21/07/2014

Et pendant ce temps là…en Syrie

Troisième jour de combat pour un champ gazier
L'armée syrienne menait dimanche, pour la troisième journée consécutive, de violents combats dans un champ gazier du centre du pays pour tenter d'en chasser les miliciens de l'Etat islamique (EI) qui s’en étaient emparés le 17 juillet 2014. Au moins 40 miliciens de l'EI et 11 soldats ont péri dans la contre-attaque du régime, selon un bilan provisoire de l'OSDH (Observatoire syrien des droits de l’homme).

Plus de 270 personnes auraient été exécutées par l’Etat Islamique
Plus de 270 personnes auraient été exécutées par l'EI après avoir été fait prisonniers lors de la prise du champ gazier.
Parmi les victimes se trouvent au moins 60 membres des forces du régime syrien, selon le quotidien proche du pouvoir Al-Watan, citant une source militaire.
Sur un compte Twitter, l'EI a affirmé avoir tué "plus de 300 noussaïris" (le terme utilisé par les Jihadistes en référence aux Syriens de confession alaouite, à laquelle appartient le président syrien Bachar al-Assad). Les Jihadistes ont également capturé 15 tanks, 40 missiles Grad et beaucoup d'autres armes.
L’information concernant l’exécution de prisonniers se base pour l’instant sur des photos mises en ligne par les Jihadistes montrant les cadavres de soldats. D’après l’étude des photos, certains ont été exécutés d’une balle dans la tête, d'autres au cœur. Nombre d'entre eux sont allongés face contre terre, d'autres décapités et leur tête placée entre les jambes. Ces photos n'ont pu être authentifiées dans l'immédiat.

L’opération la plus meurtrière des Jihadistes de l’EI en Syrie
L'EI se vante d'avoir pris le contrôle du champ en seulement quatorze heures, et d'avoir bloqué la contre-attaque des renforts dépêchés par l'armée.
Selon l'OSDH, "il s'agit de l'opération la plus meurtrière commise par l'Etat islamique" à ce jour.
Le groupe s'était déjà rendu maître de plusieurs champs pétroliers dans la province de Deir Ez-Zhor où il s’est, là encore, livré à plus d’une vingtaine d’exécutions.

Les combats entre les Jihadistes de l’EI et les autres formations rebelles se poursuivent
17 rebelles ont été tués au cours d’affrontements avec l'EI près de la localité dans la province d'Alep (nord de la Syrie). Akhtarine est encore aux mains des rebelles et l’EI cherche à s’en emparer.
Dans le sud de Damas, les rebelles du Front Islamique (pro-saoudien) ont pris d’assaut, le 20 juillet,  le siège des jihadistes de l’EI dans le quartier de la Pierre Noire, au sud de Damas. Voir ces deux vidéos :
https://www.youtube.com/watch?v=cuaQ9LagNQs&feature=p...
https://www.youtube.com/watch?v=k1WqCf8avRM&feature=p...

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l’enfer des espions)

11:02 Publié dans Damas, Etat Islamique, Syrie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.