31/07/2014

Dernières nouvelles de Syrie et d'Irak

Le fait marquant de ces deux derniers jours est la difficulté que les Jihadistes de l’Etat Islamique (Daesh) semblent rencontrer pour imposer leur conception stricte de l'Islam dans la région, que ce soit parmi les Kurdes ou parmi les tribus sunnites de Syrie ou d’Irak. On a remarqué dans ces deux pays que des tribus sunnites avaient soudain retourné leurs armes contre les Jihadistes, parmi lesquels de nombreux étrangers non-arabes. Vous trouverez à la fin de ce document une vidéo intéressante montrant l’un de ces jihadistes, Abdullah al-Shinsani, un Tchétchène. C'est parce que des gens comme Shinsani prétendent décider  unilatéralement ce qui est bien (halal) et ce qui est mal (haram) qu'ils sont de plus en plus nombreux au Moyen Orient à s'opposer à leur tentative d'hégémonie.


Syrie

Les Jihadistes subissent une lourde défaite contre les Kurdes syriens
Les Jihadistes de l’Etat Islamique avaient lancé, le 30 juillet, une offensive pour prendre la localité d’Aïn el-Arab (Kobani en kurde). Ils avaient utilisé pour ce faire des moyens militaires récupérés des stocks d’armes pris à l’armée irakienne. Les Jihadistes avaient lancé leur offensive contre plusieurs villages à l’ouest de la localité avec 10 chars et plusieurs autres véhicules blindés contre les combattants de l’YPG, les Comités de Protection du Peuple Kurde. 
Les Jihadistes, qui contrôlent déjà les deux gisements de pétrole de Syrie, ainsi que Girsespi, Jarablus et Raqqa, voulaient prendre Aïn el-Arab pour relier les régions sous leur contrôle et rendre plus cohérent l’Etat Islamique, rebaptisé "Califat", dont ils avaient annoncé la création.
Mais c’était sans compter sur la détermination farouche des Kurdes. Ceux-ci ont non seulement résisté mais infligé aux Jihadistes une sanglante défaite.

Affrontements entre les Jihadistes de l’Etat Islamique et une tribu sunnite dans la province de Deir ez-Zhor (Est de la Syrie)
L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a fait état d'affrontements dans l'est du pays entre la tribu sunnite Chaitat et l'EI. Les Jihadistes auraient arrêté trois membres de la tribu en violation d'un accord passé entre les deux côtés. La tribu avait promis à l'EI de ne pas l'affronter à condition que les jihadistes ne se livrent pas à des exactions contre ses membres. Le territoire de cette tribu sunnite s'étend sur trois villages: Abou Hamam, Kashkiyé et Ghranij.
Cinq jihadistes, dont un Belge, ont été tués durant les combats. Pour les membres de la tribu, il s’agit d’un véritable soulèvement contre l’Etat Islamique.

Les rebelles syriens poursuivent leur progression vers l’aéroport militaire de Hama
Les rebelles ont poursuivi leur progression vers l’aéroport militaire de Hama en prenant les villages d’Arzeh et al-Sheyha, à quelques kilomètres à l'ouest de Hama.  De violents combats se déroulent à présent plus à l’ouest, à Kfar Altoun.
https://www.youtube.com/watch?v=_B9gb3rJrh8&feature=p...
L’armée syrienne s’est recentrée sur la ville de Hama, la quatrième ville de Syrie, abandonnant la localité stratégique de Morek, située au nord de Hama et attaquée depuis des mois.
Hama est une ville symbole pour les rebelles sunnites. En 1982, 30.000 personnes avaient été massacrées par le père du président actuel, Hafez al-Assad. La ville a également connu de grandes manifestations contre Bachar el-Assad en Mars 2011. Elles ont été violemment réprimées en 2012.
Les rebelles veulent d’autant plus atteindre l’aéroport militaire de Hama que c’est à cet endroit que sont fabriqués les barils d’explosifs qui, lancés sur les régions insurgées, font de terribles dégâts tant aux civils qu’aux combattants. L'aéroport est également une plaque tournante pour l’apprvisionnement et l’acheminement des forces syriennes vers le nord ou le sud du pays.

Alep – Zone industrielle : La brigade rebelle al-Zanki tire un missile anti-char Tow sur un cher de l’armée d’Assad
Les Kataeb Noureddine al-Zanki sont actifs depuis de nombreux mois dans la région d’Alep. Ils appartiennent à l’Armée Syrienne Libre (ASL). Ce bataillon rebelle a souvent mis en ligne le tir de missiles contre les unités de l'armée d'Assad.
Le nom de Zanki fait référence au premier monarque syrien à avoir invoqué le jihad pour faire la guerre aux Croisés.
La vidéo montre comment un soldat d’Assad a réussi à sauver sa vie en sautant hors du tank avant qu’il ne soit percuté par le missile TOW. On le voit ensuite grimper sur le char pour tenter de porter assistance à ses frères d’armes:
https://www.youtube.com/watch?v=wAd6VGkmY8Q&feature=p...

Abdullah al-Shinsani – Un tchéchène
Ce rouquin, un des chefs de l’Etat Islamique, est un Tchétchène ;
https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&a...

Irak

Les Jihadistes de l’Etat Islamique affrontent les forces de sécurité irakiennes et une tribu sunnite alliée de Bagdad
Les combattants de l'Etat islamique (EI) ont lancé jeudi 31 juillet un assaut sur la ville de Dhoulouiya, à 90 km de Bagdad, mais les forces de sécurité, assistées par l’armée de l’air et des membres de la tribu Joubouri ralliée à Bagdad, ont réussi à les repousser.  Dhoulouiya est une localité clé pour la progression vers la capitale.
La tribu sunnite Joubouri, principalement présente au sud de la ville de Dhoulouiya, faisait partie des milices Sahwa, une force supplétive recrutée par l’armée américaine en 2005-2006 pour combattre al-Qaïda. 
En Syrie comme en Irak, des tribus sunnites commencent à montrer de l’exaspération face au comportement des Jihadistes de l’Etat Islamique parmi lesquels se trouvent de nombreux étrangers.

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

 

Les commentaires sont fermés.