03/10/2015

Libye : L'Etat Islamique (Daech) lance un assaut contre le terminal pétrolier de Sidra

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 3 octobre 2015
Jean René Belliard, auteur de "Beyrouth, l'enfer des espions", publie une newsletter quotidienne accessible aux abonnés uniquement. Elle donne chaque jour un résumé des principaux évènements qui se déroulent au Moyen Orient et en Afrique du nord, rédigé à partir des informations réunies sur place par une quinzaine de correspondants. Ci-dessous, un extrait de la newsletter du 3 octobre  2015 ;
Pour vous abonner, demander des informations à :
ptolemee@belliard74.com


Libye

Les Jihadistes de l'Etat Islamique ont lancé un assaut contre le terminal pétrolier d'es-Sider (Sidra), dans le croissant pétrolier libyen
D'importants groupes de Jihadistes de l'Etat Islamique ont été observés à proximité de Bin Jawwad, dans ce qu'on a coutume d'appeler le "Croissant pétrolier" pour lancer un assaut et s'emparer des terminaux pétroliers. etat islamique.png

Un premier assaut a été lancé, jeudi 1er octobre, par les Jihadistes contre les forces qui gardent le port d'es-Sider (Sidra sur la carte ci-dessous), l'un des principaux ports pétroliers libyens. Les forces chargées de la protection du port obéissent au gouvernement internationalement reconnu réfugié à Tobrouk, à l'est de la Syrie.
Le terminal pétrolier est fermé depuis décembre 2014 en raison des combats avec d'autres factions et les problèmes d'approvisionnement à partir des champs pétrolifères contrôlés par des groupes armés rivaux.
"Une attaque a été menée par des militants de l'Etat islamique contre une des entrées du port avant le coucher du soleil," a indiqué Ali Hassi, le porte-parole d'un bataillon local de la Garde des installations pétrolières
Les gardes ayant repoussé l'assaut, les Jihadistes sont revenus à la charge avec une voiture piégée suivie d'un nouvel assaut. Cette deuxième tentative a également échoué et quatre Jihadistes ont été tués, tandis que les défenseurs déploraient la mort d'un des gardes.
Ce n'est pas la première fois que l'Etat islamique cherche à s'emparer des ressources pétrolières du pays. Les Jihadistes avaient déjà attaqué, en mars 2015, le champ péttrolifère d'al-Ghani où neuf travailleurs, y compris des étrangers, avaient été enlevés.
Mais l'attaque du terminal pétrolier d'es-Sider (Sidra) est réellement une escalade majeure de l'Etat Islamique. Rappelons que la place-forte des Jihadistes de l'EI en Libye se trouve à Sirte, à l'ouest du Croissant pétrolier.
Es Sider (Sidra) et Ras Lanouf, qui sont fermés depuis décembre 2014, sont les principaux ports pétroliers du pays et ont une capacité combinée de quelque 600.000 bp par jour.

ports pétroliers.png

Jean René Belliard
 

 

Les commentaires sont fermés.