28/12/2015

La Russie et le régime syrien ciblent les chefs rebelles - 28 décembre 2015

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 28 décembre 2015
Jean René Belliard, auteur de "Beyrouth, l'enfer des espions", publie une newsletter quotidienne accessible aux abonnés uniquement. Elle donne chaque jour un résumé des principaux évènements qui se déroulent au Moyen Orient et en Afrique du nord, rédigé à partir des informations réunies sur place par une quinzaine de correspondants. Ci-dessous, un extrait de la newsletter du 28 décembre  2015 – Et beaucoup d’autres informations importantes dans la newsletter envoyée aux abonnés.
Pour vous abonner, demander des informations à
ptolemee@belliard74.com


La Russie et le régime syrien ciblent les chefs rebelles
Une stratégie d'élimination ciblée de chefs rebelles pourrait avoir été décidée avec pour objectif de préparer le terrain à un accord politique entre "rebelles ouverts au dialogue" et le pouvoir syrien. Après avoir anéanti les forces pro-turques dans la province de Lattaquié, Russes et pouvoir syrien cherchent à présent à réduire l'influence des Saoudiens en Syrie en éliminant leurs "proxies" sur le terrain. Russes et Syriens espèrent ainsi, que les deux puissances régionales capables d'entraver les efforts de dialogue sponsorisés par les Russes entre rebelles modérés et pouvoir syrien n'auront plus les moyens d'interférer. Quant aux Américains, ils ne s'occupent plus désormais que de la coalition kurdo-arabe baptisée "Forces démocratiques syriennes", qui viennent de s'emparer du barrage de Tichrine et pourraient un jour menacer Raqqa, la place-forte de l'Etat Islamique en Syrie.
Le chef du Front Révolutionnaire de Syrie éliminé
Après l'élimination de Zahran Allouche, le chef de Jeich al-Islam (l'armée de l'Islam), une organisation proche de l'Arabie saoudite, un deuxième chef rebelle vient d'être tué. Il s'agit de Muhammad al-Masaalm, un chef de l'organisation rebelle "Front révolutionnaire de Syrie". Les forces gouvernementales auraient pris pour cible plusieurs véhicules qui circulaient dans la province de Deraa (sud de Damas) et à bord desquels se trouvaient des membres du "Front révolutionnaire de Syrie", dont al-Masaalm.
Le chef de la brigade islamiste Ahrar al-Cham tué par un raid russe Abou al-Bara'a.jpg
Samedi matin 26 décembre, l'armée de l'air russe a effectué un violent raid aérien au sud de la province d'Alep. Les avions russes ont pris pour cible un rassemblement de Jihadistes du Front al-Nosra (al-Qaïda en Syrie), et de membres de la brigade islamiste Ahrar al-Cham, de la brigade Noureddine al-Zanki, de Jeich al-Islam, et de la brigade Souqour Al-Sham près de la ville stratégique d'al-Zorba, qui est située le long de la route d'Alep-Damas (autoroute M-5 ).
Le chef de la brigade islamiste Ahrar al-Cham, Ahmad Abou al-Bara'a (photo à droite), a été tué au cours de ce bombardement.  Al-Bara'a était considéré comme un commandant de grande qualité d'Edleb.
Détails sur l'élimination de Zahran Allouche, le chef de Jeich al-Islam
En ce qui concerne l'élimination de Zahran Allouche, on sait aujourd'hui qu'il a été tué dans une attaque de missiles sur Marjah Al-Sultan dans la Ghouta Orientale, une région proche de Damas contrôlée par Jeich al-Islam.
Isam al-Buadani remplace Zahran Allouche à la tête de Jeich al-Islam
Le nouveau chef de  "Jeich al-Islam" est Isam al-Buadani, connu sous le nom de guerre d'Abou Humam. Dans son premier discours, le nouveau chef de Jeich al-Islam a insisté sur le caractère "modéré" de son mouvement.

Jean René Belliard

Les commentaires sont fermés.