21/06/2015

21 juin 2015 Jean René Belliard analyse le Proche Orient et l'Afrique du Nord

Attention ! Le premier juillet, il faudra être abonné à la newsletter pour continuer à recevoir ces informations sur le Moyen Orient et l’Afrique du Nord. Pour en savoir plus envoyer un mail à :
ptolemee@belliard74.com

ou
jr@belliard74.com

Les personnes qui ont déjà écrit recevront des informations dans quelques jours.

 


Front irakien

8 jihadistes "allemands" tués dans un bombardement
Plus d'une vingtaine de Jihadistes de l'Etat Islamique ont été tués au cours d'un   raid aérien des avions de la coalition sous commandement américain dans le nord de l'Irak.
Selon un responsable kurde, huit ressortissants allemands auraient été mis hors de combat sur les 22 miliciens tués. L'attaque aérienne aurait visé un village près de la ville de Mossoul. Des responsables allemands de la sécurité ont récemment révélé que près de 600 personnes ont quitté l'Allemagne pour rejoindre les groupes jihadistes en Syrie et en Irak.
Vidéo (langue anglaise) :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=cc80ddf9d95d

Jérusalem

Nouvelle attaque à Jérusalem
Dimanche 21 juin, un soldat de la police des frontières (MAGAV) âgé d'environ 21 ans a été sérieusement blessé par un Palestinien de 18 ans qui l'a attaqué au couteau. L'incident s'est produit près de la porte de Damas, l'un des accès à la vieille ville de Jérusalem. L'agresseur lui a donné plusieurs coups de couteau dans le cou.  Le policier a réussi à tiré sur le Palestinien avec son arme. Le soldat a été conduit dans un état sérieux à l'hôpital, "Hadassah Ein Kerem". Quant à l'assaillant, il a été transporté dans un état critique à l'hôpital, "Shaare Zedek", où il est mort de ses blessures.

attaque du 21 juin 2015.jpg

 

 

 

 


 

Liste des attaques contre des Israéliens au cours des 6 derniers mois - Janvier à juin 2015
- 21 juin. Armé d'un couteau un soldat de la police des frontières a été attaqué au couteau près de la porte de Damas dans la vieille ville de Jérusalem. Le garde-frontière a été grièvement blessé et l'agresseur est mort.
- 19 juin : Deux Israéliens ont été visés par des tirs, vendredi 19 juin à 16H30, à l'intersection du quartier A-Parsa dans la colonie de Dolev dans le district de Binyamin, au nord-ouest de Ramallah. L'une des victimes a été très grièvement blessée. Il a été évacué à l'hôpital dans un hélicoptère militaire où il est décédé. Le second est plus légèrement atteint et a été évacué dans une ambulance.
- 20 mai. Deux policiers ont été légèrement blessés par un Palestinien qui les a attaqués au couteau à l'intersection de A-Tur.
- 11 mai. Un Arabe armé d'un couteau a blessé un Israélien près du point de contrôle "A-Zaim" de la zone industrielle de Mishor Adumim.
- 25 avril. Quatre policiers ont été blessés lorsqu'un Palestinien les a volontairement heurtés avec sa voiture. L'incident s'est produit à A-Tur, ville arabe de Jérusalem.
- 25 avril. Un Palestinien a attaqué au couteau des gardes-frontières à Hébron, près de la cave des Patriarches. Un garde-frontière a été blessé et l'assaillant a été arrêté.
- 25 avril. Un Palestinien de 16 ans a été abattu alors qu'il tentait d'attaquer avec un couteau des gardes-frontières israéliens dans le secteur du poste de contrôle installé à la périphérie du village d'al-Zaim. 
- 15 avril. Rue Haim Bar-Lev, à Jérusalem, une voiture conduite par un Palestinien a volontairement heurté des usagers attendant à un arrêt de bus. Un Israélien  a été tué et une femme grièvement blessée. Le conducteur a été arrêté.
- 8 avril. Un Palestinien armé d'un couteau a attaqué des soldats de Tsahal près de la colonie de Shilo en Cisjordanie. Un soldat a été grièvement blessé, et un autre blessé légèrement. Le Palestinien a été tué.
- 2 avril. Un Palestinien armé d'un couteau a attaqué des soldats au poste de contrôle "Oranit" en Cisjordanie, à l'ouest de Naplouse.  L'attaque a légèrement blessé un soldat. Le Palestinien a été arrêté. L'agression a eu lieu alors que l'armée israélienne menait une opération de routine pour arrêter un résident palestinien qui tentait d'entrer illégalement en territoire israélien.
- 17 mars. Des soldats de Tsahal ont été volontairement heurtés par une voiture à l'intersection de Gush Etzion. Un soldat a été légèrement blessé. Le pilote, qui conduisait la voiture a fui avant d'être arrêté.
- 6 mars. Dans le quartier de Sheikh Jarrah, à côté du complexe Shimon a-Tzadik, un Palestinien à bord d'une voiture a renversé quatre membres de la police des frontières qui ont été blessés plus ou moins légèrement. Le terroriste a été neutralisé.
- 26 février. Au carrefour de Gush Etzion, un Palestinien armé d'un couteau a tenté d'attaquer un soldat israélien. Le terroriste a été neutralisé.
 - 22 Février. Sur la place Safra à Jérusalem, un Palestiniens a attaqué au couteau un Juif religieux. L'agresseur a été arrêté.
- 21 janvier. A Tel-Aviv, un Palestinien armé d'un couteau a blessé 10 personnes dans le bus de la ligne 40.

Liban

Ras Baalbeck (Bekaa)
L'armée libanaise a bombardé à l'artillerie lourde, dimanche 21 juin, des positions de jihadistes dans le jurd de Ras Baalbeck, dans la Bekaa.
Le Hezbollah livre depuis des mois des combats contre les rebelles sunnites syriens et les Jihadistes du Front al-Nosra (al-Qaïda en Syrie) ou de l'Etat Islamique dans le Qalamoun, une région montagneuse à cheval sur la frontière libano-syrienne. Il y a quelques jours les combats se sont étendus pour la première fois aux  jurds du Qaa et de Ras Baalbeck, deux zones chrétiennes de la Békaa septentrionale, au nord de la localité sunnite d'Ersal. C'est précisément dans la même région que les canons de l'armée libanaise ont tonnés.

Libye

Violents combats entre les Islamistes de Derna et l'Etat Islamique
La Libye est en proie au chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. Deux gouvernements et deux Parlements se disputent le pouvoir et la légitimité. L'un siège à Tripoli et bénéficie du soutien d'une coalition de milices armées plus ou moins islamistes. Il s'agit de Fajr Libya (l'Aube de la Libye). L'autre s'est réfugié à Tobrouk (à l'est du pays). Il est reconnu par la communauté internationale et bénéficie du soutien de l'armée libyenne ralliée au général Khalifa Haftar, un ancien général de Kadhafi qui avait fait défection. La coalition de milices armées Fajr Libya contrôle la majeure partie du pays.
Derna, une ville de 150 000 habitants située à l'est de la Libye est connue depuis longue date pour être l'un des principaux foyers islamistes du monde musulman. Derna a été la plus grande pourvoyeuse d'hommes pour les guérillas afghane, irakienne ou syrienne. Il fallait donc s'attendre à ce que l'Etat Islamique tente de s'y implanter et d'en prendre le contrôle. Il multipliait depuis la fin de 2014 ses démonstrations de force comme des défilés militaires de dizaines de véhicules traversant les rues de la ville.
Mais, même dans ce milieu ultra-islamiste, les Jihadistes de l'EI ont fini par exaspérer la population locale en raison de leur oppression "et du mépris de la vie de Musulmans", affirme des médias locaux.
Aussi, il y a une semaine, les miliciens islamistes qui contrôlent la ville, réunis au sein d'un "Conseil de la Choura des Moujahiddine", ont décidé de chasser les Jihadistes de l'EI de la ville. Les affrontements ont débuté après que l'EI ait tué un responsable du Conseil de la Choura qui refusait de faire allégeance au calife autoproclamé du califat islamique, Abou Baker al-Baghdadi.
Depuis, des affrontements meurtriers ont eu lieu entre miliciens du Conseil de la Choura et les Jihadistes de Daech. Ils étaient, samedi 20 juin, très intenses et très meurtriers. Les combats se sont déroulés dans le quartier Fataeh à l'est de Derna, le seul quartier ou les membres de l'EI sont encore présents. Ils ont fait, rien que pour la journée du samedi 20 juin, des "dizaines de morts dans les rangs de l'EI. On ignore le nombre des victimes dans les rangs du Conseil de la Choura et au sein de la population civile.
La coalition de milices Fajr Libya, qui contrôle la capitale Tripoli, a indiqué sur son compte Facebook qu'elle soutenait le Conseil des moujahidine de Derna.

20H30 le dimanche 21 juin : Des avions non identifiés ont attaqué des positions de l'Etat Islamique dans le secteur de Syrte. D'épaisses fumées s'élevaient dans le ciel au-dessus des positions bombardées.
bombardement de Syrte.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Front syrien

Alep
Les miliciens de Jeich al-Fateh (l'armée de la victoire) ont pris cinq positions de l'Armée Arabe Syrienne (AAS) dans le quartier d'al-Khaldiya.
Vidéo :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=c7c0be37a6f3
 
Ville kurde de Qamishli
Une personne a été tuée et trois autres blessées dans un attentat perpétré dimanche 21 juin par un kamikaze de l'Etat Islamique dans la ville kurde de Qamishli (nord-est de la Syrie).
"Un terroriste a déclenché sa ceinture explosive près de l'hôtel Hadaya dans le centre de Qamishli, tuant une personne et en blessant grièvement trois autres", a indiqué l'agence officielle syrienne SANA.
L'objectif atteint par le kamikaze serait en fait le siège de la sécurité kurde situé derrière l'hôtel Hadaya qui, lui, a été transformé en mairie. Il s'agit d'un Jihadiste étranger qui aurait déclenché sa ceinture explosive après avoir tiré et tué un garde à l'entrée de l'édifice.
C'est la deuxième fois que l'hôtel est atteint par une attaque suicide. En mars 2014, 10 personnes dont cinq femmes, avaient été tuées lors d'une attaque similaire menée par l'Etat Islamique contre l'hôtel Hadaya qui était déjà utilisé par les Kurdes comme le siège de la muncipalité.
La ville de Qamishli, relativement épargnée jusqu'ici par la guerre civile syrienne, est contrôlée pour moitié par le pouvoir syrien tandis que l'autre partie de la ville est sous le contrôle des forces kurdes.

Dans le nord de la Syrie, les miliciens kurdes de l'YPG poursuivent leurs opérations de "nettoyage" contre les Jihadistes de l'Etat Islamique :
Vidéo :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=01861095cd49

Front yéménite

Nouvelles frappes aériennes de la coalition arabe
Les chasseurs-bombardiers de la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite ont menés de nouveaux raids contre les positions des miliciens chiites d'Ansarullah et des militaires fidèles à l'ancien président Saleh. Les attaques aériennes ont frappé des cibles à Saada, une place-forte chiite située au nord et à Maarib, au centre. Les bombardements auraient fait quinze morts et des dizaines de blessés, samedi 20 juin dans la soirée. Parmi les victimes se trouvent cinq femmes et deux enfants.

Jean René Belliard

 

 

Les commentaires sont fermés.