01/08/2014

1er août 2014 – 26ème jour de guerre à Gaza

Une trêve de 72 heures
Israël et le Hamas ont accepté une trêve humanitaire de 72 heures à Gaza à compter de vendredi matin 08h00.
Israël a été le dernier à confirmer son accord pour le cessez-le-feu après son annonce par John Kerry, le secrétaire d’Etat américain, dans la nuit du 31 juillet au 1er août et son acceptation par le Hamas.
"Le Hamas et tous les mouvements de la Résistance (palestinienne) ont accepté un cessez-le-feu humanitaire de 72 heures à compter de vendredi 08h00 qui sera respecté par tous ces mouvements si l'autre partie observe aussi ce cessez-le-feu", a affirmé le porte-parole, Fawzi Barhoum.
Israël a accepté cette trêve mais John Kerry  a également précisé qu'Israël continuerait des opérations "derrière ses lignes" définies durant le conflit. Israël affirmait également qu’il poursuivrait les opérations de destruction des tunnels utilisés par le Hamas, qu’il y ait un cessez-le-feu ou non, ce qui ne présage rien de bon sur le respect de cette trêve, la quatrième depuis le début des affrontements.
En attendant le début du cessez-le-feu, les bombardements se sont poursuivis toute la nuit de part et d’autre.

Israéliens et Palestiniens devaient se rencontrer au Caire
Les Américains ont également précisé que des négociateurs israéliens et palestiniens devaient se rencontrer en Egypte, et que Frank Lowenstein, l’émissaire américain pour le Moyen orient devait participer aux négociations. Mais le fait que la trêve n'a pas été respectée et que les combats ont redoublé de violence laisse planer un sérieux doute sur l'avenir dans l'immédiat des négociations
La délégation palestinienne devait comprendre des responsables de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP), dont Saëb Erekat et Azzam al-Ahmad, et des responsables du bureau politique du Hamas, dont Khalil al-Haya et Imad al-Alami et l'un des responsables du Jihad Islamique à Gaza, Khaled el-Batsh.
On ne savait pas qui allait participer aux négociations côté israélien.

Plus de 1500 tués palestiniens depuis le début des affrontements
Plus de 1500 Palestiniens ont perdu la vie depuis le début des affrontements. 40 Palestiniens sont décédés et 250 ont été blessés depuis le début de la journée du 1er août qui devait connaître une trêve, malheureusement très vite oubliée par les combattants des deux bords. A noter qu’un Palestinien a également été tué lors de manifestations en soutien de Gaza en Cisjordanie.

Cinq soldats israéliens tués jeudi le 31 juillet
Cinq soldats israéliens ont été tués jeudi soir par un obus de mortier tiré sur eux alors qu’ils se trouvaient le long de la frontière avec la bande de Gaza dans le secteur d’Echkol. Le nombre de soldats israéliens tués depuis le début des affrontements se monte à présent à 61. L’armée précise que 19 officiers et soldats ont été blessés au cours de différents combats.

Les Etats-Unis réapprovisionnent Israël en munitions
Les États-Unis ont confirmé avoir répondu favorablement à une demande israélienne et réapprovisionné l’Etat hébreu en munitions.
"Les Etats-Unis se sont engagés à la sécurité d'Israël, et il est vital pour les intérêts nationaux des États-Unis d’aider Israël à développer et à maintenir une capacité d'auto-défense forte et prête", a déclaré le porte-parole du Pentagone, l’amiral John Kirby, dans un communiqué. Il a ajouté : "Cette vente de la défense est conforme à ces objectifs."
Deux des munitions demandées par Israël se trouvaient étaient déjà stockées dans un dépôt de l'armée américaine en Israël et destiné à être fournies à Israël en cas d’urgence. On estime la valeur de ce stock de munitions stockées dans ce discret dépôt à  en cas d'urgence par l'Etat juif. La guerre de réserve des stocks de munitions et Israël à 1 milliard de dollars.
L’amiral Kirby a tenu bon de préciser que le dépôt WRSA-je avait été installé bien avant le conflit actuel et qu’il contenait des surplus américains.
Il a ajouté que la livraison de munitions à partir des stocks WRSA-je relève d’une décision purement logistique et qu’une autorisation de la Maison Blanche n’est pas nécessaire.
L’amiral Kirby n'a pas précisé si la Maison Blanche avait été impliquée dans ce cas précis de livraison de munitions à Israël. 
Kirby, conscient que la livraison de munitions dans une telle période pourrait poser problème, a tenu bon de préciser que le chef du Pentagone, Chuck Hagel, avait dit à son homologue israélien que les Etats-Unis étaient préoccupés par les conséquences meurtrières du conflit et avait appelé à un cessez-le-feu et à la fin des hostilités.
Dans un appel téléphonique avec le ministre israélien de la Défense Moshe Yaalon, Hagel a exprimé "la préoccupation persistante des États-Unis sur le nombre croissant de morts civiles palestiniennes et la perte de vies israéliennes, ainsi que la situation humanitaire qui s'aggrave dans la bande de Gaza."

Les grands perdants : l’Iran, le Hezbollah et l’Arabie saoudite
Le Hezbollah qui avait accaparé l’adjectif d’ « al-Moqawama » (la résistance en arabe) est bien absent de « la mère de toutes les batailles » aux yeux de beaucoup de Musulmans, à savoir la "lutte pour la libération de la Palestine et de la Mosquée al-Aqsa". Le Hezbollah est englué dans la guerre civile syrienne et se trouve pris au piège de la défense d’un régime honni par la communauté sunnite dans sa majorité, le régime de l’Alaouite Bachar el-Assad. Il en est de même pour la Révolution islamiste d’Iran qui, notamment lors de la présidence de Mahmoud Ahmadinejad, avait promis à maintes reprises la destruction d’Israël, se trouve dans la même situation que le Hezbollah. L’Iran et le Hezbollah ne sont plus désormais les champions de la résistance à Israël. Et ce ne sont pas les déclarations belliqueuses de Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, ou de l’ayatollah Khamenei qui vont sauver leur image de "grand Mujahid". Même les déclarations de Qassem Soleimani,  le commandant de la « Force al-Qods », la force spéciale des gardiens de la révolution iranienne, l’homme fort du Moyen orient, sonnent faux.
L’Arabie saoudite est également à la traine en ce qui concerne ses réactions face à la guerre entre Israël et les Palestiniens de Gaza. Il aura fallu attendre 26 jours pour que le roi Abdallah rompt enfin  le silence et se résigne à fustiger Israël alors qu’il y a encore quelques jours les Saoudiens montraient le Hamas du doigt comme étant le seul responsable des affrontements à Gaza. Le roi Abdallah d'Arabie a qualifié d’"inexcusable"  les silences du monde face aux  "crimes de guerre" commis par Israël à Gaza, dans un discours transmis par l'agence officielle SPA.
"Nous voyons répandre le sang de nos frères en Palestine dans des massacres collectifs, qui n'ont épargné personne, et dans des crimes de guerre contre l'humanité (...), qui ont lieu au vu et au su de la communauté internationale, restée indifférente aux événements de toute la région", a affirmé le roi.
"Ce silence est inexcusable" et accouchera "d'une génération qui rejettera la paix et ne croira qu'en la violence", a ajouté le souverain.

Les grands gagnants sont les Frères Musulmans
A contrario, les grands gagnants sont les Frères musulmans qui, après des mois et des mois de coups durs (renversement du président Mohammed Morsi par les militaires égyptiens; reculade du parti tunisien Ennahda ; échec des frères musulmans à s’imposer comme force de gouvernance en Libye et en Syrie) reviennent sur le devant de la scène grâce au Hamas qui, pour la rue arabe et sunnite, oppose une résistance héroïque face au marteau pilon de l’armée israélienne.

Résumé de la journée du 1er février 2014
Une heure après l’entrée en vigueur de cessez-le-feu, il fallait se rendre à l’évidence. Celui-ci avait volé en éclats à coups de bombardements de chars et de roquettes.
Le gouvernement israélien accusait vendredi le mouvement palestinien Hamas et ses alliés de "violation flagrante" du cessez-le-feu.
"Une fois de plus, les organisations terroristes de Gaza commettent une violation flagrante du cessez-le-feu auquel elles s'étaient elles-mêmes engagées auprès du secrétaire d'Etat américain et du secrétaire général de l'ONU", John Kerry et Ban Ki-Moon, selon le communiqué des services de Benjamin Netanyahu.
Huit Palestiniens ont été tués dans la matinée près de Rafah (sud) par des tirs de l'armée israélienne. Le Hamas accuse Tsahal d’avoir tué huit de ses combattants, ce qui à ses yeux, est une violation fragrante de la trêve par Israël.

Un officier israélien aurait été capturé et deux autres soldats tués
Deux soldats israéliens ont été tués vendredi dans le sud de la bande de Gaza lors de l'opération qui a sans doute aussi conduit à la capture d'un officier par des combattants palestiniens, a annoncé vendredi l'armée israélienne.
L'armée a révélé l'identité du soldat sans doute enlevé, Hadar Goldin, un sous-lieutenant de 23 ans, originaire de Kfar Saba, au nord de Tel-Aviv.

Vidéos – côté israélien :
L’armée israélienne a mis en ligne montrant les tirs de missiles palestiniens :
https://www.youtube.com/watch?list=UUawNWlihdgaycQpO3zi-j...
La brigade Nahal détruit un tunnel à l’explosif :
https://www.youtube.com/watch?list=UUawNWlihdgaycQpO3zi-j...
Une unité des blindés découvre et détruit un tunnel :
https://www.youtube.com/watch?list=UUawNWlihdgaycQpO3zi-j...

Jean René Belliard (Auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

12:15 Publié dans Etats-Unis, Gaza, Hamas, Israel | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | |

Commentaires

Bonjour,

Au 28 ème jour du génocide de Gaza, 1700 humains gazaouis et 64 soldats israeliens, sans nom, des inconnus, des oubliés, des simples chiffres statistiques ont été tués dont une très grande partie des enfants et des femmes gazaouis. Egalement, les conditions de vie des Gazaouis ont été auparavant sous double blocus et sont encore aujourd hui et demain plus précaires et qui sont encore devenues plus dévastatrices humainement et politiquement.

Ce n est qu au 26 ème jour, comme l excellent article principal ci dessus le dit ( merci Mr J.-R. Beillard), la Saoudie a, enfin, fustigé violemment Israel pour ses actes " crinminels " à Gaza après avoir dit quelques jours auparavant que toute la faute, la responsabilité et cette violence auto-destructrice incombent au Hamas.

Au 28 ème jour, la France (mon sujet) comme toute l Europe et les USA à l égard de ces 1700 morts est totalement absente, chose un peu hallucinante. Pas un mot de la part de Mr Hollande malgré les 1700 meurtris gazaouis ou 60/jour. Détrompons nous, nous ne pouvons "excuser" l Etat de la France, parce que son Président " n a pas encore pris ses fonctions 2 ans et demi après être devenu le locataire de l Elysée ". Non plus, nous ne pouvons dire qu il ne faudrait pas dire à Mr Hollande qu il est le Président normal car ceci, en tout état de cause, ne risquerait pas de le réveiller. Bien au contraire, il est bien décidé corps et âme à ne pas soutenir la création politique d un état palestinien souverain comme Israel est un pays souverain. Il n est pas pro-cause palestinienne et ceci est de son droit comme Président charismatique de la France et de tous les français. Il est de son droit d être pro-Netanayou, atlantiste et néo-colonialiste autant en Palestine qu en Libye qu en Syrie entre autres. Un autre socialiste en 1950, Guy Mollet avait, au nom du socialisme et de la grandeur de la France porteuse de valeurs universelles, il avait aussi fait des ravages impérialistes pour la Guerre en Algérie puis une autre guerre honteuse en 1956 contre Nasser et le Canal du Suez en commun avec la GB et Israel. Néanmoins, Mr Hollande n aurait été socialiste que dans une vie antérieure. Aujourd hui, la France est devenue re-Impérialiste. Rappelons nous de ce qui s est passé en Libye et en Syrie....

L absence de toute réaction européenne et américaine est stupéfiante pour Gaza et celui qui n en dit mot consent. Ils sont contre Gaza et pour son élimination et le plus frappant, pour une admiratrice éternelle ( ou plutôt et bientôt une Ex) de la France comme moi mais ne suis pas la seule certainement, de nous étonner de ce silence assourdissant de Mr Hollande. Quand à son sub alterne , Mr Fabuis, n en parlons plus..pas la peine..

Je suis attristée d en dire si peu...

Merci autant si mon texte serait publié ou pas...

Bien à Vous.
Natacha

Écrit par : Natacha | 03/08/2014

Les commentaires sont fermés.