12/07/2014

Gaza - Israël : Evènements du 12 juillet 2014 – de minuit à 19H

00h00. Hurlement des sirènes et de plusieurs explosions sont entendues dans les communautés du district d’Eshkol.
02H00. Sept morts dans plusieurs raids aériens israéliens à Gaza samedi selon le porte-parole du ministère de la Santé Ashraf al-Qudra. Les quatre premières victimes ont été tuées lors d'un raid sur Jebaliya, dans le nord de la bande de Gaza. Il s’agissait d’un groupe de « terroristes » pour l’armée israélienne. Deux autres ont ensuite été tuées plus au sud, à Deir el Balah. Peu après, un jeune de 17 ans est décédé lors d'un raid sur la ville de Gaza.
660 obus et roquettes entre le 8 et le 11 juillet
Depuis le mardi 8 juillet, environ 660 obus et roquettes ont été tirés depuis Gaza, dont 140 ont été interceptés par le système de défense antimissiles Iron Dome, a indiqué l'armée israélienne.
Et les tirs se poursuivent en ce début du 12 juillet.
Obama propose sa médiation
Dans un entretien téléphonique avec M. Netanyahu, le président américain Barack Obama a proposé sa médiation pour tenter de rétablir le calme, exprimant "sa crainte d'une escalade". Mais le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, reste pour l’instant inflexible, sans se laisser entraîner dans une escalade. "Aucune pression internationale ne nous empêchera de frapper les terroristes qui nous attaquent", a assuré M. Netanyahu au cours d'une conférence de presse dans une salle sécurisée du ministère de la Défense à Tel-Aviv.
On en sait un peu plus sur le tir de trois missiles à partir du Liban
Deux roquettes avaient été tirées le 11 juillet à partir du village al-Mari à Hasbaya (Liban-Sud) sur le nord d'Israël. Une troisième avait auparavant explosé au sol au moment du lancement, ce qui a permis aux forces de sécurité libanaises de retrouver les coupables.  Il s’agit d’un cheikh fondamentaliste sunnite originaire du village de Hibariyé. Il appartiendrait à un groupe intégriste et aurait été rémunéré pour cette mission. Il s’appelle Hussein Ezzat Atoué.
La roquette défectueuse qui a explosé au sol a infligé de graves brulures au cheikh. Celui-ci s’est alors rendu dans un hôpital de la Békaa, où il a été appréhendé.
Un autre libanais avait été arrêté par les forces de sécurité libanaises un peu plus tôt. L’homme, dénommé Bou Keiss, était connu comme trafiquant d'armes. Il a reconnu avoir transporté dans son véhicule les roquettes à la frontière.
D'autres éléments de preuve, notamment des appareils de communication, des cartes indiquant l'emplacement des rampes de lancement ont été trouvés dans le véhicule. Cette piste a facilité l'arrestation du cheikh Atoué, l'auteur des tirs. Ce dernier a révélé avoir été assisté par deux Palestiniens, membres du même groupe fondamentaliste. Les forces de l'ordre les recherchent activement.
En milieu de matinée, les services de renseignement de l'armée avaient déjà trouvé, dans le champ d'oliviers entourant le village d'al-Mari, les rampes de lancement des roquettes ainsi que deux roquettes d'un calibre de 107 mm prêtes à l'emploi et qui ont aussitôt été désamorcées.
04h00. Les sirènes retentissent deux fois en quelques minutes à Beersheba et dans la région de Mirhavim. Trois roquettes explosent effectivement dans des terrains vagues. Le Bureau de presse de l'armée israélienne informe qu’une roquette a été détruite par le système de défense antimissile "Iron Dome".
L’armée de l’air israélienne réduit en poussière une maison située à Khan Younès appartenant à l’activiste du Hamas Yahya Sanuaru, libéré de prison à l'automne de 2011, en vertu de l’échange de prisonniers contre le soldat Shalit. 
05h00. Les sirènes hurlent à nouveau à Eshkol avertissant la population de l’arrivée  de roquettes. Peu de temps après, plusieurs explosions retentissaient. Pas d’indication de victimes.
Les avions israéliens attaquent également des cibles dans le nord de Gaza, près de Beit Lahiya. Selon l'agence palestinienne Safa, l'un des missiles a frappé une maison de retraite, où se trouvaient des femmes et des enfants. Selon le "Palestinian Information Center" appartenant au Hamas, le raid aurait coûté la vie à six personnes, dont trois femmes handicapées. L'armée israélienne n'a pas commenté ces informations.
À 06:30. Les forces navales et aériennes ont lancé une série d'attaques contre la zone de la ville de Gaza et dans le sud, tuant deux personnes.
07H00. Trois Palestiniens ont été tués samedi matin dans un nouveau raid israélien lancé sur la ville de Gaza, portant le nombre de Palestiniens tués à 121 depuis le début de l'opération israélienne  il y a cinq jours, a-t-on indiqué de source médicale. Les trois hommes ont été tués dans le quartier de Tufah, dans l'est de la ville.
08h00. Pendant la nuit, l'armée israélienne a attaqué 60 objectifs à l’intérieur de la bande de Gaza. Parmi les objectifs se trouve le lanceur impliqué dans le tir nocturne d’un missile contre  Beersheba. En outre, l'armée a effectué « les assassinats ciblés de dix  terroristes, pour reprendre le jargon militaire israélien. Depuis le début des affrontements, Tsahal a attaqué environ 1160 objectifs dans la bande de Gaza.
09h00. Plusieurs tirs de roquettes sur le Conseil régional d’Eshkol. Deux autres roquettes ont explosé en pleine campagne, personne n'a été blessé.
11h00. Suite des attaques palestiniennes contre le Conseil régional d’Eshkol. Une roquette a atterri dans un secteur inhabité. 
Des missiles ont également visé le Néguev occidental, au centre du pays. "Iron Dome" a abattu deux missiles à Rehovot et Rishon Lezion. Deux autres sont tombés dans la région de Lakis, un autre dans le Néguev occidental.
12.00. Le Néguev occidental est à nouveau la cible de tirs de roquettes. Un "Qassam" explose dans un terrain vague.
13h00. Les Palestiniens tirent sept roquettes sur le Néguev occidental et trois autres en direction de Beersheba. Pas de victimes.
14h00. Poursuite des tirs de missiles sur le Néguev occidental. Une roquette touche une maison à Netivot.
Poursuite des bombardements des zones adjacentes à la bande de Gaza.
15h00. Poursuite des tirs de roquettes sur des secteurs proches de la bande de Gaza.
Une frappe israélienne tue six personnes, selon des informations en provenance de Gaza. Les victimes ont trouvé la mort dans le quartier Cheikh Radouane, à l'ouest de la vaste agglomération de Gaza, selon cette source qui n'a pas donné d’information sur l'identité des personnes décédées.
Les Palestiniens continuent de tirer sur le Néguev occidental, Sderot et Beersheba. Aucun blessé n'a été signalé.
16.00. Néguev occidental de nouveau soumis à des tirs de roquettes. Aucun blessé n'a été signalé.
17h00. Les Palestiniens tirent au moins un missile en direction d'Ashkelon. Aucun blessé n'a été signalé.
L'armée israélienne affirme avoir tué trois terroristes impliqués dans des attaques à la roquette.
18.00. Les Palestiniens tirent une salve sur la région centrale d'Israël. Les sirènes retentissent à Ashdod, Rehovot, Lod, Ramle, Yavne, Rishon Lezion et Nes Ziona. Le système antimissile "Iron Dome" abat six fusées. D’autres roquettes frappent des zones inhabitées près de Yavne. A Rishon Lezion une personne a été légèrement blessée alors qu’elle regagnait un abri.
Six roquettes frappent également le Néguev occidental sans faire de victimes.
Les sirènes retentissent à Jérusalem et plusieurs villages environnants. Les Palestiniens affirment que des missiles M-75 ont été tirés sur la capitale israélienne. Deux violentes explosions ont été entendues à Jérusalem peu après que les sirènes aient retenti dans la ville.
Au moins six roquettes avaient déjà été tirées cette semaine depuis la bande de Gaza en direction de la région de Jérusalem, située à 80 km de l'enclave palestinienne. Il ne semble pas que le tir de missiles de ce samedi soir ait fait des victimes. Un missile serait également tombé sur Hébron.
19h00. Le Conseil du district d’Eshkol est à nouveau soumis à des tirs de roquettes. Pas de victimes.
Huit Palestiniens ont encore été tués au cours d’une série de frappes israéliennes, ce qui porte jusqu’ici  à trente morts le bilan du cinquième jour du conflit. Les victimes sont décédées dans la ville de Gaza, au centre de l'enclave à El-Bouerij et au nord  de Jabaliya.

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l’enfer des espions)
 


 

 

 

 

19:34 Publié dans Gaza, Israel | Lien permanent | Commentaires (9) | | | | |

Commentaires

Cher Monsieur,

Puisque vous avez le titre de conseiller auprès des politiciens, des universités etc, peut-être pourriez-vous leur passer ce lien qui instruit, informe et, en finale permettrait peut-être d'éviter des futurs bains de sang?

Au minimum, ces gens auraient la bonne information; ce faisant, les débats sur le sujet seraient en toute connaissance de cause de grande qualité.

Vous auriez tous les honneurs, nos enfants vous en seraient reconnaissant et l'humanité pourrait continuer son évolution dans le progrès et la Liberté.

Merci de votre attention.

Écrit par : Pierre NOËL | 12/07/2014

Excusez-moi voici le lien:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/01/17/fatrasies-coraniques/

Écrit par : Pierre NOËL | 12/07/2014

Je crois avoir une analyse beaucoup plus simple :

Les terroristes sont des deux côtés. Car celui qui sème la terreur est forcément un terroriste.

Mais il y a chez nous des formes de terrorisme bien plus sournois, qui n'utilisent pas d'armes, de rockets, de bombes, pour faire les mêmes effets : tuer à petit feu, ce qui est encore pire.

Écrit par : Jmemêledetout | 12/07/2014

Comme un des commentateurs sur ce site a aussi écrit (navrée de ne plus me rappeler de son nom):Les deux parties, palestiniennes et israeliennes sont
bornées et enfermées.
Tous meurent à Gaza ou que l autre partie vit dans une insécurité effroyable au Sud d Israel.
Ils pensent lutter pour la Patrie, pour Dieu et Allah, pour leur sécurité. Djihad des Ultra en Israel et Djihad puissance 100 chez les "Islamistes radicaux". Les extrémistes sont des néo-nazis de chaque bord. Ils meurent rapidement ou lentement en "faveur" des Industriels et du Capital avec leurs leurres en plastique.

Écrit par : Sara | 12/07/2014

77% des 1100 Palestiniens blessés à Gaza ce matin du 13 juillet sont des civils. Ils ne luttaient pas. La vie à Gaza sous blocus depuis 7 ans était déjà un mort lent. Je ne comprends pas bien ce commentaire.

Écrit par : Caroll Scheller | 13/07/2014

Sara, au lieu de projeter vos ressentis dans l'analyse des décisions prises par les protagonistes, écoutez-les, écoutez chacun de leurs mots. C'est plus simple et plus proche de la réalité.

Écrit par : archi-bald | 13/07/2014

Voici une lettre adressée au Président de la République Française:

Monsieur le Président,
Votre position est honteuse. Vous donnez le feu vert à Israël pour attaquer la population de Gaza sous le prétexte qu’Israël a un droit à l’auto-défense. Il est honteux que vos propos assimilent l’occupant avec l’occupé. Vous ne pouvez pas comparer des fusées amateurs à des chasseurs F-16. Vous évitez à Israël toute pression pour le contraindre à stopper son agression.
Israël tue beaucoup de femmes et d’enfants, parce qu’Israël cible des maisons.
Déjà plus de 125 morts et plus de 800 blessés alors que les hôpitaux de Gaza sont sous-équipés .

Tous ces Palestiniens qui meurent, hommes, femmes enfants, vous nous avez rendu, nous les Français, complices de leurs assassinats.
-------------------------
Autres info affligeantes:

Neuf jeunes Palestiniens, principalement des jeunes, qui suivaient la coupe du monde à la télévision dans un café en bord de mer, le « Fun Beach Club », étaient déchiquetés par un missile.

Mr Netanayou a tué quelques dirigeants du Hamas mais cela ne lui suffit pas car la centaine restante ne sont que des civils innocents, des femmes et des enfants et des familles entières comme la dernière de 7 morts d une seule famille.

122 morts palestiniens jusqu’à cette heure-ci, dont 37 enfants, 20 femmes et 18 personnes âgées suite à des bombardements israéliennes en quatre jours.
870 blessés lors de ces bombardements aveugles de l’armée de l’occupation israélienne, dont 150 femmes et 220 enfants

2 handicapés ont été tués.

Plus de 1900 raids israéliens en cinq jours partout dans la bande de Gaza

230 maisons ont été détruites suite à ces bombardements aveugles

800 maisons touchées par les bombardements

Plus de 1500 personnes sont sans-abri après la destruction de leurs maisons.

18 mosquées ont été détruites

Un hôpital a été touché

3 centres médicaux ont été touchés

une association des handicapés à été détruite- quelle honte !

Écrit par : Natacha | 13/07/2014

Navrée,
Au cas où mon texto sur Gaza serait publié,
voici le lien du site de l Union Juive Française pour la Paix UJFP duquel j avais pris des extraits sans mentionner, par mégarde,l origine:

http://www.ujfp.org/spip.php?article3317

Écrit par : Natacha | 13/07/2014

@Jean-René Belliard

Merci de nous confirmer les nouvelles que nous recevons, sans vous positionner haineusement comme le font certains blogueurs qui attisent la violence qui sévit en Europe contre les Juifs. Parce qu'il ne faut pas rêver, Leurs billets suintent leur antisémitisme et rien d'autre!

Je commence à comprendre ce que les juifs ont subi durant les années 30, car il se renouvelle à travers ces blogueurs nostalgiques du J, les revanchards du Rapport Bergier qui a mis à nu leurs doubles de cette sombre époque!

Écrit par : Patoucha | 14/07/2014

Les commentaires sont fermés.