprises par de sanglants attentats imputés à l'Etat Islamique.
Le 12 janvier, pour la première fois en Turquie, une attaque a été perpétrée contre des touristes étrangers, provoquant la mort de dix Allemands à Istanbul.
Les Français à la même enseigne que les Russes
La mise en garde de l'agence russe pourrait aussi bien servir pour les touristes occidentaux dont les pays participent à la coalition internationale contre l'Etat Islamique, et en premier lieu, les Américains et les Français.

Jean René Belliard

 

 

23:11 Publié dans Etat Islamique, Istanbul, Recep Tayyip Erdogan, Rostourism, Russie, Turquie, Vladimir Poutine | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.