24/08/2014

23 t 24 août 2014 – Nouvelles des guerres du Moyen orient

Cinq pays arabes décident de lutter ensemble contre les Jihadistes
L'Arabie saoudite et quatre autres pays arabes, le Qatar, l’Egypte, les Emirats Arabes Unis et la Jordanie, sont convenus dimanche 24 août de la nécessité de lutter contre les jihadistes de l'Etat islamique (EI), qui "menacent" la sécurité et la stabilité de la région et du monde.
La réunion s'est tenue à huis clos. Elle a regroupé autour du ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Saoud al-Fayçal, ses homologues d'Egypte, des Emirats arabes unis et du Qatar et un conseiller de Jordanie, représentant "les pays arabes membres du comité de contact international sur la Syrie".
Dans un communiqué publié au terme d'une réunion ministérielle à Jeddah (ouest de l'Arabie saoudite), les participants ont indiqué avoir discuté de "la progression de l'idéologie terroriste et extrémiste, et des troubles que connaissent certains pays arabes", dans une allusion aux avancées des jihadistes de l'EI en Irak et en Syrie.
Ils ont également passé en revue "les graves répercussions" sur "les Etats de la région et la menace que (ces jihadistes) représentent pour la sécurité et la paix mondiales", selon le texte publié par l'agence officielle saoudienne Spa.
Les participants, qui ont examiné aussi "les développements de la situation en Syrie", ont relevé "une convergence de vues sur les questions évoquées et sur la nécessité d'agir sérieusement (...) pour préserver la sécurité et la stabilité des Etats arabes", souligne le communiqué.
Les résultats de la rencontre devraient être soumis aux 17 autres membres de la Ligue arabe.


Front irakien

Intervention américaine
Les bombardements de l’U.S.Air Force se sont poursuivis contre des cibles appartenant à l’EI comme en témoignent ces deux vidéos fournies par le Centcom (Armée américaine)
Cette vidéo datant du 18 août montre la destruction d’un véhicule transport de troupes blindé :
https://www.youtube.com/watch?v=M1FlcbDEslM&list=UUNE...
La seconde, elle aussi datée du 18 août, montre la destruction d’un véhicule de l’EI :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&a...

L'Etat Islamique évacue ses armes lourdes d’Irak pour les mettre à l’abri en Syrie
Selon le site d’information al-Ittijah, des sources fiables de Mossoul ont révélé que le groupe terroriste de Daesh (Etat Islamique) avait transporté ces derniers jours une grande quantité de ses armes lourdes en Syrie pour les mettre à l’abri des raids américains menés en Irak.
De même source on affirme que le groupe de Daesh a entamé des préparatifs pour fuir du côté Ouest de la ville de Mossoul en prévision d’une attaque terrestre. Le nombre de Jihadistes aurait beaucoup diminué depuis quelques jours, laissant aux Fondamentalistes locaux et aux tribus sunnites alliées à l'Etat Islamique le soin de défendre Mossoul.

Jalawla
Les Peshmergas poursuivent leur offensive contre les Jihadistes de l’EI pour reprendre la ville de Jalawla. Ils utilisent de l’artillerie lourde pour détruire les positions des Jihadistes comme en témoigne cette vidéo mise en ligne par l’armée kurde le 22 août :
https://www.youtube.com/watch?v=9goPRaMs3io&feature=p...
Le problème pour les Peshmergas est qu’ils ne recevront aucune assistance de l’armée irakienne dans leur offensive pour reprendre Jalawla car le gouvernement irakien n’est pas d’accord pour que cette ville passe sous le contrôle des Kurdes.

Des membres des tribus sunnites de Mossoul alliés aux Jihadistes de l’EI capturés par les Peshmergas
https://www.youtube.com/watch?v=oeaNFszHH1Q&list=UUNo...

Nouvel assaut des Jihadistes de l’EI contre la raffinerie de Baïji
Les Jihadistes de l’EI ont lancé, samedi soir 23 août, un nouvel assaut contre la raffinerie de Baïji, l'attaquant sur trois fronts.  Les combats se poursuivaient dimanche 24 août, les forces irakiennes bénéficiant d'un soutien aérien.

Les Jihadistes exécutent des attentats suicides à Kirkouk, Erbil et Bagdad
Au moins 42 personnes ont été tuées samedi 23 août par des attentats à Bagdad et dans les villes kurdes de Kirkouk et Erbil.
A Kirkouk, trois véhicules kamikazes ont explosé dans un quartier commercial bondé, tuant 31 personnes et en blessant des dizaines. Deux des trois voitures piégées ont explosé à proximité d'immeubles en construction utilisés par les forces de sécurité comme poste d'observation, et le troisième attentat s'est produit à l'entrée d'un marché.
A Bagdad, un kamikaze a fait exploser sa voiture chargée d'explosifs (EIV) à la porte du siège des services de renseignement irakien dans le quartier de Karrada, tuant six civils et cinq agents de sécurité. Au moins 24 personnes ont été blessées.
A Erbil, une voiture piégée a explosé, blessant deux personnes.
Ces attentats semblent porter la marque des Jihadistes de l’EI et font croître la crainte d’une nouvelle vague de violence sectaire entre les communautés sunnites et chiites. Les explosions de samedi semblaient faire suite au meurtre de 73 personnes dans une mosquée sunnite près de Baqouba, vendredi 22 août.

Front syrien

L’aéroport militaire de Tabqa est finalement tombé malgré une résistance désespérée de l'armée d'Assad
Les Jihadistes, qui ont reçu des renforts de Syrie et d’Irak, ont renouvelé leur assaut contre l'aéroport militaire de Tabqa, le dernier bastion des forces  de Bachar al-Assad dans la province de Raqqa, aujourd’hui totalement contrôlée par l'EI.
L’assaut a commencé par une attaque suicide à bord d’un véhicule piégé (VBEID) contre l'entrée de l'aéroport. Le kamikaze aurait lancé son véhicule contre la barrière protectrice au sud de la base aérienne de Tabqa. L’Etat Islamique a révélé l’identité du kamikaze. Il s’appellerait Abou Alaa 'Al-Safrani – et était âgé de 14 ans. Le jeune chauffeur a lancé son véhicule contre l’objectif sous des tirs nourris mais a explosé avant d'atteindre la cible. jihadiste kamikaze Abou Ala al-Safrani.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’aéroport militaire de Tabqa est finalement tombé dans la journée du dimanche 24 août, malgré l’arrivée précipitée de renforts. La base comptait entre 800 et 1000 défenseurs et une quantité considérable de matériel militaire. Les corps de dizaines de soldats d’Assad gisent un peu partout dans la base. La majorité d’entre eux a cependant réussi à survivre à l’assaut et mène à présent des combats d’arrière-garde dans la périphérie de l’aéroport pour tenter de s’échapper.
La télévision officielle syrienne a confirmé que les soldats s'étaient retirés de l'aéroport après avoir mené des combats violents. "Ils se sont retranchés dans plusieurs fermes à l’extérieur de la base et continuent de porter des coups durs aux groupes terroristes leur infligeant des pertes énormes, a-t-elle précisé.
Selon l’OSDH, les jihadistes avaient pris plusieurs points de contrôle aux alentours de la base, exposant sur l'un d'eux la tête d'un soldat tué dans les combats puis décapité.
L’offensive des jihadistes de lEI contre la base aérienne de Tabqa avait débuté le mardi 18 août. L’armée avait réussi à repousser un premier assaut massif des Jihadistes, tuant près de 80 d’entre eux.
La télévision al-Mayadeen, de l’Etat syrien, a montré des images de l’embuscade menée par l’armée d’Assad aux jihadistes le mardi 18 août :
https://www.youtube.com/watch?v=nuTvS9DO04M&feature=p...
On peut s’attendre à de nombreuses exécutions sommaires par les Jihadistes de l’EI, comme ils en ont à présent la coutume :Tabqa - un prisonnier assadiste.jpg
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette vidéo montre la population de Raqqa fêtant la prise de la base aérienne :
https://www.youtube.com/watch?v=TfV0-C79Mvw&feature=p...
Les combats pour la prise de l’aéroport militaire de Raqqa qui ont débuté le mardi 18 août auraient fait près de 500 morts.
"170 soldats syriens ont été tués dimanche dans l'offensive qui a permis aux jihadistes de l'Etat islamique de prendre l'aéroport de Tabqa", a indiqué dans un mail envoyé à l'AFP l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), ajoutant que 346 jihadistes avaient péri depuis mardi soir.
Outre Raqa, l'EI s'est emparé d'une grande partie des provinces d'Alep (nord) et de Deir Ezzor (est) ainsi que de certaines zones de Hassaka (nord-est).

Alep
La brigde Noureddine al-Zanki tire des missiles sur la zone industrielle contre des positions de l’armée d’Assad :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&a...
Et au mortier contre le quartier de Sheikh Najjar :
https://www.youtube.com/watch?v=gQBykWtMd0s&feature=p...
Cette vidéo montre le colonel Mohammed Abdul-Jabar al-Aqidi, commandant de l’Armée Syrienne Libre dans la province d’Alep s’alliant avec ses « frères » kurdes pour lutter à la fois contre l’armée d’Assad et les Jihadistes de l’EI ; La rencontre a lieu dans le village kurde d’Afrin :
https://www.youtube.com/watch?list=UUnigacRk8PMRKK47soehL...
Par ailleurs, les combats se poursuivent entre l’Armée Syrienne Libre (montrée ici sur cette vidéo) et les Jihadistes de l’EI au nord d’Alep. A la fin de la vidéo, l’incendie d'un immeuble de la ville a été filmé à Sheikh Najjar au cours de bombardements par l’armée d’Assad. Je sais ! C’est compliqué ! Mais les lecteurs réguliers doivent maintenant comprendre qui oppose qui :
https://www.youtube.com/watch?v=EbcF1XV-q8o&feature=p...

Morek (province de Hama)
Un autre aéroport militaire tenu par l'armée d'Assad est menacé d’être capturé par les insurgés sunnites dans la province de Hama (centre). Cette vidéo montre un missile anti-char TOW détruisant un canon mobile de 57mm  de l’armée d’Assad :
http://www.liveleak.com/view?i=9fd_1408877554

Hama
L’armée d’Assad bombarde depuis dix mois les régions rebelles avec des bombes de chlore fabriquées par les iraniens sur un concept chinois. Les bombes sont un piètre ersatz des bombes au sarin qui avaient tué près de 1700 personnes dans la Ghouta orientale il y a un an.
Cette vidéo montre les fumées s’échappant d’une bombe au chlore :
http://www.liveleak.com/view?i=01c_1408872418

Ghouta orientale (Rif Damas)
Dans la Ghouta, dans la banlieue de Damas, les opérations militaires sont concentrées dans les villages de Zebdine, Jesrine et Deir el-Asafir, après l’entrée des soldats d’Assad dans la ville stratégique de Mleiha.

Région du Qalamoun (proche de la frontière libanaise)
Des combats violents opposent toujours le Hezbollah aux groupes rebelles dont le Front al-Nosra" dans le secteur du Qalamoun, une région montagneuse proche de la frontière libano-syrienne..
Au moins 14 personnes, dont 10 membres de brigades islamistes, auraient été tuées.
En outre, les avions de chasse syriens ont mené samedi cinq raids sur cette région, bordant la frontière avec le Liban.

Deraa (proche de la frontière jordanienne)
L’armée d’Assad a tendu, dimanche 24 août, une embuscade à une colonne d’insurgés entre les villes de Hara et de Zamrine à l’ouest de la province de Deraa. Hara est sous contrôle du régime, alors que Zamrine est aux mains des rebelles, comme c'est le cas de la majorité de cette région. 32 rebelles auraient perdu la vie au cours de l’embuscade et 26 autres ont été blessés. 12 autres seraient portés disparus. 

L’assassin de James Foley identifié

britannique qui a tué James Foley.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'homme masqué parlant avec un accent londonien et que l’on voit sur une vidéo assassiner le journaliste américain James Foley, a été identifié. Il était connu d'autres militants qui ont révélé son nom. Il s’agit d’un « Britannique » de 23 ans appelé Abdel-Majed Abdel Bary. Les services de renseignement russes maintiennent que le journaliste aurait été égorgé et non pas décapité au moment de la prise de la vidéo et démontrent pourquoi en analysant les détails de la vidéo. Difficile de comprendre la différence que cela représente.

Abdel-Majed Abdel Bary n’est pas le seul jihadiste britannique
Regardez cette vidéo montrant des femmes jihadistes britanniques en Syrie :
http://www.liveleak.com/view?i=cc6_1408873369

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

Les commentaires sont fermés.