11/07/2014

Peine de mort requise contre Rifaat Eid

Rifaat Eid est le leader de la communauté alaouite dont la place forte est le quartier alaouite de Jabal Mohsen à Tripoli. Il est également le secrétaire général du Parti Démocratique Arabe. Rifaat Eid est le fils d’Ali Eid. La famille Eid, comme l’ensemble de la communauté alaouite libanaise a pris fait et cause pour le régime syrien de Bachar el-Assad.


Peine de mort requise pour meurtre
Le juge d'instruction militaire, Riad Abou Ghida, a requis vendredi 11 juillet 2014 la peine de mort contre le secrétaire général du Parti démocratique arabe, Rifaat Eid, et trois caïds de Jabal Mohsen pour meurtre, terrorisme et incitation aux combats entre Jabal Mohsen (alaouite) et Bab el-Tebbaneh (sunnite), les deux quartiers rivaux de Tripoli.

En fuite en Syrie ou en Californie
Le leader alaouite serait en fuite en Californie, selon le ministre de la Justice Achraf Rifi. Cependant, selon plusieurs sources, Rifaat Eid et son père, l'ancien député Ali Eid, seraient en Syrie. Et des témoins libanais à Damas auraient vu Rifaat Eid dans un hôtel de la capitale syrienne.

Responsable des attentats contre des mosquées de Tripoli
Ali Eid était poursuivi dans le cadre du dossier du double attentat contre les mosquées sunnites al-Taqwa et as-Salam dans la capitale du Liban-Nord. Ces attentats avaient causé la mort de plus de soixante-dix fidèles.

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l’enfer des espions)

21:05 Publié dans Rifaat Eid | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.