15/10/2017

Syrie : Raqqa : Accord des FDS pour l'évacuation des jihadistes syriens et étrangers

Syrie 
Raqqa
Raqqa : Accord des FDS pour l'évacuation des jihadistes syriens et étrangers
Des combattants étrangers de l'Etat islamique (Daech) ont pu quitter la ville syrienne de Raqqa à la faveur d'un accord conclu la veille, a indiqué dimanche 15 octobre un responsable local, alors que l'ancien bastion jihadiste est sur le point de tomber.
"Une partie des combattants étrangers a quitté" la ville, a déclaré Omar Allouche, un haut responsable du Conseil civil de Raqqa, interrogé sur l'accord d'évacuation annoncé samedi. Il n'a pas confirmé combien de jihadistes ont quitté la ville samedi, ou encore leur destination.
Par ailleurs, un groupe de combattants syriens de l'EI a également évacué Raqqa dans la nuit de samedi à dimanche, emmenant avec eux des civils pour s'en servir de boucliers humains. "Le dernier groupe de combattants est parti durant la nuit", a dit à Reuters Mostafa Bali, un porte-parole des Forces Démocratiques Syriennes (FDS), la coalition arabo-kurde qui assiège la ville avec l'appui des forces de la coalition menée par les Etats-Unis.
Samedi, M. Allouche avait indiqué à l'AFP qu'un accord avait été trouvé pour l'évacuation des jihadistes syriens et étrangers de Raqqa. Cet accord a été négocié par les chefs tribaux de la région de Raqqa, qui disent vouloir éviter un "bain de sang" lors de l'assaut contre le dernier réduit de l'EI. Le groupe jihadiste ne contrôle plus qu'environ 10% de la ville.
La coalition internationale emmenée par Washington, qui soutient les combattants anti-jihadistes engagés dans la bataille, avait auparavant annoncé le départ d'un "convoi" de Raqqa après un accord d'évacuation, sans évoquer le sort des jihadistes syriens et assurant que les combattants étrangers seraient exclus de l'accord.
Le Conseil civil de Raqqa est une administration locale mise en place par les FDS engagées à Raqqa.
3.000 civils ont pu fuir Raqqa avant l'assaut final
Plus de 3.000 civils ont réussi à fuir Raqqa, où restent encore des familles de combattants jihadistes, a indiqué à l'AFP un porte-parole des FDS.
"Plus de 3.000 civils ont fui (Raqqa) samedi soir en vertu d'un accord et ont rejoint des zones contrôlées par les Forces démocratiques syriennes (FDS)" , a déclaré Talal Sello, un de leurs porte-parole. "Il n'y a plus de civils à Raqqa", à l'exception des membres des familles de jihadistes, a-t-il ajouté.
Il reste 200 à 300 "jusqu'au-boutistes" de Daech à Raqqa, selon les FDS
Talal Selo a également indiqué, dimanche 15 octobre, qu'il restait à Raqqa 200 à 300 combattants de l'Etat islamique (Daech), presque tous étrangers, après l'évacuation des combattants syriens et de la quasi totalité des civils qu'ils retenaient.
Les FDS ont annoncé peu après avoir lancé "l'assaut final" contre le dernier réduit des jihadistes.
 
Jean René Belliard