25/09/2015

Pourquoi la Chine interviendrait elle en Syrie aux côtés de la Russie ?

Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 25 septembre 2015
Jean René Belliard, auteur de "Beyrouth, l'enfer des espions", publie une newsletter quotidienne accessible aux abonnés uniquement. Elle donne chaque jour un résumé des principaux évènements qui se déroulent au Moyen Orient et en Afrique du nord, rédigé à partir des informations réunies sur place par une quinzaine de correspondants. - Ci-après un court extrait de la newsletter envoyée le 25 septembre aux abonnés.
Pour vous abonner, demander des informations à
ptolemee@belliard74.com


Pourquoi la Chine interviendrait elle en Syrie aux côtés de la Russie ?
Les organisations jihadistes qui se battent en Syrie et en Irak et qui étaient majoritairement arabes dans les premiers temps, le sont aujourd'hui de moins en moins. De nombreux officiers d'al-Qaïda en Syrie ou de l'Etat Islamique ne sont déjà plus des arabes, mais des Caucasiens et des Chinois. Ceci prouve que l'Etat Islamique a l'intention d'étendre son Califat en Russie et en Chine. C'est aussi pourquoi ces deux pays ont décidé d'intervenir militairement contre les jihadistes, avant qu'ils ne retournent semer le chaos dans leur pays d'origine
Vingt millions de Musulmans chinois
La Chine compte environ 20 millions de musulmans.  Les autorités sécuritaires chinoises observent de près les activités religieuses et autorisent uniquement le fonctionnement d'institutions religieuses reconnues.
La moitié des musulmans chinois appartiennent à l'ethnie ouïghour.  Les Ouïghours ont commencé à arriver en Syrie à partir d'octobre 2012, mais leur nombre s'est accru à partir du mois de juin 2014. Un an plus tard, les services de renseignement turcs révélaient que 50% des Jihadistes qui gagnaient la Syrie et l'Irak pour faire le Jihad venaient de Chine.
Les Ouïghours (维吾尔人)
Les indépendantistes ouïghours chinois établis dans le Xinjiang (capitale Urumuqi), donnent depuis des décennies du fil à retordre aux autorités sécuritaires chinoises. Régulièrement, la région est secouée par des émeutes ou des actes terroristes malgré la sévérité de la répression.
Province du Xinjiang (新疆)
Le Xinjiang compte quelque dix millions d'Ouïgours, des musulmans turcophones, en partie hostiles à la tutelle de Pékin, et dont une frange radicalisée est, selon les autorités, à l'origine d'attaques meurtrières commises dans la région du Xinjiang et en dehors.
Le retour en Chine des Jihadistes chinois : une véritable menace pour les autorités chinoises
Une centaine de membres du Mouvement islamique du Turkestan oriental (MITO) ou Parti Islamique du Turquestan (TIP) - peut être une seule et même organisation - seraient revenus en Chine. Or, l'expérience qu'ils ont acquise au combat en Syrie font de ces militants islamistes ouïghours, de vraies menaces pour le Xinjiang.
Le MITO et le TIP
Le MITO, affilié à al-Qaïda, est considéré comme une organisation terroriste par la République populaire de Chine, les États-Unis, le  Kazakhstan et  les Nations Unies. 22 de ses combattants avaient été arrêtés par les forces US en Afghanistan et internés à Guantanamo.
Le Parti Islamique du Turquestan (TIP) est également affilié à al-Qaïda. Il dispose de deux camps d'entraînement en Syrie, un camp pour les enfants ouïghours et un autre pour les adultes. Il disposerait également de camps dans la région pakistano-afghane.
Les chefs du TIP sont, eux, basés en Afghanistan et au Pakistan ou encore en Chine.
La Chine prête à s'engager dans la lutte contre les Jihadistes en Syrie
La Chine est tout aussi intéressée que la Russie à lutter contre les organisations jihadistes qui combattent actuellement en Syrie et en Irak et c'est la raison pour laquelle elle serait prête à dépêcher un contingent militaire pour se joindre au corps expéditionnaire russe en train de se mettre en place en Syrie.

Jean René Belliard

 

Commentaires

Que vont dire, pour autant qu'ils existent encore, tous ces anciens maoïstes qui chantaient les louanges du petit livre rouge et portaient fièrement leurs cols à la Mao achetés au marché aux puces, eux qui se sont toujours dits de gauche, d'une gauche qui aujourd'hui a pris la défense à tout crin de l'Islam et de ses exigences en Europe?
Quel parti vont-ils prendre aujourd'hui, si la Chine et la Russie prennent le parti de lutter seuls conter l'Islamisation du monde?

Écrit par : Mère-Grand | 26/09/2015

Les commentaires sont fermés.