30/06/2014

Les corps des trois adolescents israéliens enlevés ont été retrouvés en Cisjordanie

Les corps retrouvés dans la région d’Hébron
Les forces de sécurité ont retrouvé les corps de Gil-Ad Shaer, Naftali Fraenkel et Eyal Yifrah, les trois jeunes Israéliens enlevés il y a 18 jours, dans un champ de la région d’Hébron, à  Beit Kahil.
 
Shin Bet
La découverte a été faite après que le Shin Bet ait concentré ses efforts au cours des deux derniers jours dans la région d’Hébron.

Affrontements
Des affrontements ont éclaté entre les forces israéliennes et des Palestiniens dès que la nouvelle a été connue. Le traumatisme est énorme pour la population israélienne qui a vécu pendant 18 jours avec l’espoir qu’on retrouverait les trois jeunes. Il faut s’attendre à des actions de représailles contre le Hamas

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

21:18 Publié dans Hamas, Israel | Lien permanent | Commentaires (11) | | | | |

Commentaires

Il serait plus juste de ne pas induire en erreur, les représailles contre le Hamas à Gaza ne sont pas directement liées à l'assassinat des trois jeunes, mais à plus de 50 missiles tirés sur les populations du sud israélien depuis 4 ou 5 jours.

Concernant Jenin, le jeune ayant été abattu était armé et à tirer et menaçait de tirer à nouveau sur les forces israéliennes, tout a été filmé et les images parlent d'elles-mêmes.

Selon un responsable du gouvernement, les représailles contre le Hamas ne débuterons qu'une fois l'enquête terminée.

Écrit par : Simon | 01/07/2014

Ce qui est curieux, c'est cette volonté partagée par les médias francophones et suisses voulant impérieusement lié les ripostes d'hier avec la découvertes des trois corps, les médias espagnols et anglais ne font pas cet amalgame.

Encore une tentative aboutie de victimisation des terroristes du Hamas ?

Je ne vois pas d'autre explication.

Car lorsque des opposants du Hamas furent massacrés par centaines à Gaza, les médias sont restés bibliquement silencieux, plus de 700 gazaouis opposants du Hamas ont été assassinés suite à des jugements sommaires, parmi lesquelles des familles chrétiennes prisent en otage par les militants pro-iraniens.

Ne pas, non plus oublier que les ripostes israéliennes sont ciblées avec une précision et des renseignements faisant pâlir de jalousie les plus grandes puissances de la planète, il y a 3 jours, 2 militants du Hamas ont été liquidés sur la cote de Gaza par un missile extrêmement précis sans faire aucun autre dégât hormis la cible choisie.

Il s'agissait de deux responsables de la fabrication de qasams, missiles confectionnés avec des tuyaux d'irrigations laissés par Israël en 2006 et tirés à plus de 15'000 occasions sur le sud-israéliens sur un total de 18'000 lancements dont des rockets et des missiles fabriqués en Iran et en Syrie. D'où le blocus imposé par l'ONU et non pas Israël comme il est systématiquement affirmé par des sortes de propagandes comme celle précitée.

Écrit par : Simon | 01/07/2014

@Simon,
« Ce qui est curieux, c'est cette volonté partagée par les médias francophones et suisses voulant impérieusement lié les ripostes d'hier avec la découvertes des trois corps, les médias espagnols et anglais ne font pas cet amalgame.

Encore une tentative aboutie de victimisation des terroristes du Hamas ? ... »

Encore un malheureux amalgame causé par cette sacrée différence de "norme" qu'évoquait Mme Finkel dans son récent interview avec la TdG:

http://www.tdg.ch/monde/asie-oceanie/Nos-enfants-sont-kidnappes-Et-que-fait-le-monde-/story/13563914

----
TdG: "Les gens d’ici sont étonnés d’apprendre que des jeunes israéliens font régulièrement de l’auto-stop dans une colonie juive de Cisjordanie, en territoire palestinien selon le droit international. Pourriez-vous expliquer la situation ?"

RF: D’abord, nous avons des normes différentes (ndlr : Israël estime que ces territoires sont « disputés » et non pas « occupés »). Ensuite, la population, dans cette zone, est juive.
----

Evidemment, dans cette zone où la population est pourtant juive, il doit être plus fréquent d'y rencontrer des maraudeurs du Hamas que des criminels juifs.

Heureusement, Netanyahu y a mis de l'ordre puisqu'il "a promis de «faire payer» le Hamas islamiste.". Exercice facile pour Netanyahu, puisque ca fait toujours du bien pour certains de le dire, pour d'autres de le faire, et ca permet de museler l'opposition israélienne.

Et dans la foulée, de tirer un majestueux pénalty dans la fourmillière en arrêtant le président du Parlement palestinien Aziz Dweik, qui évidemment s'inscrit dans le cadre de la coupe du monde, plutôt que dans une tentative de fracasser l'union toute fraîche du Fatah et du Hamas qui ont récemment annoncé la constitution d'un gouvernement d'union.

http://www.tdg.ch/monde/Les-Palestiniens-se-reconcilient-au-grand-dam-d-Israel/story/19142971

Gageons que les preuves de l'implication du Hamas dans l'enlèvement permettront de déterminer l'énorme gain politique et stratégique escompté par une telle opération.


« Selon un responsable du gouvernement, les représailles contre le Hamas ne débuterons qu'une fois l'enquête terminée. »

Ah ben puisqu'il le dit.
En attendant, faisons nous encore du bien...

« L'armée israélienne a démoli dans la soirée les maisons des deux principaux suspects de l'enlèvement, deux membres du Hamas à Hébron, toujours recherchés. »
http://www.tdg.ch/monde/Les-trois-jeunes-Israeliens-ont-ete-retrouves-morts-/story/20426878

Écrit par : Chuck Jones | 02/07/2014

Chuck Jones, je vais commencer par votre dernière intervention.

Concernant les deux suspects, c'est avéré que les deux habitants des maisons détruites, sont bien les assassins des 3 jeunes auto-stoppeurs, cela ne fait pas le moindre doute et je sais de quoi je parle, entre temps, et avant les explosions ayant détruits les deux maisons, l'ADN des deux assassins avait été retrouvé sur les cadavres des victimes.

Que ces deux assassins soient liés au hamas, là non plus, pas de doute possible, la seule question restée encore ouverte ou non-communiquée est : Ces deux assassins ont-ils bénéficier du soutien du hamas dans leur fuite et y a t-il eu d'autres exécutants et avec quelle armes à feu ont-ils été exécutés, où les deux assassins ont-ils obtenus ces ou cette arme ?

Mais nul besoin de trop s'inquiéter, les services de renseignement intérieurs israéliens possèdent déjà suffisamment d'indices et de preuves pour entreprendre des mesures adaptées vis-à-vis des responsables, ainsi qu'envers les auteurs qui seront retrouvés et traduits devant des juges d'ici peu.

Les noms des auteurs étaient connus sans pour autant avoir été révélés à la presse, déjà quelques heures après la disparition des 3 jeunes.

Vous avez, déclaré ceci :

"Encore un malheureux amalgame causé par cette sacrée différence de "norme" qu'évoquait Mme Finkel dans son récent interview avec la TdG:"

Je ne vais pas commenté les éventuelles interprétations des déclarations d'une mère faites à titre personnel, ni l'article de la TdG qui n'amène pas grand chose de nouveau dans cette affaire.

Vous déclarez :

"Evidemment, dans cette zone où la population est pourtant juive, il doit être plus fréquent d'y rencontrer des maraudeurs du Hamas que des criminels juifs."

Cela s'avérera certainement, le jour où un berger arabe aura mordu un allemand.

Il serait également stupide de blâmer l'ensemble de la population musulmans des territoires anciennement occupés suite à 2 guerres entreprise notamment par l'Egypte et la Jordanie et par la suite, des territoires abandonnés par ces mêmes pays. Cependant, au vu des propagandes antisémites entretenues par des mouvements largement financés par des organisations dépendantes de l'ONU et de fonds provenant d'états démocratiques, en particulier européens, met en contraste le peu de violence au vu des moyens à disposition, dessins animés pour enfant qui tous les matins invitent des bambins à exterminer des juifs et de faire défiler des poupons ne sachant pas encore marcher avec des ceintures explosives lors de défilés du Hamas, ne laisse pas trop de doute sur l'avenir des esprits influençables, ce qui semble ne pas atteindre uniquement des enfants largement endoctrinés et pour qui il est interdit de contredire la moindre virgule.

Écrit par : Simon | 03/07/2014

Chuck Jones; pourriez vous écrire vos idées en français plutôt qu'en sous-entendus..

Autre point, Simon évoque qqc d'intéressant que je reformule ainsi. Les palestiniens n'intéressent l'occident bien-pensant que quand ce sont des juifs qui les tuent. Et ceci depuis des décennies.

Lorsque ce sont des syriens qui les affament, on s'en fiche.
Lorsque ce furent les phalanges libanaises qui les ont massacrés, on s'en fichait.
Lorsqu'ils s'entretuent ou qu'il tirent des missiles sur leurs propres enfants comme il y a une semaine, on s'en fiche.
Lorsqu'en 1970, les jordaniens en ont massacrés des milliers pour s'en débarrasser, on s'en fiche.
Lorsque les égyptiens les combattent à Gaza, on s'en fiche.
En fait, je suis à la recherche d'un cas, un seul parmi les très nombreux potentiels, où des palestiniens se sont fait maltraités par des non-juifs et qu'il en a résulté des manifestations de solidarité.

Mais lorsqu'un jeune arabe est assassiné et qu'il existe une possibilité que ce soit par des juifs, alors là on ne s'en fiche plus et on fonce avant même la découverte des auteurs.

Moi, je trouve cela intéressant mais pas tout à fait en accord avec mes valeurs.

Écrit par : archi-bald | 03/07/2014

archibald,

"Autre point, Simon évoque qqc d'intéressant que je reformule ainsi. Les palestiniens n'intéressent l'occident bien-pensant que quand ce sont des juifs qui les tuent. Et ceci depuis des décennies."

Vous en avez l’impression que c’est ainsi, mais cela ne signifie pas que cette impression soit l’image de la réalité. J’ai déjà eu l’occasion de le dire, contrairement à ce qu’il vous paraît, on ne s’intéresse pas aux Palestiniens en tant que Palestiniens, sinon en tant qu’êtres humains. De même que on ne s’intéresse pas aux Tibétains en tant que Tibétains sinon en sa qualité d’êtres appartenant à l’espèce humaine. Si on s’intéresse aux sort des Tibétains ce n’est pas motivés par une quelconque inclinaison antichinoise, sinon tout simplement du fait du non respect des droits fondamentaux des Tibétains par les autorités chinoises. Mais vous ne voulez pas entendre. Cela ne convient pas a vos illusions. Je parie d'ailleurs que vous n'allez pas répondre à mon commentaire, tout simplement parce vous fuyez.


"Lorsque ce sont des syriens qui les affament, on s'en fiche."

En Syrie il y a une guerre civile et les victimes de cette guerre, sont les populations civiles, qu’elle soient d’origine palestinienne ou autres, chrétiennes, orthodoxes, sunnites, chiites, etc. etc. En l’occurrence c’est vous qui faites ici une particularité, comme si les seules victimes qui mériteraient intérêt, seraient palestiniennes.


"Mais lorsqu'un jeune arabe est assassiné et qu'il existe une possibilité que ce soit par des juifs, alors là on ne s'en fiche plus et on fonce avant même la découverte des auteurs."

Cela me fait penser plutôt à la manière qu’il a eu le gouvernement israélien de désigner les coupables de ce qui était encore l’enlèvement des trois jeunes israéliens.


"Moi, je trouve cela intéressant mais pas tout à fait en accord avec mes valeurs."

En effet, le paragraphe précédant de votre commentaire, semble indiquer que vos valeurs sont sélectifs.

Écrit par : Largo | 03/07/2014

Ils ne faisaient pas du stop et n'étaient pas des "colons"....

"l’enregistrement de l’appel d’un des adolescents kidnappés"
2 juillet 2014|

Le téléphone portable d’un des trois jeunes Israéliens enlevés par des Palestiniens en Cisjordanie et tués rapidement après, a émis plus d’une heure après qu’un des trois adolescents a appelé la police pour prévenir de leur kidnapping.

Le kidnapping d’Eyal Yifrach, 19 ans, Gil-ad Shaar, 16 ans et Naftali Fraenkel, 16 ans, a eu lieu au sud de Jérusalem, à un arrêt de bus dans le Gush Etzion, vers 22h15, le 12 juin. Un des adolescents a contacté la ligne d’urgence de la police dix minutes plus tard.

L’enquête initiale a montré que vers 23h20, les kidnappeurs ont retiré les batteries des téléphones de deux des otages, pour éviter d’être localisés. En revanche, le téléphone du troisième avait une batterie inamovible.

L’appareil a été déconnecté et a arrêté d’émettre seulement après qu’il a été détruit,.....
Dans un morceau d’enregistrement, d’une minute, de l’appel, rendu public pour la première fois, mardi 1er juillet, on entend clairement un des jeunes dire qu’il a été enlevé.

« Ils m’ont kidnappé » chuchote l’adolescent au téléphone, alors que l’on entend en fond les kidnappeurs crier en hébreu avec un accent arabe aux trois jeunes de ne pas bouger. Le destinataire tente d’interagir avec l’émetteur de l’appel mais ne reçoit pas de réponse. Quelques secondes plus tard, plusieurs bruits retentissants, vraisemblablement des coups de feu, se font entendre. On entend alors quelqu’un gémir dans la voiture. A ce moment-là, une voix toujours dans la voiture dit en arabe
« prends-lui le téléphone ».

Personne dans la voiture ne parlera plus jusqu’à la fin de l’extrait de 49 secondes. A la fin, le supérieur du destinataire de l’appel est entendu au téléphone, il demande plusieurs fois à l’appelant où il se trouve.

Les kidnappeurs, réalisant qu’un appel a été passé, ont tiré à bout portant sur les trois adolescents à l’arrière de la voiture, selon une confirmation de sources militaires.

Les ravisseurs ont enterré les corps dans un champ à proximité et ont mis le feu au véhicule. Les enquêteurs de police ont dit qu’à l’intérieur du véhicule brûlé, ils ont trouvé huit balles, des traces de sang, une chemise déchirée et brûlée, une kippa noire et un disque de musique hassidique tous les deux utilisés par les kidnappeurs sans doute pour ne pas éveiller les soupçons des adolescents.

L’enregistrement de l’appel a vite été diffusé à travers le pays, jeudi, par le biais de l’application de messagerie instantanée Whatsapp, ce qui aurait incité le Shin Bet à lever l’interdiction de sa publication.

Cependant, l’appel a continué bien après le moment où les morceaux divulgués s’arrêtent.

Dans la plus longue version, non-diffusée, de l’enregistrement, les deux kidnappeurs sont entendus en train de se parler en arabe. Les ravisseurs sont plus tard entendus appeler une autre personne pour lui dire que « nous en avons trois », sans aucun doute, en référence aux enfants kidnappés, selon Walla.

L’appel a duré près de deux minutes et demie.

-------

Colons ? Eyal Yifrach, 19 ans, était originaire d’Elad, situé en territoire israélien internationalement reconnu, Naftali Frenkel, 16 ans, était originaire de Nof Ayalon, situé également en territoire israélien internationalement reconnu. Quant à Gilad Shaer, 16 ans, il était originaire de la localité de Tamon, située en Zone C, reconnue par les Accords d’Oslo comme sous souveraineté israélienne, une souveraineté tout autant reconnue par l’Autorité palestinienne et par le Hamas pour se dédouaner de toute responsabilité dans l’enlèvement.

Écrit par : Patoucha | 03/07/2014

@Simon,

Merci pour vos commentaires fort intéressants, si ceux-ci ne visent que des détails de ma propre intervention, qui semble elle-même avoir raté l'exposé de son intérêt principal.

En style plus direct donc, reformulée:

"Quel avantage le Hamas pouvait-il espéré, pour justifier d'une opération *** commandée ***, justifiant enlèvements et meurtres ?"

Écrit par : Chuck Jones | 03/07/2014

Omis le lien des articles. Désolée!:

The Times Of Israel

Le Monde Juif

Écrit par : Patoucha | 03/07/2014

Chuck Jones, tant que les ong, l'ONU et les divers gouvernements verserons des milliards sur les comptes numérotés des leaders de mouvements terroristes, certains aurons intérêt à entretenir le feu sacré.

Écrit par : Simon | 04/07/2014

Largo
Je souscris totalement à la vision que seule la qualité d'être humain devrait être prise en compte.
Mais je m'étonne justement que ceux qui se disent amis des palestiniens ne considèrent ces derniers comme êtres humains dignes d'intérêt que lorsque ce sont des juifs qui les tuent.
Mon système de valeurs, lui, ne fait pas de différence...

Quand à l'annonce prématurée, nous savons maintenant que les israéliens avaient tous les éléments en main dès le premier matin. Ils connaissaient le nom des auteurs et savaient qu'ils avaient tiré sur au moins un des otages. Par contre, ils ne savaient pas si les autres étaient vivants, d'où le black-out durant la recherche. En conséquence, nous pouvons comprendre maintenant que leur affirmation n'était pas prématurée mais plutôt robuste.

Au passage, on apprend via des interviews que la Maman d'un des assassins est fière de ce qu'a fait son fils et que la Maman d'une des victimes appelle au calme et à faire confiance à la justice.

Ceci n'est pas le cas pour le malheureux jeune arabe de Jerusalem qui a été assassiné. Pour l'instant, hormis les enquêteurs et leurs autorités, personne ne sait comment où va l'enquête. Les arabes accusent Israël et organisent des émeutes. Les israéliens sont horrifiés à l'idée qu'un des leurs aient pu faire cela, rappellent qu'il existe des probabilités de crimes d'honneur (assassinat de déshonneur, plutôt) et qu'il est nécessaire d'attendre d'en savoir plus avant de prendre position.

Écrit par : archi-bald | 04/07/2014

Les commentaires sont fermés.