Des combattants chiites irakiens repartent de Syrie pour l'Irak

Imprimer

La milice chiite irakienne Abou Fadel al-Abbas quitte la Syrie pour l’Irak
La milice chiite irakienne Abou Fadel al-Abbas se retire de la Syrie où elle était déployée pour défendre avec le Hezbollah libanais le Sanctuaire chiite Sayyidah Zaynab à Damas. La milice est retournée en Irak pour défendre les villes saintes menacées par l’EIIL.
Le groupe Abou Fadel al-Abbas compte de nombreux combattants originaires d'organisations soutenues par l'Iran (comme les Kataëb du Hezbollah irakien et Asa'ib Ahl al-Haq). Il dispose de personnel en uniforme, d’armes modernes et un commandement autonome. 

Le Hezbollah libanais envoie 1000 combattants pour remplacer les miliciens d’Abou Fadel al-Abbas
Pour compenser le départ des miliciens chiites irakiens, le Hezbollah libanais dépêche 1000 combattants pour garder le sanctuaire de Sayyidah Zaynab.

Moqtada es-Sadr forme une nouvelle milice pour défendre les lieux saints
A noter que Moqtada as-Sadr, un dirigeant chiite qui s’est illustré dans la résistance aux Américains, vient d’annoncer la formation d’une milice chargée de protéger les villes saintes et les sanctuaires chiites irakiens.

Jean René Belliard (auteur de Beyrouth, l'enfer des espions)

Les commentaires sont fermés.