17/09/2014

Menaces jihadistes tous azimuts contre la coalition internationale

Le Califat islamique a mis en ligne une vidéo intitulée "Flames of War "
La vidéo qui montre la destruction de chars Abraham américains, se termine par ces mots « coming soon ». Elle est supposée être une menace à destination de Barak Obama :
https://www.youtube.com/watch?v=ApUMPz0n31g&feature=p...


El-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) et al-Qaïda dans la Péninsule Arabique (AQPA) appellent à l’union des Jihadistes contre les Américains et leurs alliés
Les branches maghrébine (Aqmi) et yéménite (Aqpa) d'al-Qaïda ont appelé les jihadistes en Irak et en Syrie à s'unir contre la coalition qui vient de déclarer la guerre au califat islamique (EI ou Daesh), dans un communiqué commun mis en ligne mardi 16 septembre 2014.
Les deux groupes exhortent leurs « frères moujahidine en Irak et au Levant à cesser de s'entretuer et à s'unir contre la campagne de l'Amérique et de sa coalition diabolique qui nous guette tous ». On sait que les Jihadistes de l’Etat Islamique et ceux du Front al-Nosra (al-Qaïda en Syrie) se battent entre eux depuis le début de l’année 2014 en Syrie. « Faites de votre rejet de la mécréance un facteur d'unité », exhortent les deux organisations.
Aqmi et Aqpa invitent également « tous ceux qui ont pris les armes contre "le tyran Bachar" et ses milices à ne pas se laisser berner par l'Amérique et à ne pas devenir ses pions ». Cette partie du message s’adresse aux rebelles de l’Armée Syrienne Libre ou du Front Islamique. AQMI et AQPA demandent également aux tribus sunnites d'Irak et de Syrie qu'elles « ne fassent pas partie de la coalition ». Plus généralement, les deux organisations jihadistes exhortent les musulmans, notamment ceux de la péninsule Arabique, à « empêcher leurs soldats de participer à la guerre contre les jihadistes de l'EI ». Elles appellent ces musulmans à se « soulever contre leurs gouvernements » qu'elles qualifient d'« agents de l'Occident » et de les « empêcher de se lancer dans une guerre contre l'islam sous le couvert de la lutte contre le terrorisme ». Les deux formations salafistes « promettent des journées noires », une menace à peine voilée d'actions violentes contre les pays occidentaux et leurs alliés arabes.

Un autre groupe jihadiste fait de plus en plus parler de lui en Egypte
Il s’agit du groupe Ansar Beit al-Maqdess, un groupe islamiste radical qui avait fait allégeance à al-Qaïda et a récemment apporté son soutien au califat islamique. Ce groupe, principalement basé dans le Sinaï égyptien, revendique régulièrement des attentats contre les forces de sécurité depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi par l'armée en juillet 2013. Des centaines de policiers et militaires ont péri dans les attaques des jihadistes depuis juillet 2013, selon les autorités égyptiennes.
La dernière en date a eu lieu mardi soir 16 septembre 2014 entre al-Arish et Rafah, poste-frontière entre l'Egypte et l'enclave palestinienne de Gaza, dans le nord du Sinaï. Il s’agit d’une attaque contre un convoi des forces de sécurité qui a fait six morts et deux blessés parmi les policiers égyptiens. Le véhicule touché à bord duquel se trouvait les victimes était un véhicule détecteur de mines.
Ansar Beït al-Maqdess, basé dans le Sinaï, affirme s'en prendre aux forces de sécurité pour venger les 1400 partisans de M. Morsi tués depuis sa destitution par l’armée.

Nouvelles de la coalition internationale
Canada
Le premier ministre canadien, Stephen Harper, a indiqué que 69 soldats des forces spéciales canadiennes avaient été envoyés dans le nord de l'Irak pour « conseiller et appuyer les forces locales » dans leur combat contre le califat islamique.

Jean René Belliard (Auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

11:12 Publié dans al-Qaïda, Ansar Beit el-Maqdess, AQMI, AQPA, Egypte, Etat Islamique, Etats-Unis | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.