04/10/2015

Vers une nouvelle intifada ? 4 octobre 2015

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 4 octobre 2015
Jean René Belliard, auteur de "Beyrouth, l'enfer des espions", publie une newsletter quotidienne accessible aux abonnés uniquement. Elle donne chaque jour un résumé des principaux évènements qui se déroulent au Moyen Orient et en Afrique du nord, rédigé à partir des informations réunies sur place par une quinzaine de correspondants. Ci-dessous, deux extraits de la newsletter du 4 octobre  2015.
Pour vous abonner, demander des informations à :
ptolemee@belliard74.com


Vers une nouvelle intifada ?

Intifada !
Depuis trois semaines, les Palestiniens ont exécuté des dizaines d'attaques contre des Israéliens - avec l'utilisation d'armes à feu, d'armes blanches, des pierres et des cocktails Molotov. Entre le 1er et 3 octobre, quatre Israéliens ont été tués en Cisjordanie et à Jérusalem : Eitam et Naama Henkin, Néhémie Lavi et Aaron Bennett. Une Israélienne de 15 ans a également été poignardée dans la nuit du 3 au 4 octobre à Jérusalem.
Les Palestiniens justifient tous ces actes en expliquant qu'ils sont en représailles à l'incendie par des Juifs extrémistes d'une maison du village arabe de Douma qui a provoqué la mort d'un bébé et de son père, et brûlé très gravement la mère et son deuxième enfant. Il y a eu ensuite les tensions provoquées par la présence de Juifs religieux sur l'esplanade des Mosquées (le mont du Temple pour les Juifs) à l'occasion de fêtes religieuses juives. Les Musulmans y ont vu une tentative des Israéliens de s'accaparer le site de la Mosquée al-Aqsa considérée comme le troisième lieu saint de l'Islam.
Ces deux raisons données pour expliquer le regain de tension ont été invoquées par le président de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, lors de la 70ème session de l'Assemblée générale de l'ONU.
Il a annoncé, à cette occasion, son intention de mettre fin à l'application des accords avec Israël, en vigueur depuis 22 ans.
Peu après le discours de Mahmoud Abbas à l'ONU, des membres du Fatah ont déclaré à Ramallah leur intention de reprendre la résistance armée. C'est d'ailleurs une faction armée du Fatah qui a assassiné le couple Henkin. 
A son retour à Ramallah, Mahmoud Abbas a bien sûr  condamné les assassins du couple d'Israéliens, mais il a également évoqué le martyr des enfants palestiniens.
Et samedi soir 3 octobre, des militants du "Jihad islamique" ont lancé une nouvelle attaque, tuant deux Israéliens à Jérusalem. Et le Hamas, pour ne pas être en reste, a appelé les Arabes palestiniens à s'unir pour lutter contre les "envahisseurs".

77 Palestiniens blessés par des tirs israéliens en 24 heures
Le Croissant-Rouge palestinien a indiqué dimanche 4 octobre que 77 Palestiniens avaient été blessés par des tirs israéliens en 24 heures, alors que Palestiniens et Israéliens sont engagés dans un nouveau cycle de violences en Cisjordanie et à Jérusalem.
"Il y a eu 18 blessés par balles réelles et 59 autres par des balles en caoutchouc" au cours des dernières 24 heures, a indiqué la porte-parole du Croissant-Rouge Errab Foqaha. Elle a ajouté que 139 Palestiniens avaient été traités après avoir inhalé du gaz lacrymogène et six autres après avoir été battus par des soldats ou des colons israéliens.
Le Croissant-Rouge a annoncé avoir déclaré "l'état d'urgence" pour faire face à une situation qui pourrait déboucher sur un embrasement généralisé, après deux attaques menées par des Palestiniens qui ont fait deux morts du côté israélien à Jérusalem.

Jean René Belliard

 

Les commentaires sont fermés.