18/06/2015

18 juin 2015 - Evènements du Moyen Orient et d’Afrique du Nord

L'ayatollah iranien Ali Khamenei reçoit à Téhéran le premier ministre irakien et encourage les milices chiites à poursuivre le combat contre l'Etat Islamique.


Bahreïn

Tentative de déstabilisation
Le ministère de l'Intérieur de Bahreïn a annoncé jeudi 18 juin la saisie d'explosifs en provenance d'Iran et d'Irak et l'arrestation d'un nombre indéterminé de suspects. La saisie a été faite dans une maison du village de Bani Kulaib, à l'ouest de l'île. Les explosifs saisis représenteraient l’équivalent de  222 kg de TNT.
Ils semblent avoir été introduits dans le pays à l'initiative de deux Bahreïnis.
Le premier, Mortadha al-Sanadi, 32 ans, a été condamné à la prison à vie et déchu de sa nationalité pour son implication dans des "affaires terroristes". Il vit en Iran et collabore avec les Gardiens de la révolution islamique pour déstabiliser Bahreïn, ont révélé les fonctionnaires chargés de l’enquête.
Le deuxième, Qassem Abdallah Ali, 26 ans, également condamné à vie pour implication dans des "affaires terroristes" est en fuite et vit entre l'Iran et l'Irak.
Les examens des explosifs ont révélé qu'ils provenaient d'Iran et d'Irak et étaient du même type que ceux saisis en mars 2015 sur le pont-digue reliant Bahreïn à l'Arabie saoudite et ceux découverts en décembre 2013 dans un autre village de Bahreïn.

Front irakien

Entretiens Irak-Iran
L’ayatollah Ali Khamenei, le Guide suprême de la Révolution islamique, a insisté ce mercredi 18 juin sur «la nécessité de maintenir l'unité politique et nationale en Irak ».
S’exprimant au cours d’une réunion avec le Premier ministre irakien, Haydar al-Abadi, en visite officielle en Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, a estimé que « la fermeté du gouvernement irakien et du peuple face aux terroristes constituent une garantie pour la sécurité des pays de la région ». Il a ajouté que « les forces d'al-Hached al-Chaabi  (les forces de la mobilisation populaire – une coalition de milices chiites) sont une grande richesse pour l'Irak et joueront un rôle important dans l'avenir et dans le développement de l'Irak».
Et de poursuivre : « les énormes capacités des forces d’al-Hached al-Chaabi constituent un facteur de soutien à l'Irak à tous les niveaux pas seulement sur la scène de la guerre ».
Et l’ayatollah de critiquer les Occidentaux, prétendant que « la rupture de l'unité nationale et politique en Irak est l'un des objectifs des services de sécurité et de renseignement occidentaux ».
Ali Khamenei a répété que « la République islamique d'Iran soutiendra toujours  l'unité des factions militantes et révolutionnaires en Irak et que les responsables et le peuple irakiens devront faire preuve de patience et  de vigilance pour déjouer le complot de la ségrégation qui vise leur propre pays ».
Le Premier ministre irakien, Haydar al-Abadi,  a évidemment exprimé sa satisfaction concernant les entretiens qu’il a eu avec le guide suprême  de la Révolution islamique, affirmant que « le soutien continu de l'Iran pour l'Irak et la coopération étroite du gouvernement iranien sont  un signe de la profondeur des relations qui existe entre les deux pays ».

Hezbollah irakien
Hier j’ai parlé des drones et des systèmes d’écoute du Hezbollah irakien. La milice chiite a mis en ligne une vidéo des drones et du système d'écoute. On peut entendre au second plan la voix de Jihadistes vraisemblablement tchétchènes, en raison de leur prononciation de la langue russe ponctuée de mots arabes :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=5aeb076c1f3a

Le cauchemar des soldats irakiens : les pièges explosifs (IED – VBIED)
Vidéo montrant un démineur irakien essayant de désamorcer un piège explosif sur une route. Malheureusement, le piège explose tandis que d’autres combattants irakiens s’étaient imprudemment approchés – secteur nord de Bagdad :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=366bc6af6d71
Vidéo de mauvaise qualité montrant la joie des soldats irakiens qui ont réussi à détruire au lance-missile un véhicule kamikaze avant qu’il ne les atteigne. Mais on voit bien que les soldats, malgré leur joie, restent sur leurs gardes et craignent ces attaques kamikazes. La scène a été filmée près de Falloujah :
https://www.youtube.com/watch?v=3_7rSkImloc&feature=player_embedded

Liban

Camp palestinien d’Aïn el-Héloué (Saïda)
Des incidents ont une nouvelle fois éclaté, jeudi 18 juin, entre factions rivales palestiniennes ou salafistes. Il est encore trop tôt pour connaître la raison de ces affrontements qui ont fait deux morts et plusieurs blessés dans le camp palestinien. 
Et à chaque fois que des affrontements ont lieu dans ce camp, des éléments masqués et armés se déploient dans les ruelles, mettant la population en émoi, tandis que d’autres factions palestiniennes tentent de ramener le calme.

Front syrien

Alep
Au moins huit civils ont été tués jeudi 18 juin par un tir de rebelles sur un quartier tenu par le régime syrien à Alep, où les bombardements des insurgés se sont intensifiés ces derniers jours.
"Une roquette s'est abattue sur un immeuble de trois étages, tuant huit civils à Charé Techrine dans la partie ouest de la ville".
Les rebelles ont intensifié leur bombardement cette semaine, faisant au moins 63 morts parmi les civils en quatre jours.
Lundi, au moins 36 civils dont 14 enfants avaient péri dans des tirs de rebelles, soit l'un des plus lourds bilans dans l'ouest d'Alep depuis que la guerre a embrasé l'ancienne capitale économique.
Toujours à Alep, des groupes rebelles se sont emparés mercredi de Rachidine, une banlieue à l'ouest, ce qui les rapproche davantage de sites militaires comme le Centre de recherche scientifiques dans cette zone, mais aussi de l'ouest de la métropole.
Vidéo de la brigade Noureddine Zanki après la prise d’une position de l’AAS dans le quartier de Rachidine :
https://www.youtube.com/watch?v=zGag_fmNynw&feature=player_detailpage
Vidéo (langue arabe) de la déclaration de Fateh Alep (Victoire d’Alep) après la prise du quartier de Rachidine :
https://www.youtube.com/watch?v=fScbxNqYjnk&feature=player_detailpage
Vidéo mise en ligne par la Brigade Noureddine Zanki montrant des combats rapprochés entre rebelles et soldats de l’AAS. On voit des soldats de l’armée syrienne courant au fond sous les tirs. Les affrontements ont lieu pour le contrôle du complexe abritant les laboratoires de la défense. Le complexe aurait été pris par les rebelles mercredi 17 juin :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=5aeb076c1f3a
Vidéo (langue arabe) sur la souffrance des habitants d’Alep :
https://www.youtube.com/watch?v=h86D32AxUYo&feature=player_detailpage

Vidéo mise en ligne par la Brigade Noureddine Zanki montrant des combats rapprochés entre rebelles et soldats de l’AAS. On voit des soldats de l’armée syrienne courant au fond sous les tirs. Les affrontements ont lieu pour le contrôle du complexe abritant le centre de recherche militaire. Le complexe aurait été pris par les rebelles mercredi 17 juin :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=5aeb076c1f3a

Bataille de Quneitra
Depuis deux jours consécutifs, les rebelles de la coalition du Front du Sud  tentent de percer les défenses des forces armées syriennes sur les collines stratégiques de Kroum et de Tal Barak au nord-est du gouvernorat de Quneitra.
Au début de l’offensive, les rebelles avaient réussi a bousculer le régiment du Golan (Fouj Jaulan) et la Brigade Souqour al-Quneitra (les Faucons de Quneitra) à Tal Barak. Mais l’armée de l’air syrienne a procédé à des raids massifs, ce qui a permis aux renforts des Forces de Défense Nationale (NDF), en coordination avec la 9ème division blindée de l’AAS, de repousser les assaillants, mercredi 17 juin dans l’après-midi.
Les rebelles ont renouvelé leur assaut, jeudi 18 juin dans la matinée, sur Tal Barak et Tal Kroum, mais les soldats de Fouj Al-Joulan et la brigade des Faucons de Quneitra, mieux préparés cette fois, ont réussi à repousser les assaillants. Les combats ont provoqué la mort de 8 soldats syriens et 17 rebelles.  
Les rebelles ont également attaqué les villes d’al-Hamadiyeh et al-Musahra, affrontant les soldats de la 9ème  division de l'Armée Arabe Syrienne qui les a repoussés hors du secteur.
LiveLeak-dot-com-514_1434642652-qunt_1434642824_jpg_resized.jpg

Bataille de Quneitra 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vidéo des bombardements de l’armée de l’air syrienne autour de la base aérienne d’al-Thalah toujours aux mains de l’Armée syrienne :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=6fd47958cadc

Front yéménite

Frontière entre l’Arabie saoudite et le Yémen
Cette vidéo montre les combats entre les miliciens chiites d’Ansarullah et les tanks saoudiens à la frontière entre l’Arabie saoudite et le Yémen. Le char sur la vidéo est un M-60 Patton de fabrication américaine :
https://www.youtube.com/watch?v=D71UBLrSepo&feature=player_embedded

Province de Maarib
21 miliciens chiites d’Ansarullah et neuf membres des comités populaires (partisans du président Hadi) ont péri jeudi 18 juin  lors d'affrontements entre rebelles chiites houthis et miliciens tribaux (sunnites) dans la province de Maarib, dans le centre du Yémen. Les Chiites cherchent depuis plusieurs jours à prendre le contrôle de cette province mais se heurtent à une forte résistance des tribus sunnites.

Rififi à la conférence de Genève
Des bagarres ont éclaté, jeudi 18 juin, lors d'une conférence de presse du représentant des Houthis à Genève. Les incidents ont débuté après qu'une femme ait lancé une chaussure sur le chef de la délégation, Hamza al-Houthi.
"Assassins qui répandent la mort et la maladie dans le sud Yémen" a crié la femme en lançant la chaussure. Le jet de chaussures est une injure dans le monde arabe. 
L'incident s'est produit au Club suisse de presse. Six hommes l'ont rejointe, criant les mêmes slogans et brandissant un drapeau indépendantiste de l'ex-Yémen du sud. Un pugilat a alors éclaté avec des membres des rebelles, des bouteilles ont été lancées avant l'expulsion des manifestants.
Hamza al-Houthi avait pourtant voulu se montrer rassurant. Il a affirmé qu’il était venu à Genève dans le "but de ranimer une solution politique". "Il s'agit de consultations préliminaires qui seront suivies de beaucoup d'autres (...) nous espérons qu'elles vont aboutir à un accord sur certaines bases, sur certains principes qui permettrait aux différentes parties yéménites au conflit de parvenir à une solution globale", a-t-il dit. "Nous espérons que tout cela nous mènera à des élections justes, démocratiques et équitables", a-t-il ajouté.
Les rebelles sont favorables à une trêve, comme le propose l'ONU, "mais les Saoudiens et leurs alliés n'en veulent pas", a-t-il affirmé.
La conférence doit s’achever vendredi 19 juin dans la soirée. 

Exécution de personnes accusées d’espionnage au Yémen
L’un des Saoudiens exécutés par les Jihadistes d’al-Qaïda dans la Péninsule Arabique (AQPA) mercredi 17 juin serait le fondateur d’al-Husamchannel, un organe médiatique d’AQPA. Il s’appelle Hummam al-Humayd.

Jihadisme international

Afghanistan
L’Etat Islamique est dans une "phase initiale d'exploration" en Afghanistan, estime le Pentagone dans un rapport au Congrès américain.
Les forces américaines en Afghanistan ont récemment décelé "quelques indications d'efforts de recrutement limité", selon le rapport.
"Quelques individus" auparavant affiliés à d'autres groupes se sont rebaptisés "Province du Khorasan" dans le groupe Etat islamique, mais ce "changement de marque" est "très probablement un effort" pour attirer attention médiatique, financement et recrutement, selon le Pentagone.
Ce début d'émergence inquiète les talibans, note le rapport transmis mardi 16 juin. Le réseau Haqqani, l’une des branches les plus puissantes des Talibans, risque bien de s’affronter violemment aux Jihadistes de l’Etat Islamique si ceux-ci envisagent de s’implanter durablement dans le pays.

Etats-Unis
Fareed Mumuni, un « Américain » de 21 ans se réclamant de l’Etat islamique a tenté de poignarder mercredi 17 juin à New York un agent du FBI lors d'une perquisition à son domicile. L'agent du FBI n'a été que très légèrement blessé, le couteau de cuisine que Mumuni a utilisé à plusieurs reprises n'ayant pas réussi à percer son gilet pare-balles. Mumuni a aussitôt été arrêté.
Deux complices de cet homme, avaient déjà été arrêtés samedi 13 juin. Eux aussi avaient tenté d'attaquer un policier, le suivant en voiture avec un couteau.
Les autorités ont identifié un de ces complices comme Munther Omar Saleh, 20 ans, étudiant en aéronautique vivant dans le Queens.
Lors de son interrogatoire, Mumuni a affirmé qu'il avait prêté allégeance à l'EI et voulait se rendre dans les zones contrôlées par le groupe en Syrie ou Irak, ou, à défaut, attaquer des membres des forces de l'ordre à New York. Il a aussi reconnu avoir discuté avec Saleh de la construction d'une bombe dans une cocotte-minute.
Munther Omar Saleh, arrêté avant Mumuni, a déclaré au enquêteurs avoir, lui aussi, fait allégeance à l’Etat Islamique. Il s’est d’ailleurs présenté comme un membre de l'EI à part entière. Il traduisait en anglais la propagande du groupe, avait rencontré Mumuni à plusieurs reprises, et lui avait parlé de ses projets.  Selon les autorités, il "s'efforçait de préparer un engin explosif pour le faire exploser dans la région de New York au nom de l'EI".
Saleh avait attiré l’attention des enquêteurs dès février 2015. Il avait, en mai 2015, mené des recherches sur internet sur des ingrédients et outils pouvant servir à la fabrication d'une bombe, et avait récemment regardé en ligne les monuments et endroits touristiques de New York, "pour jauger de potentielles cibles pour une attaque terroriste".
Très actif sur Twitter, il avait par exemple écrit en septembre 2014 "je crains qu'AQ (Al Qaïda) devienne trop modéré". En janvier et février 2015, il s'était félicité de l'attaque contre Charlie Hebdo à Paris, de la mort d'un pilote jordanien brûlé vif par l'EI, et de la décapitation d'un journaliste japonais toujours par l'EI. Il avait aussi salué l'attaque contre un concours de caricatures de Mahomet à Garland au Texas le mois dernier, qui s'était soldée par la mort des deux jihadistes assaillants.

Jean René Belliard

 

Les commentaires sont fermés.