05/07/2014

Les combattants de l’EI avancent vers la base aérienne militaire de Bagdad

Les combattants de l’Etat Islamique menacent la base aérienne d’al-Muthanna
Les combattants de l’Etat Islamique (EI) et ses alliés des tribus sunnites ont avancé en direction de la base aérienne militaire d'Al-Muthanna, qui fait partie de l'aéroport international de Bagdad, selon les derniers rapports des services en date du vendredi 4 Juillet. Cette base est située à 16 km à l'ouest du centre de Bagdad. Trois colonnes, de 1000 à 1500 combattants chacune, avançaient vers la base militaire en provenance du nord et de l'ouest à bord de Humvees et de véhicules de transport de troupes  blindés (APC) de fabrication américaine pris à l'armée irakienne.
Les stratèges militaires de l'Etat islamiste, dont beaucoup étaient des officiers de l'armée de Saddam Hussein, ne semblent pas considérer, pour l’instant, que la prise de la capitale, Bagdad, est prioritaire. Ce qui les intéresse, ce sont les bombardiers stationnés sur la base aérienne de Bagdad, dont certains viennent à peine d’être livrés par l'Iran et la Russie. L'Iran a envoyé quatre Su-25UBKMs et quatre Su-25KMs avec leurs équipages, et les Russes six Sukhoi Su-25 Frogfoots, avec leurs équipes d’entretien au sol.
L’aéroport militaire al-Muthanna est gardé par les forces spéciales irakiennes, mais ces forces ne semblent pas inquiéter les combattants de l’EI pour qui la prise de la base devrait être une simple formalité.
La prise de la base aérienne permettrait à la rébellion sunnite de contrôler l’espace aérien au-dessus de Bagdad. Elle leur fournirait également une base avancée pour bombarder la ville en support d'une entrée des Islamistes dans la banlieue sunnite de l'ouest de Baghad.

L’EI profite d’une erreur stratégique de l’Etat-major irakien
L’Etat major irakien  a fait l'erreur de retirer la 4e division de l'armée basée dans la ville chiite de Karbala pour la déployer à Samarra, à 125 km au nord de Bagdad. Samarra est une ville à majorité sunnite possédant des lieux saints de l'Islam chiite. le déplacement de la 4e division a laissé la voie libre aux colonnes islamistes pour s’approcher dangereusement de la base aérienne d’al-Muhanna, sans se voir opposer de sérieuse résistance.
 
L’évolution de la situation va sans doute contraindre les USA  à intervenir
L’évolution de la situation en Irak est très inquiétante et pourrait contraindre le président Barack Obama à accélérer l’engagement de la force aérienne américaine pour stopper l’avance jihadiste. La semaine écoulée a donné lieu à d’intenses discussions entre la Maison Blanche et le Pentagone. Le 3 Juillet, le général Martin Dempsey, président de l'US Joint Chiefs of Staff, a laissé ouverte la possibilité d'un élargissement du rôle des conseillers militaires américains en Irak. Les frappes aériennes sont l'une des options, a-t-il précisé.
L'administration Obama devrait normalement décider dans les prochaines heures une frappe aérienne américaine pour empêcher les islamistes de l’EI avant de s’emparer de la base aérienne d’al-Mouthanna.

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

14:37 Publié dans Bagdad, Etat Islamique, Etats-Unis, Irak, Iran, Samarra | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.