03/12/2015

30 leaders de l'Etat Islamique ont mystérieusement disparu de Mossoul - 3 décembre 2015

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 3 décembre 2015
Jean René Belliard, auteur de "Beyrouth, l'enfer des espions", publie une newsletter quotidienne accessible aux abonnés uniquement. Elle donne chaque jour un résumé des principaux évènements qui se déroulent au Moyen Orient et en Afrique du nord, rédigé à partir des informations réunies sur place par une quinzaine de correspondants. Ci-dessous, un extrait de la newsletter du 3 décembre  2015 – Et beaucoup d’autres informations importantes dans la newsletter envoyée aux abonnés.
Pour vous abonner, demander des informations à
ptolemee@belliard74.com


30 leaders de l'Etat Islamique ont mystérieusement disparu de Mossoul
On apprenait de sources proches des services de renseignement irakiens que trente dirigeants de l'Etat islamique, la plupart des étrangers, avaient soudain disparu de la ville de Mossoul, la capitale de la province de Ninive.
Une majorité de dirigeants "français"
Ces dirigeants auraient "disparu dans des circonstances mystérieuses". La majorité d'entre eux seraient des "français". Il y aurait également des dirigeants irakiens.
La Libye pourrait devenir la nouvelle terre de Jihad pour les "Français"
Dans la newsletter du mercredi 2 décembre, j'avais indiqué que la ville de Syrte, en Libye pourrait servir de refuge à certains dirigeants de l'EI pour les mettre à l'abri des frappes aériennes des diverses coalitions aériennes. Il apparaît logique que ce soit plutôt des "français" qui soient choisis pour être envoyés en Libye compte tenu de la proximité de ce pays par rapport à l'Europe et également par rapport au Sahel où l'EI cherche à accroître sa présence. L'EI a toujours cherché à opposer des combattants originaires des pays qui le combattent pour mener des actions sur leur propre sol ou contre leurs propres armées.
Une menace pour la France et les pays du Maghreb et du Sahel
Ce qui concrètement signifie pour la France, et sans doute pour les pays du Maghreb et du Sahel qu'il ne va plus suffire de contrôler qui revient de Syrie ou d'Irak, mais également qui revient de Libye pour lutter contre le terrorisme.

Jean René Belliard

 

19:17 Publié dans Etat Islamique, Irak, Libye, Mossoul, Syrte | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |

Commentaires

C'est la rançon de la politique laxiste menée jusqu'à présent, politique qui préférait instrumentaliser les terroriste pour se débarrasser de Bachar El-Assad avant tout autre considération. Funestes erreurs. Comme un boomerang.

Écrit par : Johann | 03/12/2015

Les commentaires sont fermés.