11/08/2014

Gaza – 11 août 2014 – 34ème jour de guerre

34ème jour de guerre à Gaza
Le conflit entre Gaza et Israël est parvenu à son 34ème jour ce dimanche 10 août, dépassant d’un jour le conflit entre Israël et le Hezbollah de 2006. Les Palestiniens du Hamas et du Jihad islamique pourront s’enorgueillir d’avoir résisté un jour de plus que le Hezbollah chiite qu’ils ne portent pas particulièrement dans leur cœur !

Tirs sur Tel-Aviv juste avant le cessez-le-feu
A 23h54, le dimanche 10 Août, quelques minutes avant l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, le 10 août à minuit, les militants palestiniens ont tiré des missiles sur Tel-Aviv.
Les Brigades Ezzedine al-Qassam (l’aile militaire du Hamas) ont revendiqué les tirs sur Tel-Aviv précisant que les missiles utilisés étaient de M-75.  Les autorités israéliennes ont confirmé la chute d’un missile à Gush Dan mais celui-ci a explosé dans un terrain vague sans faire ni victimes ni dégâts.
Le tir sur Tel-Aviv a été précédé par des tirs intensifs de roquettes sur Ashdod, Kiryat Malachi, Beer Tuvia, la zone d’Eshkol, Hof Ashkelon, Récab. Les Palestiniens ont clairement cherché à démontrer la capacité de combat de leurs unités de missiles à la veille de l'entrée en vigueur de l'accord de cessez-le feu.

70 roquettes ont été tirées le 10 août
Au total, 70 roquettes ont été tirées en direction d’Israël par les Palestiniens le 10 août 2014. 55 d'entre elles sont tombées en territoire israélien, 12 ont été abattues par le système de défense antimissile "Iron Dome". Il n’y a pas eu de victimes mais quelques dégâts.
 
Les Israéliens ont visé des dizaines de cibles le 10 août
Les Forces de défense israéliennes ont attaqué des dizaines de cibles dans la journée du 10 août. Ces attaques ont fait plusieurs tués et blessés à Gaza.  Faraj Abou Rabi, un activiste du Hamas chargé de la construction de tunnels, aurait été tué au cours d’un raid aérien selon des informations fournies par le service de presse israélien.

Israël est prêt à quelques concessions
Israël serait prêt à réduire la zone de sécurité à l'intérieur de la bande de Gaza de 200 mètres.
L’Etat hébreu serait prêt à permettre aux Palestiniens de Gaza d’avoir un port à l’avenir en échange de la  démilitarisation du territoire – mais pas un aéroport.
Ces concessions n’ont pas encore été mises  sur la table, mais pourraient faire partie d'un accord futur en échange d’un désarmement du Hamas et d’un cessez-le-feu permanent.
Les services de renseignement égyptien et israélien ont toutes les raisons de présumer que l'insaisissable Muhammed Deif, le commandant de l'aile militaire du Hamas et le véritable décideur d’un éventuel cessez-le-feu avec Israël, aurait décidé que le moment est venu  de mettre fin aux hostilités avec Israël.
Mais si le Hamas considère qu’il n’a rien obtenu des Israéliens alors ce septième cessez-le-feu se terminera comme les précédents par une reprise des combats.

Le Caire aurait un comportement ambigu
Le Caire aurait envoyé un message secret à Jérusalem, le samedi soir 9 août. Dans ce message, l'Egypte informait les Israéliens « qu’elle n’avait pu amener le Hamas à accepter un compromis parce qu’Israël et l'armée israélienne ne l’avaient pas frappé assez fort. » Par conséquent, il était inutile d'envoyer des émissaires d'Israël vers la capitale égyptienne pour des négociations sur un cessez-le feu durable car les dirigeants du Hamas, et surtout ceux des Brigades Ezzedine al-Qassam étaient toujours déterminés à poursuivre le combat jusqu’à la satisfaction de leurs revendications, à savoir la fin du blocus de Gaza.

Jean René Belliard (Auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

19:42 Publié dans Binyamin Netanyahou, Brigades Ezzedine al-Qassam, Egypte, Gaza, Hamas, Israel, Jihad islamique | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.