02/11/2015

Le gouvernement irakien saisit deux avions de la coalition internationale chargés d'armes

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 2 novembre 2015
Jean René Belliard, auteur de "Beyrouth, l'enfer des espions", publie une newsletter quotidienne accessible aux abonnés uniquement. Elle donne chaque jour un résumé des principaux évènements qui se déroulent au Moyen Orient et en Afrique du nord, rédigé à partir des informations réunies sur place par une quinzaine de correspondants. Ci-dessous, un extrait de la newsletter du 2 novembre  2015 – Et beaucoup d’autres informations importantes dans la newsletter envoyée aux abonnés.
Pour vous abonner, demander des informations à
ptolemee@belliard74.com


Le gouvernement irakien saisit deux avions de la coalition internationale chargés d'armes
Le gouvernement irakien a saisi deux avions chargés d'armes de la coalition internationale menée par les Etats-Unis. Les armes étaient destinées à la région du Kurdistan et n'avaient pas fait l'objet d'un accord préalable avec les autorités centrales irakiennes. C'est ce qu'a déclaré, lundi 2 novembre,  le chef de la commission de sécurité et de défense du Parlement irakien, Hakem al-Zameli.
"Le comité d'inspection à l'aéroport international de Bagdad a trouvé un grand nombre de fusils munis de silencieux, ainsi que des armes légères et moyennes", a déclaré Zameli.
Les deux avions arraisonnés sont un avion suédois et un avion canadien qui devaient se rendre au Kurdistan irakien, mais ils ont été saisis après que les armes aient été découvertes.
Zameli a dénoncé ce qu'il considère comme une activité illégale des Etats-Unis.
"L'ambassadeur américain à Bagdad a essayé d'envoyer des armes dans la région du Kurdistan irakien, et le gouvernement devrait examiner ce problème et arrêter les auteurs," a-t-il ajouté.
Au cours de la dernière année, les responsables irakiens ont à plusieurs reprises accusé les Etats-Unis et ses alliés d'avoir fourni des armes et des munitions aux Jihadistes en Syrie sous le prétexte de la lutte contre l'Etat Islamique.
La semaine dernière, les miliciens chiites des Hashed al-Chaabi ont affirmé avoir découvert et saisi du matériel militaire américain, dont des missiles antichars TOW,  et des munitions à l'intérieur des positions de l'Etat Islamique qu'ils venaient de conquérir dans les provinces de Salahuddine ainsi qu'à al-Karama, dans la région de Fallujah, dans la province sunnite d'al-Anbar.
Les missiles TOW-II étaient flambant neufs et les Jihadistes de l'EI les avaient transférés à Falloujah pour les utiliser contre les unités blindées de l'armée irakienne.
Du matériel américain a également été découvert à Baiji, que l'armée irakienne et les milices chiites viennent de reprendre aux Jihadistes.
Il n'en faut pas plus pour que les miliciens chiites accusent régulièrement les Etats-Unis de connivence avec l'Etat Islamique. Peu importe si les accusations de connivence sont crédibles ou non. Ce qui importe c'est de discréditer l'action des Etats-Unis en Irak au profit de l'Iran.
Il y a, c'est certain, une grande méfiance vis-à-vis de l'action des Etats-Unis en Irak. Le député irakien Majid al-Gharawi a déclaré, par exemple, que les Etats-Unis et la coalition internationale l'étaient «pas sérieux dans la lutte contre l'Etat Islamique, parce qu'ils avaient le pouvoir technologique pour repérer la présence armée de l'EI et la détruire en un mois".
Gharawi a ajouté que "les Etats-Unis étendaient la durée  de la guerre contre l'Etat Islamique  pour obtenir plus de garanties du gouvernement irakien pour maintenir ses bases à Mossoul et  dans la province d'al-Anbar."

Les commentaires sont fermés.