30/06/2014

20 kamikazes seraient récemment entrés au Liban

4000 étrangers étroitement « surveillés » au Liban
Selon la  direction de la Sureté Générale (SG) libanaise, se basant sur des informations en provenance de services de renseignement occidentaux, une vingtaine de Jihadistes kamikazes seraient entrés récemment au Liban, parmi lesquels les trois auteurs des derniers attentats suicides et les deux personnes arrêtées, dont un Français d'origine comorienne. 
Des mesures urgentes ont aussitôt été prises. C’est ainsi que les autorités libanaises ont refusé d’accorder des visas à 60 personnes de nationalités arabes et européennes arrivées à l’aéroport de Beyrouth.
4000 étrangers séjournant actuellement au Liban font également l’objet d’une étroite surveillance. Seront particulièrement surveillés les voyageurs qui se sont rendus au Liban via la Turquie.

Arrestation d’un jordanien
Samedi, la Sureté Générale a perquisitionné un hôtel dans la région de Sayfi (Est de Beyrouth) où elle a arrêté un jordanien de 20 ans environ. Il ne détenait que 30 dollars et un billet d’avion allez sans retour. Les autorités le suspectent d’avoir projeté un attentat suicide contre le restaurant as-Saha dans la banlieue de Beyrouth.

L’armée saisit des explosifs à Akkar
L'armée libanaise a perquisitionné, samedi 29 juin, plusieurs localités du Akkar (Nord-Liban), ainsi que le camp d’Aziziyé qui abrite des réfugiés syriens.
Ces perquisitions faisaient suite aux aveux des détenus Alaa Kanaan et Mahmoud Khaled, tous deux arrêtés pour appartenance à des groupes terroristes.
Les deux détenus auraient révélé l’existence d'une cache d’armes et d’explosifs dans une grotte dans les environs de Fnaydek. 
L’armée a fouillé cette grotte et a effectivement trouvé des bombes, des armes, des appareils de communication ainsi que des manuels d'apprentissage sur la fabrication de ceintures explosives.

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l’enfer des espions)

14:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |

Les commentaires sont fermés.