04/12/2015

L'EI dispose de 3000 passeports authentiques syriens et irakiens - 4 décembre 2015

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 4 décembre 2015
Jean René Belliard, auteur de "Beyrouth, l'enfer des espions", publie une newsletter quotidienne accessible aux abonnés uniquement. Elle donne chaque jour un résumé des principaux évènements qui se déroulent au Moyen Orient et en Afrique du nord, rédigé à partir des informations réunies sur place par une quinzaine de correspondants. Ci-dessous, un extrait de la newsletter du 4 décembre  2015 – Et beaucoup d’autres informations importantes dans la newsletter envoyée aux abonnés.
Pour vous abonner, demander des informations à
ptolemee@belliard74.com


L'EI dispose de 3000 passeports authentiques syriens et irakiens
Deux ou trois des kamikazes qui ont attaqué Paris seraient arrivés en Europe en tant que réfugiés, en utilisant des passeports syriens authentiques. Il est possible que d'autres membres de l'EI soient entrés dans l'espace Schengen ou s'apprêtent à le faire en utilisant les documents syriens authentiques récupérés par les Jihadistes. 
On pense que l'EI a mis la main sur 3000 passeports syriens et irakiens authentiques lors de ses offensives en Irak et en Syrie. Ces passeports seraient utilisés pour envoyer des kamikazes en Europe.
Les Jihadistes de l'EI avaient reçu l'ordre express de leur état-major de saisir tous les passeports authentiques qu'ils pouvaient trouver dans les villes capturées telles que Mossoul et Rakka pour être ensuite réutilisés pour envoyer des kamikazes dans le monde entier.
L'Office fédéral de la police criminelle allemande et l'Office fédéral pour la protection de la Constitution craignent aujourd'hui que les terroristes utilisent ces passeports pour venir en Europe en se mêlant au flux de réfugiés et en profitant de la confusion qui règne aux frontières européennes. Cela contribue naturellement à augmenter la probabilité d'attentats terroristes en Europe.
Selon l'enquête, Ahmad Almohammad et Mohammed al-Mahmoud, les deux kamikazes qui se sont fait sauter près du Stade de France, le 13 novembre, avaient été enregistrés à Leros avec un groupe de deux cents autres réfugiés en provenance du Moyen-Orient. Une trentaine de réfugiés arrivés avec ce groupe sont actuellement en Allemagne et «aucun de nous ne peut exclure qu'il n'y a pas islamistes de l'EI parmi ces 30 personnes", a déclaré  un fonctionnaire allemand.

Jean René Belliard

 

18:35 Publié dans Etat Islamique, France, Irak, Mossoul, Raqqa, Syrie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.