02/07/2014

Les Brigades Abdallah Azzam lancent en arabe et en persan un ultimatum au Hezbollah

 

Les Brigades jihadistes Abdallah Azzam menacent le Hezbollah libanais
Le porte-parole des Brigades Abdallah Azzam, cheikh Sirajeddine Zreikat, a lancé en arabe et en persan un ultimatum au Hezbollah, lundi 1er juillet, lui demandant de retirer ses troupes de Syrie  « avant qu'il ne soit trop tard ».
 « Je dis au parti de l'Iran, sortez vite de Syrie, avant qu'il ne soit trop tard », a lancé Zreikat sur son compte Twitter. « Si vous ne comprenez pas l'arabe, je vous le répèterais en iranien », a-t-il ajouté. C’est la raison pour laquelle l’ultimatum a été lancé une nouvelle fois en persan.

Le Hezbollah libanais responsable de nombreux assassinats et attentats au Liban et en Syrie
Pour Zreikat, le Hezbollah libanais est responsable des attentats contre les mosquées al-Takwa et al-Salam à  Tripoli, l'incendie de la mosquée Bilal à  Abra, d’assassinats des arrestations politiques, ainsi que des exactions et des meurtres en Syrie de nombreux civils, parmi lesquels des femmes et des enfants.
Zreikat a également accusé le Hezbollah d’avoir assassiné Rafic Hariri et d'autres leaders du camp souverainiste libanais du « 14 Mars » comme Walid Eido, Samir Kassir, Gebran Tuéni, Wissam el-Hassan et Mohammad Chatah.

Pour Zreikat, le terroriste est la rispote adéquate
« Si le terrorisme est la riposte adéquate à  vos crimes, attendez-vous alors à  de nombreux épisodes qui vous feront oublier à  chaque fois ceux qui les ont précédés, jusqu'à  ce que nos familles et nos enfants retrouvent la sécurité en Syrie », a-t-il lancé.
 « Je vous préviens, parti de l'Iran, vous avez bâti une base solide au Liban pour votre guerre, puis vous avez réitéré vos agissements en Syrie. Je prie Dieu qu'il vous attire dans la bataille en Irak », a-t-il ajouté, accusant le Hezbollah de se faire « le gardien des frontières d'Israël»

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l’enfer des espions)

 

 

19:29 Publié dans Brigades Abdallah Azzam, Hezbollah | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.