06/12/2014

6 décembre 2014 : Nouvelles des guerres du Moyen Orient

Les Iraniens accusent les Américains d'avoir aidé à créer l'Etat Islamique pour servir leurs intérêts dans la région. Il semble que la majorité des Chiites irakiens sont prêts à croire ces accusations.


Front irakien

L’Iran : Pas de coordination avec les Américains en Irak
Le vice-ministre des Affaires étrangères d’Iran, Ebrahim Rahimpour. a confirmé que l'armée de l’air de son pays avait frappé les Jihadistes de Daech en Irak sans se coordonner au préalable avec les Etats-Unis. C’est ce qu’il a expliqué au cours d’un entretien avec le quotidien britannique The Guardian.
L'Iran a mené des frappes aériennes "pour la défense des intérêts de nos amis en Irak", a-t-il déclaré.
"Nous n'avons aucune coordination avec les Américains. Nous ne nous sommes coordonnés qu'avec le gouvernement irakien", a-t-il ajouté.
"Nous ne permettrons pas que les conditions en Irak se dégradent comme en Syrie, avec l'intervention d'acteurs étrangers".
"Et il est certain que notre assistance (à l'Irak) est plus forte que notre assistance à la Syrie, parce qu'ils sont plus proches que nous".
Les raids des chasseurs iraniens F-4 Phantom, le week-end dernier, avaient eu lieu "dans la province orientale de Diyala", dans une zone de l'est irakien où les Etats-Unis n'opèrent pas, avait déclaré le porte-parole du Pentagone, Steven Warren.

Le régime iranien tire à boulets rouges sur l’intervention U.S. contre l’Etat Islamique
Il s’agit d’une « pirouette politique » pour le suprême leader iranien ou les chefs de l’armée. Le speaker du parlement, Ali Larijani, a qualifié la campagne aérienne conduite par les Etats-Unis contre les Jihadistes de Daech de campagne de propagande.
Les Iraniens n’en démordent pas. Pour eux, ce sont les Etats-Unis qui ont aidé à créer l’Etat Islamique « pour servir les intérêts U.S. et israéliens dans la région ».
Les Iraniens sont de plus en plus inquiets devant l’engagement américain dans la région depuis le début de la campagne aérienne contre l’Etat Islamique en Irak, au début du mois d’août et son élargissement à la Syrie en septembre. Les Iraniens sont également en colère contre Washington en raison de l’échec des négociations sur le nucléaire.
Curieusement, Larijani continue de nier l’implication de l’armée de l’air iranienne contre des cibles de Daech en Irak alors que d’autres leaders iraniens l’ont officiellement reconnue.

Une foule chiite lynche un Américain à Bassorah (vidé datant du 11 novembre 2013)
La vidéo du lynchage d’un employé américain ou  anglais de la société Schlumberger par des Chiites à Bassorah en dit long sur la haine des Américains en Irak. Virgile (voir notes) indique qu'il était accusé par la foule en colère d'avoir dechiré la bannière de l'Iman Hossein, la figure la plus sacrée du chiisme. C'est ce qu'indique la vidéo même si on a peine à croire qu'un employé de sécurité d'une société pétrolière s'est livré à un acte aussi stupide.
Vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=YliVskBYFBU&feature=p...

Hommage aux victimes d’un attentat suicide contre un café de Kirkouk :
Une vidéo émouvante  :
https://www.youtube.com/watch?list=UUNoazHVgGDtXhHwY3makn...

Le Kurdistan a besoin d’une assistance pour désamorcer les milliers de pièges explosifs laissés par les Jihadistes
Les Peshmergas kurdes ont désamorcé ou détruit jusqu'à 3000 bombes et pièges explosifs dans les zones qu'ils avaient reprises à l’Etat Islamique. C’est ce qu’a déclaré un responsable militaire kurde au journal As-Sharq Al-Awsat.
"Le peshmergas ont désactivé plus de 3000 bombes sur les lignes de front, les villes et les maisons dans les régions reprises à l’EI", a déclaré le commandant de l'unité de génie militaire des Peshmergas, le général Mohamed Hussein.
Les Jihadistes ont piégé les rues et les bâtiments dans les zones qu'ils contrôlaient avant de se retirer. La tactique s’est avérée efficace pour enrayer l'avance des Peshmergas qui n’ont pas l'équipement nécessaire pour traiter avec ce genre de pièges explosifs.
«Soixante-dix pour cent des victimes de la guerre contre l’Etat Islamique ont été le fait de l'explosion de bombes plantées par l’EI", a déclaré l'expert militaire et dirigeant kurde à la retraite, Salah Al-Fili.
"Les Peshmergas n’ont pas les équipements modernes pour détecter et démanteler les mines et ceux que nous avons reçus de l'Europe sont peu nombreux et peu sophistiqués," a-t-il ajouté.
En raison du manque d'équipements, les Peshmergas sont souvent obligés de contourner certaines zones afin d'éviter les bombes.
"Les engins explosifs constituent un risque pour les forces Peshmergas et les civils dans toutes les zones libérées et représentent le plus grand défi de la guerre," a précisé le directeur de l'Agence irakienne d'action anti-mines du Kurdistan (IKMAA), Siraj Barzani.
«Former nos forces au démantèlement et au désamorçage des engins explosifs est l’un des piliers les plus importants de la stratégie du gouvernement régional du Kurdistan dans la lutte contre le terrorisme", a ajouté le responsable.

Un A-10 Thunderbolt II attaque des positions jihadistes à l’ouest de la province sunnite d’al-Anbar
La vidéo est prise du côté jihadiste :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=522a525c2165

Les Peshmergas kurdes capturent un adolescent avec une veste explosive
Vidéo (côté Peshmerga) : Un adolescent portant une veste explosive et s’apprêtant à commettre un attentat suicide a été intercepté dans la localité de Zummar :
http://www.liveleak.com/ll_embed?f=fece5c7ead30

Front libanais

Assassinat d’un otage libanais
Vendredi 5 décembre en soirée, à peine 24 heures après le départ du médiateur qatari, le Front al-Nosra (al-Qaïda), a exécuté le policier libanais Ali Bazzal. Celui-ci faisait partie des 27 soldats et policiers libanais enlevés en août par le Front Nosra et Daech, dans la région frontalière d’Aarsal (Békaa).
Les Jihadistes ont menacé de ne pas se limiter à cet assassinat.

Une réponse à l’arrestation de deux femmes de chefs jihadistes
« C'est la moindre des réponses à l'armée libanaise, a indiqué un communiqué du Front al-Nosra. Si les femmes otages ne sont pas libérées, un autre otage sera liquidé. »
Le Front faisait allusion à l’arrestation par l'armée, mardi 2 décembre, de la femme d'Anas Charkas, alias Abou Ali al-Chichani, et de ses deux enfants, ainsi que Saja al-Doulaimi, qui pourrait être l’ex-épouse du chef de Daëch.
Dans une vidéo diffusée vendredi 5 décembre, Anas Charkas avait assuré que si sa femme Ola et ses deux enfants n'étaient pas libérés « vous pouvez toujours rêver de voir les militaires libérés sans négociations ». « Personnellement, je ne me mêlais pas du dossier, mais maintenant les choses ont complètement changé », avait-il encore déclaré.

Le chef de la sureté générale libanaise avait menacé de représailles
Le chef de la Sureté générale, Abbas Ibrahim, avait proposé, lors de la dernière réunion d’urgence du gouvernement, de "riposter à tout acte de vengeance de la part du Front al-Nosra ou Daech, en mettant à exécution directe les peines de morts prononcées par la justice libanaise à l’encontre des terroristes emprisonnés par l’Etat". Reste à savoir si le Liban mettra cette menace à exécution.

Les Jihadistes menacent les familles des militaires enlevés
Al-Chichani a également menacé de s'en prendre aux familles des militaires si sa femme n’était pas libérée. « Ceci est un message à tous les Libanais : je vais bientôt agir, ma femme et mes enfants ont été arrêtés et je rendrai la pareille, j'emprisonnerai les femmes des infidèles et toutes les femmes ainsi que les enfants des militaires libanais, a-t-il menacé dans une vidéo diffusée sur YouTube. Je n'aurai pas la conscience tranquille avant que ma femme et mes enfants ainsi que les femmes des musulmans ne sortent des prisons des infidèles. » Et de poursuivre : « Ola a été arrêtée à Tripoli, ville de l'islam et des musulmans. Où êtes-vous, habitants de Tripoli ? Vous, sunnites, vous êtes les responsables. Elle était dans une école à Tripoli, réfugiée comme toutes les autres femmes. Pourquoi la retiennent-ils ? Si ma femme ne sort pas dans un futur proche, les femmes et les enfants des soldats feront partie de notre projet, je m'en prendrai aux femmes et aux enfants des soldats. »

Attention à l’engrenage ! Les familles des otages menacent les Syriens réfugiés au Liban
La réaction des familles des militaires ne s'est pas fait attendre. Elles ont, quelques minutes après l’annonce de l’exécution d’Ali Bazzal, coupé à l'aide de pneus enflammés la route reliant le village de Bazzaliyé à Laboué, dans la Békaa, où un nombre indéterminé d’enlèvements a été signalé. Le corps d'un sunnite non identifié a été trouvé sur une route dans la région de la Bekaa proche de la Syrie. Il s’agit sans doute d’un acte de vengeance pour l’assassinat du policier. Les familles avaient en effet promis une escalade si Ali Bazzal était exécuté. Un grand nombre d'éléments armés se sont par ailleurs déployés autour de la maison de l’otage assassiné. 
Les familles réclament en outre l’arrestation du cheikh Moustapha Hojeiry, de la localité sunnite d’Ersal, comme condition à la levée des barrages dans la Bekaa. Le cheikh sunnite, Moustapha Hojeiry, avait joué quelque temps les médiateurs dans le dossier des otages. Les familles l’accusent d’affinités avec les ravisseurs.

Encore 23 militaires otages des Islamistes
23 militaires sont toujours aux mains des jihadistes du Front al-Nosra et de l’État islamique depuis les combats à Ersal, dans la Békaa, en août 2014. La mise à mort d’Ali Bazzal porte à quatre le nombre d'otages mis à mort. Deux d'entre eux ont été décapités.

Ersal (Bekaa)
L'armée libanaise a bombardé à l‘artillerie lourde et par des raids aériens, samedi 6 décembre, les positions d'éléments armés dans le jurd d’Ersal dans la Békaa.
Les avions de reconnaissance ont lancé des missiles air-sol contre les positions des rebelles, faisant plusieurs victimes dans leurs rangs.

Le village sunnite libanais de Toufayl
Le village libanais sunnite de Toufayl est enclavé à l’intérieur du territoire syrien. Le gouvernement libanais, incapable de venir en aide aux habitants de cette localité libanaise, comme l’avait  reconnu Nouhad Machnouk, le ministre de l’intérieur libanais, avait demandé au Hezbollah chiite d’en assurer la sécurité.
Dans la nuit du vendredi 5 au samedi 6 décembre, des hommes armés en provenance du territoire syrien ont tenté de pénétrer dans l’enclave, mais le Hezbollah a réussi à les repousser. 

Front syrien

Aïn el-Arab (Kobane en kurde)
Les combats ont été peu intenses depuis 24 heures à Kobane entre les forces kurdes de l’YPG et les Jihadistes de l’EI. Seules quelques escarmouches ont été signalées autour de la ville.
Les Etats-Unis ont largué à nouveau des armes, des munitions et des fournitures médicales aux combattants kurdes.

Deir ez-Zhor
Malgré les dénégations de l’armée syrienne, il semble bien que les Jihadistes de l’Etat Islamique aient réussi à s’emparer d’une partie du domaine de l’aéroport militaire de Deir ez-Zhor. Mais l’attaque a été couteuse en hommes pour les Jihadistes qui auraient perdu près de 60 combattants.
Vidéo de l’Etat Islamique montrant le début de l’offensive, vendredi 5 décembre :
https://www.youtube.com/watch?v=MmvRtgnCv_w&feature=p...
Cette autre vidéo montre l’investissement de la dernière ligne de défense de l’aéroport militaire. Il s’agit d’une vidéo tournée par les Jihadistes :
https://www.youtube.com/watch?v=MmvRtgnCv_w&feature=p...

Le ravitaillement de la base aérienne ne peut se faire que par des parachutages
Le ravitaillement de la base aérienne de Deir ez-Zhor ne peut se faire que par la voie aérienne car la base est pratiquement encerclée par les Jihadistes.
https://www.youtube.com/watch?v=Qwyg7TCMIyo&feature=p...

Deux jihadistes « français » tués à Deir ez-Zhor
Deux Jihadistes “français” auraient été tués au cours des combats pour le contrôle de l’aéroport de Deir ez-Zhor. D’autres étrangers, des Russes, des Algériens, des Marocains, des Tunisiens, des Bosniaques auraient également été tués lors de l’assaut jihadiste. Les militaires auraient également découvert des documents en français qui semblent avoir trait à la vie de tous les jours.

Front yéménite

Opération américano-yéménite ratée  pour libérer un otage américain
L'Américain Luke Somers, qui était retenu par al-Qaïda au Yémen, a été tué samedi 6 décembre lors d'une opération militaire américano-yéménite visant à le libérer, a déclaré à l'AFP un haut responsable yéménite.
Pierre Korkie (57 ans), un otage sud-africain, a également péri au cours de l’intervention des forces spéciales américaines.
 

Jihadisme international

Vidéo indonésienne sur l'Etat Islamique
Cette vidéo indonésienne sous-titrée en anglais est un excellent résumé de ce qu’est l’Etat Islamique aujourd’hui :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

Confession d’un jihadiste :
Curieusement, lorsqu’un Jihadiste de l’Etat Islamique est capturé et interrogé, il déclare qu’il faisait seulement du tourisme et que s’il a tué et violé, c’est contraint et forcé.
https://www.youtube.com/watch?v=Q4wf9NwsMNY&feature=p...

Un Jihadiste « britannique »
Ali Kalantar (19 ans), connu par son nom de guerre Ali al-Farsi, un Jihadiste britannique originaire de Coventry, a été tué le 4 décembre 2014 en Irak alors qu’il avait rejoint l’Etat Islamique.  Kalantar aurait été marié à Zhara Halane, une des « terroristes jumelles » de Manchester.

Zahra Halane.jpg

 

Zahra Halane

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kalantar aurait été endoctriné par un imam local en moins d'un mois. Il a quitté le Royaume-Uni en Mars 2014 en compagnie de deux amis, dont Mohammed Hadi (18 ans) alias Oussama Ben Bieber.
Avec la mort de Kalantar, le nombre de jihadistes « britanniques » tués au combat au Moyen Orient s’élève à 32.
Kalantar avait un compte twitter : #TwitterAliAlFarsiii. On pouvait y lire : « On ne meurt qu’une fois alors pourquoi pas en martyr ? »
Kalantar avait également utilisé le compte twitter  « KafirsNightmare » qui a été suspendu. Il y avait  publié des photos d'enfants syriens habillés en uniforme militaire tenant une Kalashnikov.
Des membres de sa famille avaient gagné la Turquie pour essayer de le trouver et le convaincre de revenir en Grande Bretagne. 

Ali Kalantar.jpg
 

Ali Kalentar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean René Belliard

 

 

 

 

 

Commentaires

"Une foule chiite lynche un Américain à Bassorah
Le lynchage d’un Américain par des Chiites à Bassorah"

Le texte de la video indique qu'il s'agit en fait d'un employé britanique de la société Schlumberger qui est accusé d'avoir dechiré la bannière de l'Iman Hossein et de l'avoir ridiculisé dans le champ du Nord de Rumaila dans la region de Bassorah.
L'Imam Hossein est la figure la plus sacrée du Chiisme. On ne touche pas impunément aux figures sacrées de l'Islam surtout en terre Islamique. Le malheureux employé l'a appris à ses dépens.

Écrit par : virgile | 07/12/2014

Certainement que c est très violent et inhumain le lynchage de cet employé de Sclumberger à Bassorah en Irak. "Ce malheureux" l a appris à ses dépens".

D une part, il a eu le "malheur" d avoir la nationalité américaine comme problème vis à vis de la haine des Irakiens aux USA, haine partagée autant par les Sunnites et les Chiites voire par les chrétiens ...etc.

Et aller déchirer la bannière de l Imam Hussein là bas, il fallait le faire..

Aujourd hui, aller déchirer l Evangile ou piétiner la Croix chez les adeptes de Monseigneur Lefebvre en France ou brûler le Torah devant le mur des lamentations et vous verrez si lynchage ou pas aurait lieu ...

Par contre où le bât blesse est qu un Imam d Alepp en Syrie du nom aussi du Cheik Hossein (comme le nom de sa mosquée...) a été décapité par les Djihadistes de l ASL soutenus par la France, tête posée sur le haut du minaret et son corps ( ou ce qui reste ) trainé dans le quartier par un pick up car il avait refusé de prêcher l appel au Djihad selon les termes que ces Djihadistes imposaient...L a t il fait à ses dépens? A t on entendu une info même dans les faits divers dans les journaux? Niente de chez niente ...

Écrit par : Adra | 07/12/2014

Adra,
Vous avez raison de chercher à justifier ce lynchage, cela nous permet de mieux comprendre votre mode de raisonnement.
Si un humain déchirait la bannière du Vatican sur la place St-Pierre ou une bannière d'Israël à Jerusalem, il ne serait pas lynché car cela ne fait pas partie de notre mentalité.
Merci d'avoir partagé la vôtre....

Écrit par : archi-bald | 07/12/2014

Archi-Bald
Comme toujours, vous faites de l Archi-Faux.

Relisez correctement ce que j'ai écrit et ne détournez pas la sauce à votre goût que je ne partage nullement.

1--J ai dit :"Et aller déchirer la bannière de l Imam Hussein là bas, il fallait "oser et avoir l inconscience de le faire.."

2--"Aujourd hui, aller déchirer l Evangile ou piétiner la Croix chez les adeptes de Monseigneur Lefebvre en France ou brûler le Torah devant le mur des lamentations et vous verrez si lynchage ou pas aurait lieu ..."
(Lisez que j ai écrit: Si Lynchage ou pas aurait lieu et non pas n arurait pas eu lieu, nuance, donc je me pose la question et ceci n est pas un jeu de mot, nous ne sommes pas au jardin d enfant...)

Je n ai pas parlé ni de St Pierre ni de Jerusalem. Croyez vous s il y avait un Etat en Irak, digne de ce nom, ce que Bush avait voulu faire un etat no man s land et sans capitale , ce dramatique incident n aurait pas eu lieu.

Essayez vous même d aller faire ça, je préçise, devant le mur de lamentations ou chez Les Lefebvre et donnez nous de vos nouvelles..ou aller voir un Film sur Jésus de Scorcese à Paris avec un gilet pare feu...

Le fanatisme est le mal absolu répugnant à toutes les religions ( entre autres et hélas les monothéistes, ne vous en déplaise, bien que l Islam aujourd hui s est fait la "médaille"..faute à lui de ne pas avoir encore révisé ses copies et qu on a imposé le Bien Absolu contre le Mal Absolu, le Choc des Civilisations et non pas le Dialogue des Civilisations.....

Dites nous si vous êtes contre le Choc des civilisations précité et le Bien Absolu contre le Mal Absolu? J ai des doutes sur votre raisonnement, archi-bald qui archi-faux,

Écrit par : Adra | 07/12/2014

De quel lynchage vous parlez?? D'abord il s'agit des images qui ont été ajoutées en Nov 2013 et donc ils datent déjà. Ensuite si la personne agressée a été terriblement battue, il semblerait qu'elle a été évacuée in-extremis.

Pas sérieux tout cela.

Écrit par : Daniel | 07/12/2014

@ archi-bald

".. il ne serait pas lynché car cela ne fait pas partie de notre mentalité."

Il n'y a qu'une seule mentalité humaine. Les bombes israéliennes larguées sur des populations civiles l'illustrent à merveille.

Écrit par : Julius | 07/12/2014

Dans quel Etat est l Irak?
Ne l est pas en voie de devenir comme la Libye.
La France et les USA/OTan et Qatar ne voulaient pas faire la peau à Khaddafi
mais faire la peau à la Libye, chose faite mille fois hélas.

Que veulent ils faire en Libye aujourd hui? Un autre no man s land, un non pays et sans capitale où il y a 2 mois 500 députés libyens se sont réfugiés dans un gros cargo commercial chypriote afin de fuir la Libye et sauver leurs peaux, un cargo cargo transportant de la Viande et des Voitures neuves.

Que veulent ils faire en Libye aujourd hui?
La transformer en camp d entraînement pour des Terroristes sous la direction du Qatar. Afin que la France se "taise" sur ce projet "grandiose" ainsi que le prêt des rafales qataris de fabrication française, faut il le signaler?, à Daech. Le Qatar fait des yeux doux à la France (pays hélas livré en mini jupe et en toute connaissance de cause, livré à ces dictatures absolues. Il miroite pour l achat de 23 Rafales, prix de l encouragement français sinon au moins le silence de la France vassalisée certes acquis et "dans la poche", hélas...

PS: Merci à Julius et Daniel pour leurs analyses.

Écrit par : Adra | 07/12/2014

"Il n'y a qu'une seule mentalité humaine." Voilà où on en est ! Toute la stupidité de la génération "politiquement correcte" résumée par cette phrase...
Tant de bêtise donne vraiment le vertige.

Écrit par : Géo | 07/12/2014

La pensée unique n est elle pas plutôt celle là aussi:

Brzezinski:

En 1997, il écrit Le Grand Échiquier (traduit la même année chez Hachette)et il soutient les Moujahidines puis il a été critiqué bien
entendu après le 11 septembre 2001. Alors, il a ré-édité en 2004 une "mise à jour" titrée : Le Vrai Choix: Soit une Domination Globale soit un leadership globale -The Choice : global domination or global leadership.

Auparavant, il avait prévu qu après la chute du mur de Berlin, il y aurait un grand "risque" que l Europe se rapprocherait de la Russie et ceci fait perdre aux EUA leur position de leadership. ( On voit maintenant le conflit en Ukraine qui a saboté définitivement les liens de collaboration entre la Russie et la CE sous l impulsion de main de fer et les ordres de Washington. Même les USA ont quasiment "déconseillé vivement" hier à Mr Hollande de livrer les Mistrals à la Russie et pendant qu il était en passage en Russie et un entretien d aéroport avec Poutine...comme quoi...)

Sa théorie exposée dans cet ouvrage se base sur l'idée que l'amélioration du monde et sa stabilité dépendent du maintien de l'hégémonie américaine. Toute puissance concurrente est dès lors considérée comme une menace pour la stabilité mondiale. Son discours est franc et direct, ce qui n'exclut pas un certain cynisme.

Mais contrairement à l'unilatéralisme du président George W. Bush, il est plutôt pro-européen, dans la mesure où selon lui le leadership américain, qui seul pourrait SAUVER LE MONDE DU CHAOS (!!), ne peut être pleinement réalisé et atteindre ses objectifs qu'en coopérant avec l'Europe.

Selon ses propres mots : « Sans l'Europe, l'Amérique est encore prépondérante mais pas omnipotente, alors que sans l'Amérique, l'Europe est riche mais IMPUISSANTE. »Il voit dans l'alliance USA-Europe un axe qui permettrait à chacune des parties de devenir plus puissante tout en ayant un impact plus fort sur la paix et le développement dans le monde.(Wiki)

NB: Les parenthèses, Majuscules et guillemets sont de mon ajout.

Écrit par : Natacha | 07/12/2014

@Géo

Je partage l'opinion de Julius. En effet, Les hommes se comportent toujours de la même manière: selon leur nature. Il n'y a rien d'idiot à faire le constat. La bêtise se trouve peut-être là où vous ne pense pas qu'elle puisse se loger, hein ?

Écrit par : Nathanaël | 07/12/2014

La nationalité britannique ou américaine de l'individu n'a rien a voir avec la réaction violente qu'il a recu. Aucun européan ou américain n'a été battu à sang par des Chiites en Iran ou en Iraq au faîte de la révolution islamique où le ressentiment envers les américains était à son comble.
Il s'agit d'une réaction viscérale à une insulte de plus haut niveau dans un pays où, pour leur religion, les Chiites ont été massacrés et torturés dans l'indifférence totale de l'occident entier.
Ce n'est donc qu'une punition symbolique d'un peuple en position de faiblesse sur un individu qui représente l'arrogance et le mépris de l'occident chrétien envers l'Islam Chiite.
L'individu s'en est sorti vivant et on n'a vu dans l'évènement qu'une manifestation de la 'haine envers les l'occidentaux'. Comme quoi les "innocents" occidentaux sont les 'victimes' de haine injustifiée de la part des survivants aux massacres que les occidentaux ont préféré laisser faire.

Écrit par : virgile | 07/12/2014

"Il n'y a qu'une seule mentalité humaine."
Absurde! Cela voudrait dire qu'il n'y qu'une manière de faire usage de son cerveau et de toutes ses facultés.

Écrit par : Mère-Grand | 07/12/2014

"Absurde!"

Il n'y a rien d'absurde. Vous ne savez (ou peut-être oui mais vous aimez vous mentir ou l'hypocrisie est votre pêché mignon) pas de ce que vous seriez capable selon les circonstances, grand-mère. Votre bestialité (n'oubliez pas que les humains sont des animaux) ne demande que des circonstances favorables pour pouvoir s'exprimer. Réfléchissez.

Écrit par : Nathanaël | 08/12/2014

Les commentaires sont fermés.