07/08/2014

8 août 2014 – Extension de la trêve à Gaza ou non ?

Pour l'instant, le Hamas refuse de prolonger le cessez-le feu


Le bureau politique du Hamas menace de reprendre les attaques
Le vice-président du bureau politique du Hamas, Moussa Abou Marzouk, et le chef de l'organisation à Gaza, Ismaïl Haniyeh, ont déclaré, tard dans la soirée du mercredi 6 août, que le Hamas n’était pas d'accord pour une prolongation de la trêve pendant 72 heures. Cette trêve de 72 heures, qui a débuté le 5 août à 08h00 doit se poursuivre jusqu’au matin du 8 août. 

Les Brigades Ezzedine al-Qassam se battront jusqu’à la levée du blocus de Gaza
Ce sont les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, qui avait donné le ton en publiant une déclaration par laquelle elles refusaient toute implication dans un éventuel prolongement de la trêve.  Elles ont déclaré qu’elles reprendraient leurs tirs de roquettes sur le territoire israélien dès le 8 Août, immédiatement après l'expiration de la trêve.
Le représentant des Brigades Ezzedine al-Qassam a insisté sur la chaîne de télévision arabe al-Fajer, que le mouvement de la résistance palestinienne continuera la lutte tant que le blocus de la bande de Gaza ne sera pas levé et tant que les revendications pour  la construction d'un port et l'aéroport ne seront pas satisfaites.

Le Jihad islamique promet également de reprendre le combat
Les brigades al-Quds, l’aile militaire du Jihad islamique, ont fait une déclaration dans le même sens.

Une manifestation de soutien au Hamas à Gaza
Au moment où les négociations se poursuivaient au Caire entre Israël et la délégation palestinienne unie, des milliers de personnes défilaient dans les rues de Gaza pour affirmer leur soutien au Hamas.  Brandissant la bannière verte du mouvement islamiste, la foule des manifestants criaient « la guerre n’est pas finie ».

Un dirigeant du Hamas menace les colons israéliens
L'un des principaux orateurs lors de la manifestation a été Mouchir al-Masri, un  porte-parole du Hamas. Il a conseillé aux habitants des colonies israéliennes situées près de la frontière avec la bande de Gaza de rentrer chez eux, car les attaques allaient reprendre.
"Nous lançons un appel à la délégation au Caire de ne pas revenir tant que nos demandes ne seront pas satisfaites», a-t-il déclaré.

Les Israéliens déclarent tout faire pour assurer une prolongation de l’accord 
Le Ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon, cité par la radio "Bet Reshet", a déclaré qu'Israël faisait tout son possible pour s'assurer que le cessez-le feu soit prolongé. Mais pour l'instant, a-t-il ajouté, on ne sait pas encore quel sera le résultat des négociations en Egypte. On le sait d’autant moins qu’Israël ne semble pas prêt à permettre le blocus de la bande de Gaza.

Pour Avigdor Lieberman les menaces palestiniennes sont du bluff
Pour le Ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, les menaces de l’aile militaire du Hamas ne sont qu’un chantage. C’est ce qu’il a déclaré au secrétaire d’Etat aux affaires étrangères américain, John Kelly.  Il a ajouté qu’"Israël considérait tous les aspects de la situation et était prêt à toute éventualité."

24 000 réservistes israéliens renvoyés dans leurs foyers
Israël ne semble pas dramatiser outre mesure les menaces palestiniennes. La preuve en est le renvoi dans leurs foyers de 24000 des 84000 réservistes appelés pour l’opération « Bordure protectrice ».

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l’enfer des espions)

Les commentaires sont fermés.