15/01/2016

L'Allemagne doit surveiller 400 Jihadistes revenus du Moyen Orient - 15 janvier 2016

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 15 janvier 2016
Jean René Belliard, auteur de "Beyrouth, l'enfer des espions", publie une newsletter quotidienne accessible aux abonnés uniquement. Elle donne chaque jour un résumé des principaux évènements qui se déroulent au Moyen Orient et en Afrique du nord, rédigé à partir des informations réunies sur place par une quinzaine de correspondants. Ci-dessous, un extrait de la newsletter du 15 janvier 2016 – Et beaucoup d’autres informations importantes dans la newsletter envoyée aux abonnés.
Pour vous abonner, demander des informations à
ptolemee@belliard74.com


L'Allemagne doit surveiller 400 Jihadistes revenus du Moyen Orient
Les services de sécurité allemands surveillent 400 personnes qui sont revenues de Syrie et d'Irak et qui représentent un danger potentiel. C'est ce qu'a déclaré, vendredi 15 janvier, le président de l'Office fédéral de police criminelle d'Allemagne (BKA). Espérons que les services de sécurité allemands se mettront en relation avec les services de sécurité des pays européens voisins pour évaluer la menace et prendre les mesures nécessaires, ce qui n'a pas toujours été le cas par le passé.
"Il y a maintenant un total de plus de 400 agresseurs potentiels que nous devons surveiller", a déclaré Holger Muench le président du BKA.
Le BKA estime que sur les 780 personnes identifiées comme étant parties d'Allemagne pour rejoindre la Syrie ou l'Irak, un tiers est déjà retourné. " Bien sûr, ajoute Muench "tous n'ont pas l'intention de prendre part aux hostilités. "Selon Muench, la menace terroriste en Allemagne n'a pas augmenté en dépit d'une récente attaque à Istanbul, qui a tué 10 morts touristes allemands.

Jean René Belliard

20:25 | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |

Commentaires

Aucun article du code pénal allemand ne prévoit une sanction pour avoir rejoint une organisation qui assassine les civils? Surprenant.

Écrit par : Jules | 15/01/2016

Les commentaires sont fermés.