30/07/2014

30 Juin 2014 – 24ème jour de guerre à Gaza

1336 Palestiniens tués depuis le début des affrontements
Le nombre de morts dans la bande de Gaza depuis le début des affrontements se monte à 1 336 personnes. On compte également plus de 7400 blessés. Selon des sources palestiniennes, l'armée israélienne dans la bande de Gaza a tué plus de 120 personnes dans la journée du 29 juillet. 110 personnes ont été tuées depuis le début de la journée du 30 juillet.
 
53 soldats israéliens tués
Le bilan n’a pas changé du côté israélien. On compte toujours 53 soldats israéliens tués depuis le début des opérations. Actuellement, les hôpitaux traitent 119 officiers et soldats de Tsahal blessés.

60 missiles tirés le 29 juillet
Le 29 juillet, les militants du Hamas et du Jihad islamique ont tiré plus de 60 missiles en direction d’Israël. Le service de presse de l'armée israélienne a comptabilisé 2.300 missiles tirés par les Palestiniens depuis le début des affrontements. Ces bombardements ont tué trois civils.

Résumé du 30 Juillet 2014
Les bombardements israéliens ont été intenses dans la nuit du 29 au 30 juillet et ont provoqué de nombreuses victimes palestiniennes.
01h30. Les médias palestiniens ont annoncé que l'armée de l'air de Tsahal avait effectué des dizaines de raids sur la bande de Gaza. Ce sont les camps de réfugiés d'El Bureij (secteur central) et Shati (secteur nord), ainsi que la ville de Gaza qui ont été les plus frappés.
05h30. Les sirènes retentissent à Shaar HaNegev et Sdot Néguev. Un missile atterrit effectivement et explose dans un terrain vague. 
06h30. 16 personnes ont été tuées dans une école de l’UNRWA - Le chef de l'agence onusienne très en colère
Des obus de chars ont frappé ont touché de plein fouet deux salles de classe d'une école de l'UNRWA, l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens, dans le camp de Jabaliya, au nord de la bande de Gaza. Ces civils s’étaient réfugiés dans cette école de l'UNRWA après avoir été avertis par l'armée israélienne que le quartier où ils résidaient risquait de subir des bombardements massifs.
Près de 180.000 civils palestiniens ont trouvé refuge dans 83 écoles gérées par l'UNRWA. Plusieurs de ces établissements avaient déjà été la cible de tirs. Le 24 juillet, un obus israélien était tombé dans la cour d’une école à Beit Hanoun, tuant une quinzaine de Palestinien. L’armée israélienne niait toute responsabilité et accusait le Hamas d’y avoir entreposé des munitions et que celles-ci avaient explosé. Israël accuse régulièrement le Hamas de se servir des écoles, des mosquées pour y dissimuler ses armes et ses centres de commandement et, d’une manière générale, d’utiliser la population civile comme bouclier humain.
L'Agence de l'ONU pour l'Aide aux réfugiés palestiniens (UNWRA) a accusé l'armée israélienne de "grave violation du droit international", suite à ce tir contre l’école.
"Je condamne dans les termes les plus fermes possibles cette grave violation du droit international par les forces israéliennes", a déclaré Pierre Krähenbühl, chef de l'UNWRA.
"La nuit dernière, des enfants ont été tués alors qu'ils dormaient à côté de leurs parents sur le sol d'une salle de classe, dans un refuge désigné comme tel à Gaza. C'est un affront pour chacun d'entre nous, une source de honte internationale", a dit Pierre Krähenbühl. "Nous nous sommes rendus sur le site et avons rassemblé des preuves. Nous avons analysé des débris, des cratères et d'autres dégâts. Selon nos premières conclusions, c'est l'artillerie israélienne qui a frappé notre école où 3.300 personnes avaient trouvé refuge", a poursuivi le responsable onusien.
"La localisation précise" de l'école et "le fait qu'elle accueillait des milliers de personnes déplacées sont des informations qui ont été transmises 17 fois à l'armée israélienne afin de s'assurer de leur sécurité, la dernière fois à 22H00 (mardi) soir, quelques heures avant le bombardement meurtrier", a poursuivi le responsable. "C'est la sixième fois que l'une de nos écoles est frappée. Nos employés, ces gens qui mènent l'action humanitaire sont tués. Nos refuges sont surpeuplés", a-t-il encore dénoncé. "Nous ne sommes plus uniquement dans le domaine de l'action humanitaire. Nous sommes arrivés au point où il faut que des comptes soient rendus", a réclamé Pierre Krähenbühl.
07h00. Deux roquettes ont explosé dans le district d’Eshkol sans faire ni victimes ni dégâts. 
Entre 09h00 et 14h00. Plusieurs roquettes ont été tirées en direction d’Eshkol, Ashdod, Netivot et Hevel Yavne sans faire ni victimes ni dégâts.
12h00. Israël respectera une trêve humanitaire de quatre heures, entre 15 heures et 19 heures.
15h00. Entrée en vigueur de la trêve de quatre heures décidée par Israël pour des raisons humanitaires. Malheureusement, les Palestiniens poursuivaient les tirs de roquettes et les sirènes résonnaient à Ashdod, Nitzan, Nitsanim, Ashkelon, Hof Ashkelon, Sdot Néguev et Eshkol. Une roquette au moins a été détruite par le système de défense antimissile Iron Dome au-dessus d’Ashdod.
17h00. Nouveaux tirs de roquettes en direction de Netivot et Sdot Néguev. Le missile a été détruit par "Iron Dome".
18h00. Sept Palestiniens ont été tués mercredi dans un raid aérien israélien à Abasan, près de Khan Younès, dans le sud-est de la bande de Gaza. Le raid a eu lieu pendant la "trêve humanitaire" annoncée par Israël. Les Israéliens avaient prévenu que cette trêve ne s'appliquerait pas aux zones où les soldats "sont actuellement engagés dans des opérations".
18h15. Quinze personnes ont été tuées et 150 autres blessées lors d'une frappe israélienne mercredi sur un marché de Chajaya, une banlieue de l'est de la ville de Gaza.
19h10. Trois soldats israéliens ont été tués au combat mercredi dans la bande de Gaza, a annoncé une porte-parole de l'armée israélienne à l'AFP. Les trois militaires ont trouvé la mort quand deux engins explosifs ont sauté alors qu'ils venaient de découvrir un tunnel d'attaque palestinien dans une habitation du sud de la bande de Gaza, a précisé un communiqué militaire. Ces décès portent à 56 le nombre de soldats israéliens tués depuis le début du conflit le 8 juillet.
19h30. Ban Ki Moon a déclaré injustifiable l’attaque d’une école de l’UNRWA. "Ce matin (mercredi), une école des Nations unies qui hébergeait des milliers de familles palestiniennes a subi une attaque répréhensible. C'est injustifiable, les responsabilités doivent être déterminées et justice doit être rendue", a déclaré Ban Ki-Moon à son arrivée à l'aéroport de San Jose, au Costa Rica, où il se rend en visite officielle.
20h00. Incidents à Jérusalem entre manifestants arabes et armée israélienne.

Vidéos – Côté israélien :
Les paras découvrent un tunnel et un lance-roquettes parfaitement dissimulé :
https://www.youtube.com/watch?v=lh3wCtwohik&feature=p...
L’armée israélienne détruit un gros tunnel à Gaza :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&a...

Vidéo – Côté palestinien
Les brigades Ezzedine al-Qassam ont mis en ligne sur leur compte Twitter une vidéo de  l’attaque qui a eu lieu le 29 juillet contre un poste d’observation de l’armée isralienne :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

07:57 Publié dans Gaza, Hamas, Israel | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.